Aller au contenu principal

Coopérative
Accompagner les adhérents sur la voie de l'optimisation

Réunie en assemblée générale le 11 mars à Yssingeaux, XR Repro a choisi d'aborder un thème peu commun mais ô combien essentiel : l'épanouissement de ses adhérents et de ses salariés.

Le directeur Julien Segalen et la présidente Virginie Garnier lors de l'assemblée générale de XR Repro le 11 mars dernier.

«Cela fait vraiment plaisir de partager avec vous ce moment convivial et essentiel dans la vie de notre coopérative" a indiqué la présidente de XR Repro, Virginie Garnier, qui présidait ce 11 mars à Yssingeaux sa toute première assemblée générale. Un plaisir partagé par tous après deux années perturbées par la crise sanitaire qui avait empêché à la coopérative de rassembler physiquement ses adhérents.


Un parcours d'évolution pour les éleveurs
L'assemblée générale intervenant juste après les assemblées de section, qui se sont déroulées dernièrement par visioconférences et où l'activité de la structure a été finement détaillée, les responsables de la coopérative ont décidé de se passer de "chiffres" pour évoquer "le parcours d'évolution proposé aux éleveurs" comprenez "l'accompagnement des éleveurs à travers l'offre de services". Le directeur Julien Segalen s'explique : "Il s'agit d'une action qui vise à prendre de la hauteur sur les pratiques en élevage et qui s'appuie sur 3 étapes : comprendre, agir et inspirer".
Pour "comprendre" les conditions de réussite en élevage, "on se doit d'informer régulièrement nos adhérents sur l'actualité de notre filière, de les former (via le service XR Academia), de les sensibiliser aux conditions d'exercice en élevage (via une commission de sécurité) et d'agir pour aider les éleveurs à faire les bons choix ; et pour cela nous avons mis en place l'approche Motival qui permet à nos adhérents de définir des priorités chiffrées et une vision à long terme pour leur exploitation. Avec Motival, la coopérative devient apporteur de valeur " explique Jacky Martin responsable technique et commercial. "Un parcours similaire est également défini pour accompagner la progression et l'épanouissement professionnel de nos salariés" a souligné Virginie Garnier dans son rapport moral.


Des offres modulables
Pour répondre au mieux aux besoins de ses adhérents, la coopérative tient à développer les offres modulables. "Chaque élevage étant différent, cela mérite une adaptation de nos offres à travers XR Performa et XR Créa (qui sera renouvelé dès 2023)" a souligné Emmanuelle Mariani, responsable développement et innovation. XR Repro entend mettre le paquet sur la communication interne auprès de ses adhérents afin de "partager auprès du plus grand nombre, les expériences réussies et les conditions de mise en oeuvre".


Avec le thème du bien-être : la coopérative ose !
Dans son rapport moral, la présidente Virginie Garnier a listé les dossiers prioritaires pour sa coopérative ; à commencer par le bien-être "de toutes les personnes qui travaillent dans nos exploitations, un sujet d'actualité, même si on en parle plus souvent pour nos animaux que pour nous-même" a-t-elle indiqué avant de souligner que sa coopérative a fait le choix "osé" de proposer ce thème en assemblée générale avec l'intervention de la consultante spécialisée Sophie Marçot (voir ci-contre).
Engagée dans l'accompagnement de ses adhérents en vue d'une optimisation de leurs performances et de leur rentabilité, XR Repro porte aussi une attention toute particulière aux jeunes qui s'installent "pour dès le début réfléchir avec eux à leur stratégie de développement". Elle s'appuie pour cela sur le parcours XR ∞ qui sera mis en œuvre dès avril 2022 et le club ∞ pour " améliorer notre connaissance du terrain et nourrir le vivier des futurs administrateurs".

 

Zoom sur..
Comment accroître notre bien-être et atteindre l'épanouissement ?


"Et si je cultivais aussi mon épanouissement ?", tel était le thème de l'intervention de Sophie Marçot, consultante indépendante complétée par le témoignage d'éleveurs.
L'épanouissement, "c'est un thème plutôt osé pour une assemblée générale et surtout un sujet dont on ne parle pas et qui peut bousculer "prévient-elle avant de se lancer dans une présentation active avec la salle. Après avoir défini ce qui se cache derrière les mots bonheur (un élément qui participe au bien-être), bien-être (qui ne se mesure pas) et épanouissement (qui est l'objectif à atteindre), en s'inspirant des travaux conduits par le chercheur Martin Seligman, la consultante indique qu'il revient à chacun d'agir "en étant à l'écoute de soi" pour être plus épanoui.
Elle indique au préalable l'obligation qu'ont les employeurs de protéger la santé physique et mentale de leurs salariés avant d'expliquer comment agir pour obtenir davantage d'épanouissement. Avant tout il s'agit de connaître les risques psychosociaux qui peuvent impacter notre bien-être (les exigences au travail, les relations au travail, l'insécurité de la situation de travail, les conflits de valeurs) et de faire appel à des leviers.
Sophie Marçot encourage avant tout de s'affranchir des normes de groupe (on a toujours fait ça, prendre des vacances, ça ne se fait pas...) et de faire appel à des leviers d'organisation (agir sur les horaires de travail, répartir les tâches, simplifier le travail, définir des objectifs de groupe, des finalités, échanger sur des objectifs individuels, bloquer des moments dédiés au temps personnel, créer des moments d'échanges en collectif, planifier, anticiper, prévoir...).
On peut aussi atteindre l'épanouissement en agissant sur soi-même. Il s'agit alors de développer 5 composantes mesurables :
- Les émotions positives : en multipliant les moments de joie et de ravissement sur les plans personnel et professionnel dans la journée, en se dégageant du temps pour ses passions...,
- L'engagement dans une activité en perdant toute notion du temps,
- Les relations personnelles positives (développer le lien social avec de belles personnes ; rejoindre des groupes motivés),
- Donner du sens à vos activités : en servant une cause, en prenant des responsabilités,
- Réussite et accomplissement : se fixer des buts (professionnels, personnels et partagés) et développer la confiance en soi.
Quant aux témoignages d'éleveurs, ils ont montré qu'il est tout à fait possible de cultiver son épanouissement à 3 conditions : de s'affranchir du regard des autres, de sortir la tête du guidon et de rompre avec les habitudes.
Installé en Gaec (lait, allaitant et méthanisation) dans les Monts du lyonnais, Amaël Gas et ses associés accordent une grande importance au temps libre ; ils prennent 5 semaines de congés par an, se libèrent 1 week-end sur 3 et ponctuellement au besoin.
Loïc Duchène, installé en Gaec dans le Vercors livre les clés de son épanouissement : "pour moi c'est être optimiste et arrêter de se plaindre. C'est une remise en question perpétuelle et je me dis souvent qu'il y a des gens plus malheureux que nous ! Je prends aussi du temps pour ma famille et prends toujours 3 jours par an pour partir seul avec mon épouse. C'est aussi être organisé dans son travail et une fois que j'ai atteint mes objectifs de la journée, j'ai du bien-être. On essaye aussi de communiquer entre nous (associés). Et puis, je suis les concours en montbéliarde et j'ai introduit la race bovine Villard de Lans dans notre troupeau, un réel bonheur pour moi !".
 

 


 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Génisses limousines mangeant du foin au cornadis.
Mesure alimentation animale du plan de résilience : préparez-vous !
L’ouverture du téléservice permettant de demander la mesure « alimentation animale » pourrait débuter à partir de la 2ème…
Les éleveurs constatent un regain d'activité chez les vautours et les corbeaux autour des exploitations. Ici Cédric Lin avec son troupeau de Bizet.
L'agnelage : période critique en présence de vautours et de corbeaux
Les agnelages de printemps attirent les vautours et les corbeaux dans les pâturages. Deux exploitations de Haute-Loire déplorent…
Les fruits et légumes restent des produits clés sur  le marché bio, notamment en magasins spécialisés  et dans la région AuRA.
Les bons résultats des Fruits rouges des Monts du Velay
Regroupant des producteurs de Haute-Loire et d’Ardèche, le GIE Fruits rouges des Monts du Velay affiche de bons résultats sur la…
Annonce légale
Une annonce légale à diffuser ?
Vous souhaitez diffuser une annonce légale dans le département de la Haute-Loire, déposez-la directement sur la Haute Loire…
Étienne Liautaud et Laurent Beraud.
Étienne Liautaud remplace Laurent Beraud à la présidence du groupement
Le groupement des producteurs de Lentilles Vertes du Puy s'est réuni le 6 mai à St Christophe/Dolaison. À l'ordre du jour : bilan…
Narcisse, de Richard Tholance est championne laitière Abondance.
Narcisse, Nikita et Myosotis, les grandes championnes laitières
Le week-end dernier, 23 et 24 avril, la 7ème édition des Journées Laitières de Haute-Loire, organisée par la Chambre d…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne