Aller au contenu principal

Emploi
Activité stable pour les 3 striuctures spécialisées dans l'emploi agricole

Le Service de Remplacement Haute-Loire, Aide Agri43 et l’ADGEA étaient en assemblée générale le 11 avril dernier. Faisons le point sur les activités de chacune de ces structures vouées à l’emploi, activités qui affichent une stabilité.

Les responsables du Service de Remplacement, de l’ADGEA et d’Aide Agri 43 avec le président de la FDSEA.

Le 11 avril, Sandrine Cottier, présidente du Service de Remplacement (SR), Christian Gouy, président d’Aide Agri 43 et Mikaël Vacher président de l’Association départementale des groupements d’employeurs agricoles (ADGEA) avaient rassemblé leurs adhérents à Chaspuzac pour dresser le bilan de leurs activités en 2011.
Le Service de Remplacement a maintenu ses activités. Les évolutions ont toutefois été très différentes selon les motifs de remplacement ; on observe une croissance des motifs «santé», qui représentent 35% de l’activité du SR, «congés» (26% de l’activité), «formation» (2,7% de l’activité) et des «actions de développement et mandats syndicaux» (7,8% de l’activité). Le SR a comptabilisé 4828 jours pour le motif «santé» aidé par la MSA, Groupama, Conseil Général, les banques et laiteries. Les agriculteurs prennent un peu plus de jours de congés : «en 10 ans, nous sommes passés de 1450 jours en 2001 à 3555 jours en 2011, belle augmentation !» note Sandrine Cottier.

Moins d’installations, moins de congès maternité-paternité
Avec 285 jours contre 178 en 2010, le motif «formation» s’est également bien développé. L’évolution de ce motif risque toutefois d’être compromis par une baisse des financements émanant du cas-DAR et du Conseil Régional, qui s’est retiré des SR Auvergne.
Le motif «actions de développement et mandats syndicaux» est passé de 922 jours en 2010 à 1073 en 2011.
A l’inverse, d’autres motifs, en particulier le congé maternité et le congé paternité (9% de l’activité du SR), ont traversé une mauvaise année en 2011. Le nombre de jours lié à ce motif est passé de 3429 en 2010 à 1887 en 2011. La baisse du nombre d’instal0lations de jeunes agriculteurs et en particulier des épouses d’agriculteurs qui travaillent de plus en plus à l’extérieur de l’exploitation, contribue à expliquer cette évolution.
Sandrine Cottier a annoncé son souhait de passer la main en tant que présidente ; le SR devait procéder à l’élection d’un nouveau président le vendredi 26 avril.

Terre Emploi 43 et Serv@gri en 2012
Dans les mois qui viennent, le SR travaillera sur deux dossiers importants dont celui de «Terre Emploi 43» en collaboration avec la FDSEA-JA : «Nous allons enquêter 850 exploitations agricoles du département afin de recueillir leurs besoins en main d’oeuvre. Et à partir de cette enquête, le SR, Aide Agri 43, l’ADGEA ainsi que le pôle emploi agricole vont leur proposer une solution» explique Claude Cubizolle, directeur du SR.
Le SR aura aussi pour mission de développer «Serv@gri» un nouveau service de secrétariat à domicile à destination de tous les agriculteurs.
L’activité de l’association départementale des groupements d’employeurs agricoles est restée stable en 2011.
3 groupements ont été dissous tandis que 5 ont été créés. Au total, 33 groupements sont en activité en Haute-Loire. La moyenne est de 1,8 salarié par groupement. Ces salariés sont majoritairement en CDI à temps plein. Certains groupements dont les membres interviennent dans des secteurs d’activité à fort besoin de main d’oeuvre, ont recours à un grand nombre de salariés, notamment des saisonniers. Notons que près de la moitié des membres des groupements d’employeurs sont des éleveurs de vaches laitières.
En 2011, l’activité d’Aide Agri 43 a progressé de plus de 750 jours ou 6000 heures de complément de main d’oeuvre, en particulier sur les mois de  lourds travaux agricoles (juin, juillet, septembre, octobre et novembre). Ce groupement d’employeurs départemental est ouvert aux agriculteurs, paysagistes, pépiniéristes, scieries, ETA, communes rurales, Sictom.

Le Document Unique d’Évaluation des Risques

Le thème de cette assemblée générale était centré sur le document unique d’évaluation des risques (DUER), un document obligatoire depuis 2001, qui recense l’ensemble des risques que l’on peut rencontrer sur une exploitation agricole. Cette thématique a été abordée dans le détail par Claude Cubizolle et Marie-Eve Baillon, du service prévention de la MSA Auvergne. «L’agriculteur qui fait appel au SR doit disposer d’un DUER à jour et le mettre à disposition du salarié» explique Claude Cubizolle.
A ce jour, très peu d’exploitations possèdent un DUER. Pour aider les agriculteurs à être à jour vis-à-vis de la réglementation, la MSA Auvergne a la possibilité d’organiser des formations. Les structures spécialisées dans l’emploi (SR, Aide Agri 43, ADGEA, pôle emploi agricole) peuvent mettre à disposition de l’agriculteur un salarié qui l’aidera à établir ce document obligatoire.
En attendant l’arrivée des DUER officiels dans les exploitations de Haute-Loire, le SR compte équiper dès à présent ses agents de remplacement de classeurs de consignes où figure une partie consacrée au document unique. «Ainsi, lorsque le salarié arrivera sur une exploitation en vue d’effectuer un remplacement, un inventaire des risques sera fait avec l’agriculteur» indique Claude Cubizolle.
Ce dernier a ensuite annoncé la signature d’un contrat de prévention des risques professionnels entre le SR et la MSA Auvergne en juin 2012. Ce contrat traduira l’engagement du SR en matière de prévention des risques d’accidents du travail.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Rendez vous en Terrain JA au Gaec de Ste Croix à St Just Malmont pour l'installation de Adrien Riocreux.
Rendez-vous en terrain JA sur une exploitation mixte, chèvres et vaches, tournée vers l'avenir
Dans le cadre de leurs Rendez-vous en Terrain JA, les Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire ont mis en avant l'installation d'Adrien…
Eric pauchon, Denis Chirouze et Adeline Mialon du GIE Fruits rouges des Monts du Velay.
Petits fruits cherchent producteurs
La filière Fruits rouges des Monts du Velay continue à se développer avec plus de 1 125 tonnes de fruits commercialisés en 2020.
Laine de BMC et de Noire du Velay.
Tricolor, un collectif pour développer une filière lainière à haute valeur ajoutée
Alors que la filière lainière est en difficultés depuis plusieurs années, un collectif “Tricolor“ est en cours de création pour…
Robot distributeur d'alimentation sur vaches laitières au Gaec de Ste Croix à St Just Malmont.
Le robot distributeur d'alimentation, un ouvrier à temps plein
Au Gaec de Ste Croix à St Just Malmont, les associés ont opté pour une alimentation robotisée plutôt qu'un robot de traite.
Exploitation cunicole de M. et Mme Porte à Valprivas.
Un élevage de lapins à reprendre
Avant de partir en retraite, Jean-Michel et Christine Porte souhaitent transmettre leur élevage de lapins, un atelier de la…
Yannick Fialip, président de la Chambre d'agriculture de Haute-Loire et administrateur FNSEA
Réorienter l'aide sociale vers l'alimentation
Interview de Yannick Fialip, président de la Chambre d'agriculture de Haute-Loire et administrateur FNSEA
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne