La Haute-Loire Paysanne 26 février 2014 à 08h00 | Par Véronique GRUBER

VEAUX MONTS DU VELAY-FOREZ - La filière Veaux des Monts du Velay-Forez recrute de nouveaux éleveurs

Face à une production qui s’érode, la coopérative a décidé de réagir en partant à la recherche de nouveaux éleveurs sur sa zone de production.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La filière veaux des Monts du Velay-Forez était en AG au Puy-en-Velay le 21 février.
La filière veaux des Monts du Velay-Forez était en AG au Puy-en-Velay le 21 février. - © HLP

Retrouvez l'article dans son intégralité, avec l'intervention de Françis Rousseau, de l'association "le veau sous la mère", dans les pages de votre journal la Haute-Loire Paysanne du vendredi 28 février 2014.


«L
a production de veaux de lait baisse depuis trois ans maintenant et nous avons perdu environ 2300 veaux sur cette meme periode. Le conseil d’administration de la cooperative est conscient que la filiere Veaux des Monts du Velay-Forez est a un tournant de son histoire» a signale Michel Ramousse, president de la cooperative et de l’association des Veaux des Monts du Velay-Forez a l’occasion de l’assemblee generale des deux structures le 21 fevrier au Puy-en-Velay.

En 2013, la cooperative a produit 374 veaux de moins qu’en 2012. Les responsables de la filiere expliquent cette lente erosion de la production par le contexte entierement defavorable a la production de veaux et davantage favorable aux productions concurrentes : le lait et le viande rouge. La cooperative n’a toutefois pas l’intention de rester passive face a cette evolution. Il y a 6 mois, le conseil d’administration a decide de lancer une campagne de recrutement aupres des eleveurs de la zone de production, qui s’etend sur les departements de la Haute-Loire, la Loire et les cantons limitrophes de l’Ardeche, du Puy-de-Dome et du Rhone.



Redynamiser la filiere

Pour redynamiser la filiere, la cooperative, epaulee par une societe de communication, vise une certaine categorie d’eleveurs : «les eleveurs laitiers qui gerent mal le probleme des cellules ou les eleveurs qui ne pourront se lancer dans une production de lait ou de viande a grande echelle». Les responsables de la cooperative restent convaincus que le veau sous la mere a sa place dans notre region. «La production de veaux permet aux eleveurs d’obtenir un revenu tout a fait interessant avec des outils de production qui souvent necessitent moins d’investissement que pour d’autres productions. Nous disposons d’une filiere organisee avec le Label Rouge qui permet de bien valoriser les animaux et de marches haut de gamme qui reclament ce type de produit. Dans notre zone de production, nous disposons d’un reel savoir-faire dans le veau de lait haut de gamme. Et comme le confirment les etudes menees par la Chambre d’Agriculture et CERFRANCE Haute-Loire, les eleveurs de veaux de lait qui maitrisent techniquement leur production degagent un revenu tout a fait interessant» a explique le directeur Michel Joumard. Si le volume de production de veaux baisse, le nombre d’adherents reste stable et a meme tendance a augmenter ; un element encourageant pour le directeur : «en 2013, la cooperative a accueilli 16 nouveaux adherents ; il s’agit d’eleveurs qui se sont specialises dans le veau sous la mere».

(...)


Véronique GRUBER

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui