La Haute-Loire Paysanne 13 mars 2019 à 15h00 | Par Véronique GRUBER

Yannick Fialip est le nouveau président de la Chambre d’Agriculture

La session d’installation du nouveau président et des 33 autres élus s’est déroulée le jeudi 7 mars au Puy. La nouvelle équipe est en place !

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les 34 élus de la Chambre d’agriculture de Haute-Loire avec Laurent Duplomb, sénateur et ex-président de la compagnie.
Les 34 élus de la Chambre d’agriculture de Haute-Loire avec Laurent Duplomb, sénateur et ex-président de la compagnie. - © HLP

Jeudi 7 mars, c’était le grand jour pour la Chambre d’agriculture de Haute-Loire avec l’intallation de la nouvelle équipe d’élus suite aux dernières élections de janvier 2019.
Lors de cette journée, l’équipe de 34 élus a procédé à l’élection du bureau (voir dans cette page) puis du président de la Chambre d’agriculture. C’est Yannick Fialip, tête de la liste FDSEA-JA gagnante des dernières élections, qui se trouve désormais à la tête de cet établissement public au service du développement des agricultures et des territoires. Jean-Julien Deygas devient le premier vice-président et Anthony Fayolle le secrétaire général.
Cette session un peu particulière s’est déroulée en présence de 4 anciens présidents, Albert Boyer, Gilbert Bros, Laurent Duplomb, Michel Chouvier et de Gilbert Guignand, président sortant à la Chambre d’agriculture régionale Aura.

Répondre aux attentes des agriculteurs
Juste après ces élections, Yannick Fialip, Anthony Fayolle et Jean-Julien Deygas ont présenté les grandes orientations pour les 6 années à venir.
L’action de la nouvelle équipe s’appuiera sur le PAD (Projet Agricole Départemental), qui repose sur le triptyque «hommes, produits et territoires», et sur les attentes des agriculteurs que les membres de la liste FDSEA-JA ont pu appréhender au cours de leur campagne menée sur le terrain.
«Les agriculteurs demandent 3 reconnaissances : financière, morale et veulent être reconnus comme des chefs d’entreprises» explique Yannick Fialip qui entend, avec son équipe, faire en sorte de répondre à ces attentes. Et de reprendre : «les agriculteurs ont besoin de plus de revenu, sur la vente de leurs produits et mais aussi en travaillant sur la valeur ajoutée à travers plus de segmentation. C’est toute l’action de la Chambre d’agriculture que nous comptons poursuivre à travers l’accompagnement des filières de qualité (LVP, porcs de Haute-Loire...). Mais il faudra aller plus loin en aidant les agriculteurs à travailler sur leurs charges et ainsi rendre les exploitations plus résilientes».
La deuxième reconnaissance est morale.  «Dans un contexte d’agribashing, la Chambre d’agriculture se doit d’accompagner les agriculteurs qui font face à des situations d’attaques et de communiquer de manière positive sur l’activité agricole».
«Tout s’est amélioré dans le monde de l’élevage et nous sommes les plus critiqués ! Il faut contrer cela en montrant ce que l’on fait. C’est l’un des objectifs de la mandature» a indiqué Jean-Julien Deygas. Pour Anthony Fayolle, «il faut arriver à faire comprendre aux agriculteurs qu’il est important de réagir à ces attaques et de communiquer».
Les agriculteurs veulent  être reconnus en tant que chefs d’entreprises. «Le métier s’est beaucoup administré et cela pèse lourdement sur notre métier. C’est pourquoi, nous demandons à passer un contrat moral avec l’administration» indique le nouveau président.

Porter plus haut l’élevage départemental
Jean-Julien Deygas, 1er vice-président en charge de l’élevage, a rappelé les grands enjeux de la filière dans lesquels l’action de la Chambre devra s’inscrire : «Il s’agit de pérenniser l’activité laitière et de continuer à accompagner l’ensemble de nos races et filières pour porter plus haut l’élevage départemental». «Nous avons un engagement commun (Ndlr : entre les élus Chambre) c’est celui de mettre notre agriculture et notre département en avant» a indiqué Anthony Fayolle secrétaire général.

Une Chambre d’agriculture forte
Dans son premier discours de président, Yannick Fialip a insisté sur sa volonté de garder des orientations qui se définissent au niveau de la Haute-Loire : «Il nous faut une Chambre d’agriculture forte dotée d’un budget, d’une session...».
Le  député Jean-Pierre Vigier, le sénateur Laurent Duplomb et le Préfet Yves Rousset étaient là pour saluer l’installation de la nouvelle équipe.

Autour de Yannick Fialip, les anciens présidents de la Chambre d’agriculture de Haute-Loire et Gilbert Guignand président de Chambre régionale jusqu’aux prochaines élections du 15 mars.
Autour de Yannick Fialip, les anciens présidents de la Chambre d’agriculture de Haute-Loire et Gilbert Guignand président de Chambre régionale jusqu’aux prochaines élections du 15 mars. - © HLP

Brochette de présidents de Chambre 43

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui