Aller au contenu principal

Lentille
2,5 millions d'€ pour sortir la filière du marasme

Lentille Verte du Puy Le 25 avril, le Président Wauquiez était à Costaros pour présenter un plan de sauvetage de l'emblème de notre territoire : la Lentille. 

ODG Lentille Verte du Puy

 Avec des rendements au plus bas (3,5 qx/ha en 2021) et une surface emblavée qui décline (2500 ha en 2021), notre AOP Lentille Verte du Puy est en danger. Suite à ces difficultés récurrentes, les parlementaires, Laurent Duplomb et Jean-Pierre Vigier, et l'ODG Lentille Verte du Puy se sont tournés vers la Région afin d'obtenir un accompagnement. Conscient de l'importance de cette filière pour notre département, le président Laurent Wauquiez a consenti "un énorme effort de solidarité pour sauver la filière". Le 25 avril, ce dernier a rejoint Costaros pour présenter à l'ensemble des producteurs et des acteurs de la filière son vaste plan lentille.

"Pas le droit de perdre la Lentille Verte du Puy !"

"La lentille est un trésor sur la durée. Si on la perd, on y arrivera plus jamais ! C'est un atout incroyable pour notre territoire. C'est aussi une diversification utile pour les exploitations. On n'a pas le droit de perdre la Lentille Verte du Puy ! " a-t-il lancé devant une salle comble de producteurs témoignant ainsi de l'intérêt pour cette culture. Et pour que la filière perdure, Laurent Wauquiez sait qu'il faut un volume de production suffisant de lentille pour conserver les filières de commercialisation.

En premier lieu, "il faut obtenir de quoi traiter correctement notre lentille". Pour cela, "nous avons demandé une dérogation pour utiliser les produits Nirvana et Sencoral. Mais aujourd'hui, nous n'avons pas encore obtenu de réponse. Cela m'inquiète car c'est toute la pérénité d'une filière qui est en jeu" a signalé le sénateur Duplomb qui martèle l'injustice subie par notre AOP qui se voit concurrencer par des lentilles canadiennes qui sont, elles, défânées avec du glyposate ; une pratique interdite en France... "Nous sommes à un moment charnière" de l'histoire de notre lentille a indiqué le député Jean-Pierre Vigier. 

Pour sortir du creux de la vague, la Région propose un plan de grande ampleur de 2,5 millions d'euros sur 3 années ; "un effort colossal jamais consenti jusqu'à présent pour une filière agricole dans notre région!" avouera le président Wauquiez. 

3 ans pour redresser la barre

Pour redresser la barre, la Région met en place un dispositif simple qui nécessitera d'obtenir au préalable l'aval du Ministre de l'Agriculture. L'aide, calculée sur les hectares, s'adresse aux agriculteurs à titre principal, secondaire ou cotisants solidaires qui sèment des lentille AOP en 2022, 2023, 2024 et 2025. L'aide directe aux producteurs concernera ceux qui ont souscrit un emprunt bancaire de matériel agricole en lien avec la production de lentille (travail du sol, traction, désherbage, récolte, transport) en 2022 (avant le vote du dispositif) ou antérieurement avec des remboursements sur les années 2022 à 2025. Un minimum de 500 € est nécessaire pour déclencher l'aide. Notons que ces aides sont intégrées au régime des aides de minimis (max. 20 000 € sur 3 ans par exploitant).

Pour inciter les agriculteurs à accroître les surfaces dédiées à la lentille AOP dans leur assolement, la région prévoit une aide de 180€/ha, si la surface est maintenue et donc équivalente à la surface de référence (moyenne calculée sur les deux dernières années) et une aide supplémentaire de 400€/ha si la surface cultivée est supérieure à la surface de référence. Les producteurs qui ont l'intention de produire davantage de lentille, pourront donc compter sur une aide de 580€/ha reconduite chaque année pendant 3 ans. Un joli coup de pouce à saisir !

"Avec cette aide, vous êtes sûr de gagner avec la culture de Lentille" a souligné Laurent Wauquiez.

Outre le soutien aux producteurs, le plan de la Région soutiendra également le programme de recherche et développement conduit par la filière, facilitera l'expertise préalable à un éventuel agrandissement de la zone AOP et permettra d'engager une simplification des déclarations pour les producteurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Fabienne Demars devant son compteur Linky.
Contrat d'électricité : grosse frayeur au Gaec des Bouines !
En novembre, les associés du Gaec des Bouines ont appris avec stupéfaction que leur tarif allait augmenter de 300% alors qu'ils…
La présidente Virginie Garnier se félicite de la "bonne santé de la coopérative".
Avec Xpresso, la coopérative XR Repro développe un nouveau service pour ses adhérents
La coopérative de reproduction et génétique XR Repro, tient ses assemblées générales de sections. La première avait lieu le 18…
Du Sarrasin comme diversification des exploitations.
De nouvelles cultures pour diversifier le revenu des exploitations agricoles
Les productions végétales offrent des possibilités de diversification intéressantes aux agriculteurs de notre département et en…
Un dépistage départemental (exploitations laitières et allaitantes) est actuellement en cours (en parallèle des prophylaxies annuelles obligatoires). 90 000€ seront consacrés par le GDS43 à ce dépistage.
Dans le Brivadois, un éleveur laitier a été lourdement touché par la besnoitiose bovine
La besnoitiose bovine, maladie parasitaire spécifique des bovins, émergente en France et en Europe, commence à faire des victimes…
Les associés du Gaec de la Fontaine du Loup élèvent 550 brebis BMC sur 130 ha de SAU et ont un atelier  de volaille Ardévol de 400 m2.
"L'activité agricole est diversifiée et très riche humainement et physiquement"
A 42 ans, Véronique Roux a déjà vécu plusieurs vies professionnelles. Après une belle carrière dans le salariat, c’est désormais…
Grâce aux 25 meilleures années, les anciens exploitants pourront  compter sur plus de 100€ supplémentaires par mois.
Calcul de la retraite sur les 25 meilleures années, ce qui va changer pour les futurs retraités
Début décembre 2022, l’Assemblée nationale a adopté la proposition de Loi visant à calculer la retraite des non-salariés…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne