La Haute-Loire Paysanne 02 octobre 2009 à 16h56 | Par Sophie GIRAUD

Une journée mondiale dédiée aux femmes rurales

Depuis 1997, tous les 15 octobre, on célèbre la journée internationale des femmes rurales. Cette journée a pour ambition de changer cette situation en braquant les feux de l'actualité sur les femmes rurales au moins une fois par an, afin de rappeler à la société combien elle leur doit et de leur rendre l'hommage qu'elles méritent. En 2009, cette journée aura pour thème : « les femmes rurales au cœur de l’innovation ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Au Bénin, c’est à la force des bras, que les agricultrices acquièrent leur liberté.
Au Bénin, c’est à la force des bras, que les agricultrices acquièrent leur liberté. - © Actuagri

Partout dans le monde, les femmes rurales jouent un rôle fondamental dans la sécurité alimentaire ainsi que dans le développement et la stabilité des campagnes.
Et pourtant, leur statut ne leur permet souvent pas de jouir de droits fonciers ou d'accéder à des services vitaux comme le crédit, les intrants, la vulgarisation, la formation et l'éducation. Leur contribution vitale au sein de la société est largement méconnue. La journée mondiale de la femme rurale a pour ambition de changer cette situation en braquant les feux de l'actualité sur les femmes rurales au moins une fois par an, afin de rappeler à la société combien elle leur doit et de leur rendre l'hommage qu'elles méritent. En 2009, cette journée aura pour thème : « les femmes rurales au cœur de l’innovation ».
« Les femmes rurales ont eu à relever de nombreux défis et leur réussite repose justement sur leur capacité à surmonter des obstacles tangibles. Ces succès ont été obtenus grâce à leur créativité et à leur détermination », explique Karen Serres, Présidente du Comité de la FIPA¹ des femmes en agriculture.
Moteur de croissance
L’agriculture demeure la base de la subsistance et de la sécurité alimentaire ainsi qu’un moteur de croissance dans de nombreux pays du monde. Bien que la science agricole ait joué un rôle majeur dans l’accroissement de la productivité, ce sont les savoirs traditionnels qui sont à la base de l’agriculture. Les femmes rurales ont transmis leurs savoirs de génération en génération et de nombreuses innovations reposent sur ces savoirs. Les agriculteurs en général et les agricultrices en particulier ont été reconnus comme des “scientifiques de plein droit” et des entrepreneurs – mais il faut que leur soient données les opportunités de se développer. Le mélange des savoirs traditionnels et des avancées de la recherche agricole continue d’être un sérieux défi pour les agriculteurs et les milieux scientifiques.

Parité

Ces politiques doivent être soucieuses de la parité entre les sexes et aider réellement les femmes rurales qui elles-mêmes innovent. Cela permettra de se conformer aux nombreuses conventions et traités internationaux signés et ratifiés par de nombreux pays. La crise des prix alimentaires de 2008 a été un choc pour le système alimentaire mondial. Les prix peuvent certes avoir ensuite reculé mais le problème de l’insécurité alimentaire persiste. Les gouvernements partout dans le monde devraient considérer cette crise comme un avertissement de ce qui va se passer et saisir cette occasion pour promouvoir une sécurité alimentaire respectueuse de l’environnement, en faveur des pauvres, équitable et fondée sur les principes de l’agriculture durable. La sécurité alimentaire à long terme nécessite le soutien par l’État des petits agriculteurs, en particulier des agricultrices qui constituent la majeure partie de la population agricole mondiale », prévient la FIPA.
En dépit des difficultés, les agricultrices ont mis en place nombre de systèmes d’entraide comme par exemple des groupes d’auto-assistance, des coopératives ou des programmes de microcrédit.

¹ FIPA : Fédération internationale
des producteurs agricoles.

Rendez-vous

Table ronde au Sommet de l’élevage

Le Conseil économique et social d’Auvergne a réalisé dernièrement une saisine sur la place des femmes dans le monde du travail en Auvergne. A l’occasion du Sommet de l’élevage, et à quelques jours de la journée mondiale de la femme rurale, une table ronde sera organisée, sur le stand de la FRSEA, afin de mettre en avant l’importance de la femme rurale en Auvergne et dans le Massif central. Agricultrice dans le Lot et présidente nationale et européenne de la commission des agricultrices, Karen Serres participera à cette table ronde.

Journée de rencontre à Chambon-sur-Voueize en Creuse

Le Groupement agricole féminin de Combraille a décidé de participer à la journée mondiale des femmes rurales, en organisant, le 15 octobre, une journée de rencontre des groupes féminins. Dès 9h00, à la salle des fêtes de Chambon-sur-Voueize (Creuse), on discutera autour du thème : « je suis femme. J’ai 30, 40, 50 ou 60 ans et plus… et je me réalise ». Cette journée sera l’occasion de démontrer que les femmes sont en capacité de réussir, de se réaliser dans leur vie personnelle et professionnelle en puisant dans leurs propres ressources et grâce à des échanges d’expériences qui enrichissent la réflexion et poussent à l’action.
Renseignements au 05.55.62.22.65 ou au 05.55.65.89.84.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui