La Haute-Loire Paysanne 28 novembre 2008 à 17h45 | Par Véronique GRUBER

Véritable succès pour la session d'accueil d'actifs

Belle initiative en Emblavez… 10 porteurs de projets ont participé à la session d'accueil d'actifs préparée par l'ADASEA et la Communauté de Communes de l'Emblavez. Conduite pour la première fois en Haute-Loire, cette opération visait à aider à la reprise d'activités viables sur le secteur et à créer des activités économiques no velles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le 3e jour, un forum a permis aux porteur de projets de rencontrer les banques, la chambre de commerce, d’agriculture, des métiers, le comité d’expansion économique, le conseil général, notaire, expert comptable, ANPE…
Le 3e jour, un forum a permis aux porteur de projets de rencontrer les banques, la chambre de commerce, d’agriculture, des métiers, le comité d’expansion économique, le conseil général, notaire, expert comptable, ANPE… - © HLP

Afin de maintenir la population et une dynamique en terme d’activités sur le secteur de l’Emblavez, l’ADASEA et la communauté de communes de l’Emblavez organisaient une session d’accueil d’actifs à Beaulieu dans les locaux du stand de tir.
Cette manifestation, conduite pour la première fois en Haute-Loire, visait à aider à la reprise des activités viables sur le territoire et à créer des activités économiques nouvelles en accueillant de nouvelles populations tout en assurant leur intégration harmonieuse.
10 porteurs de projets (voir encadré dans cet article) dont 5 étaient originaires de Haute-Loire ont participé à ces trois jours de session auxquels se sont joints de nombreux élus du secteur. L’un d’entre eux, Michel Depeyre, élu de Rosières et de la communauté de communes de l’Emblavez, a livré son sentiment sur cette initiative : « Les porteurs de projets ont été reçus avec beaucoup de simplicité et de franchise sur la région et son environnement économique et socio-culturel. Ces porteurs de projets devaient en effet être rassurés non seulement pour leur activité mais aussi pour leur vie de famille. Ici, nous avons beaucoup d’artisans  âgés (bouchers, carrossier…) qui ne trouvent pas de repreneur ; or, si l’on avait organisé ce genre de session avant, on aurait peut-être  trouvé des repreneurs ! L’essentiel aujourd’hui est de développer l’activité économique et touristique de cette région, pour que ce pays vive. A présent, nous  allons tenter de développer ces projets en réfléchissant dans quelle commune les installer».

Découverte et réflexion

Quelques élus de la commission économique de la communauté de communes du Pays de Cayres-Pradelles qui participaient à cette session en tant qu’observateurs se sont dits vivement intéressés par ce genre d’opération qu’ils souhaitent mettre en place dans les plus brefs délais sur leur territoire.
Durant trois jours, les porteurs de projets ont pu visiter l’Emblavez, découvrir des entreprises à reprendre ou des entreprises «témoin» reprises par des personnes extérieures au territoire,  et réfléchir en profondeur à leur projet au contact de professionnels (partenaires de la session) et d’élus en particulier à l’occasion d’un forum organisé le 21 novembre.
Après cette session, les organisateurs ont prévu d’assurer un suivi de chacun des porteurs de projet dans l’objectif qu’un maximum d’entre eux s’installent dans l’Emblavez.

Parole aux porteurs de projets

Patricia Chabanel de Polignac a participé à cette session en tant que porteur de projet. Pour cette mère au foyer depuis 10 ans qui envisage de se lancer dans le télésecrétariat sur le secteur de l’Emblavez, cette session d’accueil d’actifs a été très positive : «Ces 3 jours m’ont permis d’obtenir beaucoup de conseils et de faire avancer mon projet. J’ai rencontré des élus très présents et très disponibles, des professionnels et des chefs d’entreprises qui ont réussi. On m’a dit que mon projet était viable et cela m’a donc conforté dans mon projet. Cette session est une réussite sur tous les plans, elle est en tout cas très adaptée aux porteurs de projets. De surcroît, ils nous ont promis un suivi après cette session ! »
François Verheyde, originaire du Nord-Pas de Calais et résident actuellement en Ardèche, envisagerait quant à lui de devenir agriculteur pour pratiquer l’élevage de chevaux lourds et proposer des ballades attelées. «Mon projet est d’allier le cheval et la forêt (Ndlr : François a derrière lui un parcours de 30 ans dans les travaux forestiers) par le biais de ballades touristiques à partir de la calèche et du traîneau en hiver. A présent, je dois trouver du terrain pour m’installer en tant qu’éleveur. Il me faut de la surface et un point d’accueil à une altitude de 1000 m minimum ! J’ai dores et déjà trouvé un débouché pour mes chevaux lourds de 4-5 ans vendus pour assurer des travaux agricoles et forestiers.
Très satisfait par l’accueil de qualité que cette session a réservé à l’ensemble des porteurs de projets, François attend à présent de voir si son projet intéresse les élus du secteur. «C’est une session encourageante et même si je ne m’installe pas ici, je souhaite aux organisateurs de continuer dans le même sens».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui