La Haute-Loire Paysanne 11 février 2015 à 08h00 | Par Véronique GRUBER

Veaux Mts du Velay-Forez : Recruter 15 nouveaux éleveurs par an pour relever le défi

Une bonne année 2014 avec plus de veaux labélisables et un prix moyen du Vedelou en hausse. La production baisse mais de nouveaux éleveurs devraient rejoindre les rangs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’assemblée générale s’est déroulée au Puy-en-Velay le 6 février dernier.
L’assemblée générale s’est déroulée au Puy-en-Velay le 6 février dernier. - © HLP

En 2014, la filière Label Rouge «Le Vedelou» a poursuivi son développement. Les chiffres révèlent une relative stabilité des volumes avec 185 660 kg (soit - 2524 kg par rapport à 2013) couplée à une très légère hausse du chiffre d’affaires (+1327 e). «Le prix moyen de vente du kilo de viande du veau Label Rouge a légèrement augmenté (7,43 e/kg en 2013 contre 7,54 e/kg en 2014, soit une hausse de +0,11 e/kg)» a indiqué Michel Joumard, directeur de l’association pour la promotion et la production du veau des Monts du Velay-Forez, l’ODG de la filière Label Rouge «Le Vedelou», le 6 février à l’occasion de l’assemblée générale.
La régularité de la production en filière Label Rouge est toujours le tendon d’Achille de la structure avec deux périodes de sortie de veaux un peu plus creuses en avril-mai et en novembre.  «En 2015, nous devrons reconquérir la confiance de nos abatteurs en essayant d’apporter un nombre régulier de veaux chaque semaine. L’idéal serait de pouvoir commercialiser 90 à 100 veaux par semaine, toutes les semaines»
souligne le président Michel Ramousse. Pour inciter les éleveurs adhérents à produire des veaux dans les périodes creuses, l’association a organisé une action de sensibilisation via un mailing ; les responsables de l’association espèrent obtenir des retombés positives de cette opération en 2015.

Plus de veaux labélisables
La coopérative note l’effort important fourni par les éleveurs pour produire davantage de veaux labélisables. En 2014, 69,2% des veaux étaient conformes au cahier des charges du Vedelou contre 57,4% en 2013. La modification du cahier des charges du Label Rouge permettant de labéliser des veaux jusqu’à 170 kg a également permis d’obtenir davantage de veaux conformes.
Cette année, l’association entend travailler sur la commercialisation du Vedelou avec l’objectif de  développer le nombre de points de vente (boucherie et GMS) en contrat label. «L’objectif sera de développer 10 nouveaux contrats label par an... Chaque abatteur doit faire des efforts pour labeliser les veaux et transformer l’essai en quelque sorte» ont indiqué les responsables de la structure associative. Cette ambition fait d’ailleurs partie de l’un des trois axes de travail du contrat de valorisation, un programme de développement en cours d’élaboration et qui se déroulera sur 2015 et 2016.

Un contrat de valorisation pour 2015 et 2016
Financé par le Conseil régional Auvergne, et très certainement par le Conseil régional Rhône-Alpes et le Conseil général Haute-Loire, le contrat de valorisation vise à redynamiser la filière veau en recrutant de nouveaux éleveurs, en réalisant une étude technico-économique sur une vingtaine d’élevages de veaux avec CERFRANCE Haute-Loire et en développant l’aval de la filière.
Le contrat de valorisation est un outil important sur lequel les responsables de l’ODG comptent s’appuyer pour relancer la production et développer les labélisations.

Production à la baisse
Le rapport d’activités de la société coopérative agricole «veaux des Monts du Velay et Forez» révèle une baisse de production de - 390 veaux avec 4 399 veaux produits en 2014 contre 4 789 veaux en 2013.
Cette baisse de production s’explique par la forte redistribution laitière de ces dernières années, la baisse du nombre d’agriculteurs, la spécialisation des exploitations en lait ou broutards et par l’astreinte liée à la production de veaux sous la mère (tétée matin et soir). Malgré cette légère baisse de production, les administrateurs de la société coopérative restent confiants en l’avenir notamment grâce à la campagne de recrutement d’éleveurs conduite en 2014 (voir encadré).


Véronique Gruber

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui