Aller au contenu principal

4 compétitions de labour à caser sur le site des Terres de Jim

À Saint-Paulien, Joël Larger, agriculteur sur le Gaec de Pérouet, a pris en charge le pôle labour de l’événement Les Terres de Jim. Un pôle qui accueillera 4 compétitions de labour et 75 candidats.

Joël Larger avec son fils de 9 ans, son plus fidèle supporter lors de sa participation au concours de France Labour et son frère Daniel qui le remplacera sur la ferme pour Terres de Jim.

Nous continuons notre tour des  responsables de pôles de l’événement national “Les Terres de Jim” qui se tiendra du 6 au 8 septembre sur le site de Bains-Séneujols. Cette semaine, nous nous intéressons au pôle labour dont s’occupe plus particulièrement Joël Larger, agriculteur installé sur un Gaec laitier avec son frère Daniel à Saint Paulien.
Une passion pour le labour
À 44 ans, Joël ne fait plus partie des effectifs des Jeunes Agriculteurs mais il est toujours prêt à s’investir dans l’organisation d’événements d’importance et surtout lorsque ceux-ci prévoient des concours de labour ! Car pour Joël, le labour c’est une véritable passion qui lui colle à la peau.
«J’ai gagné 4 départementales de labour et j’ai été deux fois classé deuxième» indique-t-il. De belles victoires qui l’ont amené à participer à 6 régionales de labour où son meilleur classement fut une troisième place. Lorsqu’on lui demande de parler du labour, il explique : «Le labour, qu’il se pratique à plat ou en planches, consiste à préparer le sol avant l’installation de la culture. Et pour ma part, j’aime le travail bien fait et propre. Lorsqu’on laboure, il faut être calme et savoir s’adapter à la nature du sol».

Jury dans les concours de labour
Du statut de candidat, Joël est très vite passé à celui de jury dans les concours de labour, ce qui l’amène à parcourir chaque année la région. «J’ai été arbitre officiel de football pendant 15 ans au niveau régional ; les missions sont assez proches !».
Dès que Joël a appris que les Terres de Jim se dérouleraient en Haute-Loire, c’est tout naturellement qu’il a proposé son aide aux JA et qu”il s’est retrouvé responsable du pôle labour.
Déjà rompu à la préparation de ce type d’événement, Joël était responsable de l’aménagement du site de la finale narionale de labour à Vergezac en 2006, cet agriculteur bénévole a pour mission de concevoir le pôle labour ; un espace qui devra accueillir 4 compétitions (La régionale de labour Aura avec 17 candidats ; France labour avec 14 candidats ; la compétition des tracteurs anciens Lanz avec 18 candidats ; la Finale nationale de labour des JA avec 28 candidats).
Il faut donc prévoir l’espace suffisant pour que chacun de ces 75 candidats dispose d’une parcelle à labourer mais aussi prévoir des terres pour les essais. Un casse-tête qui n’a pas du tout déstabilisé notre Joël ! 
Au départ, le site des Terres de Jim prévoyait 14 ha dédiés au labour. Un espace insuffisant selon Joël qui a réussi à faire pousser les murs «grâce aux agriculteurs du secteur qui ont bien voulu jouer le jeu» insiste-t-il. Finalement le pôle labour s’étendra sur 25 ha labourables et 10 ha pour les essais.
Joël a lui même réalisé les plans et les cartes de son pôle afin de réserver des parcelles spécifiques à chaque compétition.

Le labour : la base des Terres de Jim
Joël est satisfait car le pôle labour se situera tout près des animations proposées par Terres de Jim : «Même si l’événement a perdu le terme labour dans son intitulé, le labour reste tout de même la base de cet événement !» souligne-t-il avec un large sourire.
À ce jour, les plans sont faits. Reste à piqueter chaque zone, chaque parcelle à labourer et à sécuriser l’espace de travail des laboureurs. Un gros chantier que Joël, en compagnie de quelques bénévoles, attaquera dès que les terres du site seront moissonnées. Une semaine avant l’événement, Joël se chargera d’accueillir les candidats et leurs matériels. Durant les 3 jours des Terres de Jim, Joël sera sur le pont sur son pôle mais, passion oblige, il sera aussi candidat pour les sélections de France Labour. «Je n’avais pas participé à un concours en tant que candidat depuis 2013» lance Joël qui est le nouveau trésorier de France Labour depuis février dernier.
Joël s’investit aussi dans la vie de sa commune (il est conseiller municipal), dans sa profession (il est trésorier de la Cuma de St Paulien) et pour Terres de Jim, il a prévenu son frère, Daniel, de son absence sur la ferme durant 15 jours à 3 semaines pour préparer le labour. «On a tous les deux convenu que je serai bénévole pour Terres de Jim pendant que Daniel fera le travail sur le Gaec. Pour moi, c’est un soulagement, de savoir que le travail sera fait sur la ferme. C’est l’avantage d’être en Gaec» et de pouvoir compter sur un frère et associé compréhensif...

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

François Terrier jeune agent de remplacement avant de s'installer en Gaec au Mas de Tence
Agent de Remplacement avant de s'installer
Dans le cadre de son stage d'installation, François Terrier a choisi d'être agent de remplacement au Service de Remplacement de…
Pink Lady du Gaec de Berthouzis à Lapte remporte les titres de Championne Espoir et Meilleure Mamelle Espoir au Sommet 2021.
Des éleveurs altiligériens fiers des performances de leurs laitières au Sommet
Peu nombreuses, les 6 prim'holstein de Haute-Loire n'ont pas démérité à l'image de Pink Lady du Gaec de Berthouzis Championne…
Rencontre entre les représentants de l’État et les agriculteurs sur le Gaec du Bois Redon.
Échanges constructifs entre les agriculteurs et le Préfet sur le Gaec du Bois Redon
Le Préfet de Haute-Loire Éric Étienne était en visite le 12 octobre à Saint Beauzire sur le Gaec du Bois Redon. Au menu des…
Nathalie Grégoire est vice-présidente du syndicat départemental aubrac. Elle vient de suivre une formation pour être juge de concours.
L’Aubrac, tête d’affiche du Sommet de l’élevage
Aubrac La race Aubrac retrouve avec impatience et grand plaisir le Sommet de l’Élevage et les grands espaces du Zénith d'Auvergne…
Entreprise Sabarot
Sabarot dresse un bilan catastrophique pour les lentilles de France
Sabarot fait le point avec ses agriculteurs partenaires, sur les récoltes de lentilles françaises. Les inquiétudes du début d’été…
Sommet de l'Elevage 2021 : responsables professionnels avec le Ministre Denormandie
Au Sommet de l’élevage, le ministre assure le service après-vente de la loi Egalim 2
Présent mardi au Sommet de l’élevage, Julien Denormandie a participé à une séance de questions-réponses aux côtés de Grégory…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne