Aller au contenu principal

En vidéo : Fin Gras du Mézenc
2014, première saison sous étiquette AOP pour le Fin Gras du Mézenc

Lundi 27 janvier à Freycenet Lacuche, les éleveurs lançaient officiellement la saison de commercialisation de leur AOP locale.

Des éleveurs fiers de leur appellation Fin Gras du Mézenc.

En vidéo : lancement de la saison Fin Gras du Mézenc, avec notamment le témoignage de Bernard Bonnefoy, président de l'association et Roger Chapelle, nominé au Salon de l'agriculture à Paris.

 

La première saison Fin Gras du Mézenc sous Appellation d'Origine Protégée (AOPobtenue officiellement le 7 mai 2013), est lancée.De nombreux éleveurs aux couleurs de leur AOP de prestige se sont réunis lundi 27 janvier à Freycenet Lacuche pour ouvrir le bal et présenter le programme 2014 de ces 4 prochains mois.
Le président de l'Association des éleveurs Fin Gras, Bernard Bonnefoy présentait à la presse la configuration et les chiffres de cette saison.691 génisses et boeufs sont commercialisables sous appellation d'ici au 1er juin 2014, ce qui représente 48 animaux de plus qu'en 2013.Rappelons que 2013 avait connu une augmentation importante de + 12 % par rapport à 2012 avec 70 animaux de plus. On note donc conformément aux consignes données par cette filière, une hausse constante du nombre d'animaux produits sous AOP.Néanmoins, même s'il y a plus d'animaux, la demande étant toujours plus forte, cette année encore on devrait manquer de viande FinGras du Mézenc dans les étals des bouchers ou sur les tables des restaurateurs. Une situation de «pénurie» qui n'inquiète pas vraiment le président. «Tant que la qualité est là, rien d'inquiétant.Il ne faut pas que nous fassions de la quantité au détriment de la qualité» insiste-t-il.
Ces 691 animaux sont engraissés par 73 éleveurs du secteur, un nombre stable. Côté commercialisation, on dénombre 79 points de vente dont 66 boucheries engagées à la saison, 13 proposant du Fin Gras occasionnellement.Ces bouchers sont installés pour la grande majorité en Ardèche, Haute-Loire, Rhône et Loire.25 restaurants ont aussi adhéré à la démarche.
En terme de prix, le FinGras du Mézenc suit lui aussi la courbe ascendante des cours de la viande bovine.«Grâce à la relation de confiance qui s'est instaurée entre les éleveurs et les bouchers, nous avons obtenu une hausse en deux temps sur 2013 et 2014».



Un marché de plaisir
Bernard Bonnefoy n'hésite pas à parler de «gastronomie» quand il évoque le FinGras du Mézenc. Pour lui, ce «bon produit» se situe sur un «marché de plaisir» largement boosté en France par l'engouement autour du bien manger et des produits de qualité.Le Fin Gras du Mézenc a donc toutes les raisons de continuer sa progression à condition toutefois, et le président y revient encore, de «garder voire d'améliorer ses qualités».
Pour cette saison 2014, les habitués retrouveront les rendez-vous habituels à savoir, le pot-au-feu le 23 février et le barbecue le 31 mai à Chaudeyrolles, les 2 foires grasses du Béage (29 mars) et des Estables (3 avril), les balades patrimoine et plantes à tisane à l'initiative de la Maison du Fin Gras, le festival des savoir-faire paysans le 24 août... jusqu'à la fête de la rentrée des boeufs le 26 octobre à Chaudeyrolles.
Quelques dates clés sont à retenir. Le 17 mars au Béage, éleveurs, bouchers et restaurateurs se retrouveront pour la 5ème Foire des viandes ; un rendez-vous devenu incontournable pour mettre en avant le Fin Gras du Mézenc dans l'assiette. La Fête du Fin Gras, qui chaque année draîne un public nombreux, aura lieu le dimanche 1er juin aux Estables et mettra en valeur les spécificités de la commune et du territoire du Mézenc.
La saison 2014 Fin Gras du Mézenc est officiellement ouverte.Cette viande locale unique et reconnue au-delà du territoire du Mézenc est à déguster sans modération.


Suzanne Marion
L'ensemble du programme d'animations autour du Fin Gras du Mézenc pour cette saison 2014 est présenté sur le site www.aoc-fin-gras-du-mezenc.com

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La Haute-Loire Paysanne.

Les plus lus

Trois génisse Fin Gras du Mézenc en pâturages.
Fin Gras du Mézenc : une saison 2021 pas comme les autres
La saison 2021 du Fin Gras du Mézenc est ouverte depuis le 1er Février. 1 250 animaux devraient être commercialisés…
Responsables professionnels et parlementaires ont échangé sur la réforme de la PAC le 29 janvier à Cussac.
Conserver les aides couplées et sanctuariser l'ICHN
Le 29 janvier, la FDSEA et les JA ont convié les 4 parlementaires de Haute-Loire sur le Gaec des Cabarets pour évoquer les points…
Bard Julien éleveur à Lorlanges (43)
« Un peu plus de fumier et de lisier, c’est une sécurité financière et agronomique"
À Lorlanges, Julien Bard et ses deux associés croient en la production porcine. Ils témoignent de l’intérêt agronomique de faire…
Vaches à l'abreuvoir
Plan de relance : Quelles sont les mesures ouvertes et les conditions d’éligibilité ?
Le plan de relance défini par l'Etat comporte un programme " Transition agricole, alimentation et forêt " doté d’1,2 milliard d'…
Action syndicale FDSEA/JA contre la grande distribution
Premier avertissement auprès de la grande distribution
Le 25 janvier, des représentants de la FDSEA et des JA de Haute-Loire sont allés à la rencontre de la grande distribution au Puy-…
L'exploitation laitière de Michel Fayolle et son frère André sur la commune de St André de Chalencon.
Montbéliarde : Un temps d'échanges entre éleveurs
Président et technicien de Montbéliarde Elevage se sont rendus sur l'exploitation laitière de Michel Fayolle et son frère André…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de la Haute-Loire Paysanne
Consultez les revues de la Haute-Loire Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la Haute-Loire Paysanne