Aller au contenu principal

Concours
5 000 euros pour faire des yaourts et autres crèmes desserts

L'Earl des Écureuils à Malrevers a participé et gagné le concours "Coup d'pouce" organisé sur le net par Starmaxx, et reçu son prix juste avant Noël.

Pauline et Claude Bonnet ont reçu un chèque de 5 000 euros pour réaliser leur projet .

"Transformer le bon lait de nos vaches en glaces et produits laitiers" c'est sous cet intitulé que Pauline et Claude Bonnet installés en production laitière à Malrevers ont participé à l'opération "Coup d'pouce" organisé par Starmaxx (marque de pneus de tracteur) by Copade. Du 1er mars au 31 octobre 2021, tous les agriculteurs le souhaitant pouvaient déposer un projet sur le site dédié de la marque www.starmaxx-club.fr ; les projets ayant reçu le plus de votes de la part du public comme du jury pouvaient prétendre à un des 3 prix en lice.
Et l'Earl des Ecureuils II et ses co-exploitants Pauline et Claude Bonnet ont remporté le premier prix et empoche la somme de 5 000 euros, un prix qui leur a été remis quelques jours avant Noël, sur leur exploitation. Notons que le 3ème prix, 2 000 €, a été gagné par des exploitants cantaliens Natacha Escudié et son mari, qui élèvent 70 chèvres et fabriquent yaourts, crèmes desserts et faisselles directement sur l'exploitation. Le prix va leur servir à acheter un " vrai cornadis ", car actuellement les chèvres prennent le foin facilement, le mettent par terre, puis le gâchent.

Transformer le lait et commercialiser
Revenons aux éleveurs de Malrevers qui ont pour projet, eux aussi, de transformer une partie de leur lait, habituellement revendu à la laiterie, pour fabriquer des glaces, yaourts, crèmes desserts… Un laboratoire est en pleine construction sur l'exploitation (investissement de 200 000€) .
Dans la présentation de leur projet sur le site de Starmaxx, Claude Bonnet explique qu'il a "repris la ferme familiale sur la commune de Malrevers et élève des vaches montbéliardes pour produire un lait de qualité, fraîchement certifié HVE (Haute Valeur Environnementale)" sur une surface de 78 ha. Pauline, sa femme, projette de transformer ce lait à la ferme et de développer une gamme de produits laitiers tels des glaces, sorbets, yaourts et crèmes desserts ! Et dans un souci de développer et entretenir du lien entre les agriculteurs et les consommateurs, le couple envisage de "vendre (ses) produits en circuits courts, en ouvrant (sa) ferme". Leur objectif est de proposer des animations pour les enfants et des visites de la ferme, afin de communiquer autour du métier d'agriculteur et des produits issus de l'élevage.
Poursuivre le métier d'éleveur en allant jusqu'à la commercialisation en passant par la transformation à la ferme, une idée qui a su séduire le public puisque les époux Bonnet ont cumulé le plus grand nombre de votes pour cette édition 2021. Bravo à eux et bonne chance pour la réalisation de leur projet !
 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Nicolas et Lise Russier avec Florent Gagne, conseiller énergies renouvelables à la Chambre d'agriculture (à gauche sur la photo).
Pas de bâtiment sans panneaux photovoltaïques !
Au Gaec Salers et Bol d'Air, l'énergie photovoltaïque tient une place très importante. Deux centrales (100 kWc et 190 kWc) sont…
Ici en compagnie de Maurice Imbert, Jérôme Ambert élève 300 brebis sur 70 ha et commercialise ses agneaux  au marché de Saugues.
2 brebis et 1 agneau dévorés : le loup a laissé des traces à St Jean de Nay
Le loup a encore frappé, cette fois-ci sur la commune de St Jean de Nay, en plein cœur du département. L'éleveur, totalement…
Les différents ateliers ont capté l'attention des visiteurs venus nombreux.
La prairie et l'autonomie fourragère au centre de la journée Innov'Action
À Lapte au Gaec Les Aulanais, une centaine d'agriculteurs et de nombreux étudiants ont participé à une journée technique autour…
Sécheresse et application de la loi Ega : le ministre attendu de pied ferme au Sommet
Alors que la décapitalisation du cheptel s’accélère dans des proportions inquiétantes, les éleveurs du berceau des races à viande…
La table ronde était animée par l'agence Excepto, société qui édite votre journal la Haute-Loire Paysanne.
Congrès FNO : "La contractualisation donne des perspectives d'avenir à notre métier"
Cinq intervenants ont débattu sur l'application, en filière ovine, de la contractualisation rendue obligatoire par la loi Egalim…
Louis Merle avec son taureau Montrésor qui défilera bientôt à Cournon.
L'élevage Merle en pleins préparatifs du National Charolais à Cournon
A St Maurice de Lignon, les associés du Gaec Élevage Merle se préparent à participer au concours national Charolais organisé dans…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne