Aller au contenu principal

Lentille
2,5 millions d'€ pour sortir la filière du marasme

Lentille Verte du Puy Le 25 avril, le Président Wauquiez était à Costaros pour présenter un plan de sauvetage de l'emblème de notre territoire : la Lentille. 

ODG Lentille Verte du Puy

 Avec des rendements au plus bas (3,5 qx/ha en 2021) et une surface emblavée qui décline (2500 ha en 2021), notre AOP Lentille Verte du Puy est en danger. Suite à ces difficultés récurrentes, les parlementaires, Laurent Duplomb et Jean-Pierre Vigier, et l'ODG Lentille Verte du Puy se sont tournés vers la Région afin d'obtenir un accompagnement. Conscient de l'importance de cette filière pour notre département, le président Laurent Wauquiez a consenti "un énorme effort de solidarité pour sauver la filière". Le 25 avril, ce dernier a rejoint Costaros pour présenter à l'ensemble des producteurs et des acteurs de la filière son vaste plan lentille.

"Pas le droit de perdre la Lentille Verte du Puy !"

"La lentille est un trésor sur la durée. Si on la perd, on y arrivera plus jamais ! C'est un atout incroyable pour notre territoire. C'est aussi une diversification utile pour les exploitations. On n'a pas le droit de perdre la Lentille Verte du Puy ! " a-t-il lancé devant une salle comble de producteurs témoignant ainsi de l'intérêt pour cette culture. Et pour que la filière perdure, Laurent Wauquiez sait qu'il faut un volume de production suffisant de lentille pour conserver les filières de commercialisation.

En premier lieu, "il faut obtenir de quoi traiter correctement notre lentille". Pour cela, "nous avons demandé une dérogation pour utiliser les produits Nirvana et Sencoral. Mais aujourd'hui, nous n'avons pas encore obtenu de réponse. Cela m'inquiète car c'est toute la pérénité d'une filière qui est en jeu" a signalé le sénateur Duplomb qui martèle l'injustice subie par notre AOP qui se voit concurrencer par des lentilles canadiennes qui sont, elles, défânées avec du glyposate ; une pratique interdite en France... "Nous sommes à un moment charnière" de l'histoire de notre lentille a indiqué le député Jean-Pierre Vigier. 

Pour sortir du creux de la vague, la Région propose un plan de grande ampleur de 2,5 millions d'euros sur 3 années ; "un effort colossal jamais consenti jusqu'à présent pour une filière agricole dans notre région!" avouera le président Wauquiez. 

3 ans pour redresser la barre

Pour redresser la barre, la Région met en place un dispositif simple qui nécessitera d'obtenir au préalable l'aval du Ministre de l'Agriculture. L'aide, calculée sur les hectares, s'adresse aux agriculteurs à titre principal, secondaire ou cotisants solidaires qui sèment des lentille AOP en 2022, 2023, 2024 et 2025. L'aide directe aux producteurs concernera ceux qui ont souscrit un emprunt bancaire de matériel agricole en lien avec la production de lentille (travail du sol, traction, désherbage, récolte, transport) en 2022 (avant le vote du dispositif) ou antérieurement avec des remboursements sur les années 2022 à 2025. Un minimum de 500 € est nécessaire pour déclencher l'aide. Notons que ces aides sont intégrées au régime des aides de minimis (max. 20 000 € sur 3 ans par exploitant).

Pour inciter les agriculteurs à accroître les surfaces dédiées à la lentille AOP dans leur assolement, la région prévoit une aide de 180€/ha, si la surface est maintenue et donc équivalente à la surface de référence (moyenne calculée sur les deux dernières années) et une aide supplémentaire de 400€/ha si la surface cultivée est supérieure à la surface de référence. Les producteurs qui ont l'intention de produire davantage de lentille, pourront donc compter sur une aide de 580€/ha reconduite chaque année pendant 3 ans. Un joli coup de pouce à saisir !

"Avec cette aide, vous êtes sûr de gagner avec la culture de Lentille" a souligné Laurent Wauquiez.

Outre le soutien aux producteurs, le plan de la Région soutiendra également le programme de recherche et développement conduit par la filière, facilitera l'expertise préalable à un éventuel agrandissement de la zone AOP et permettra d'engager une simplification des déclarations pour les producteurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Génisses limousines mangeant du foin au cornadis.
Mesure alimentation animale du plan de résilience : préparez-vous !
L’ouverture du téléservice permettant de demander la mesure « alimentation animale » pourrait débuter à partir de la 2ème…
Les éleveurs constatent un regain d'activité chez les vautours et les corbeaux autour des exploitations. Ici Cédric Lin avec son troupeau de Bizet.
L'agnelage : période critique en présence de vautours et de corbeaux
Les agnelages de printemps attirent les vautours et les corbeaux dans les pâturages. Deux exploitations de Haute-Loire déplorent…
Les fruits et légumes restent des produits clés sur  le marché bio, notamment en magasins spécialisés  et dans la région AuRA.
Les bons résultats des Fruits rouges des Monts du Velay
Regroupant des producteurs de Haute-Loire et d’Ardèche, le GIE Fruits rouges des Monts du Velay affiche de bons résultats sur la…
Annonce légale
Une annonce légale à diffuser ?
Vous souhaitez diffuser une annonce légale dans le département de la Haute-Loire, déposez-la directement sur la Haute Loire…
Étienne Liautaud et Laurent Beraud.
Étienne Liautaud remplace Laurent Beraud à la présidence du groupement
Le groupement des producteurs de Lentilles Vertes du Puy s'est réuni le 6 mai à St Christophe/Dolaison. À l'ordre du jour : bilan…
Narcisse, de Richard Tholance est championne laitière Abondance.
Narcisse, Nikita et Myosotis, les grandes championnes laitières
Le week-end dernier, 23 et 24 avril, la 7ème édition des Journées Laitières de Haute-Loire, organisée par la Chambre d…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne