La Haute-Loire Paysanne 12 décembre 2008 à 17h23 | Par Véronique GRUBER

Trop d'arrêts de travail en Haute-Loire

Les organismes de protection sociale de la Haute-Loire - CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie), MSA et RSI (Régime Social des Indépendants) pointent du doigt, une nouvelle fois, l'augmentation du nombre d'arrêts de travail prescrits dans le département. En 2007, l'assurance maladie a versé aux assurés près de 10 milliards d'euros d'indemnités journalières, toutes assurances confondues. Le nombre de fraudes détectées aux IJ a été de 1546 pour un préjudice subi de 4 513 698 euros.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les responsables et médecins des 3 organismes de protection sociale de Haute-Loire.
Les responsables et médecins des 3 organismes de protection sociale de Haute-Loire. - © HLP

Le 4 décembre, la CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie), la MSA et le RSI (Régime Social des Indépendants) organisaient une conférence de presse pour attirer l’attention des assurés, des prescripteurs et des employeurs sur l’augmentation du nombre d’arrêts de travail en 2008.
Déjà constatée en 2007, cette hausse du nombre d’indeminités journalières (IJ) constatée par l’ensemble des organismes de protection sociale du département se poursuit en 2008.
Pire encore, la Haute-Loire se distingue des autres départements d’Auvergne et de la moyenne française pour ses résultats encore plus catastrophiques. Au 30 septembre 2008, le nombre d’IJ (enregistré par la CPAM 43) avait progressé de +6% (par rapport à la même période l’année d’avant), contre +3,8% en Auvergne et +2,7% en France ! Dans le même temps, d’autres caisses de la région Auvergne ont vu leurs résultats chuter depuis 2007.
La situation est d’autant plus problématique lorsque l’on sait qu’aucune véritable explication n’est avancée par les responsables des différentes caisses. Pas de pathologie lourde, pas d’épidémie, ni d’accident majeur, «rien ne justifie cette augmentation d’arrêts de travail, si ce n’est  une tentative de profiter d’un système» a lancé avec agacement la directrice de la CPAM, Odile Pinéro.

Des pratiques frauduleuses

Cette dernière soupçonne en effet  la multiplication d’arrêts de travail non justifiés. La CPAM ne compte pas du tout laisser proliférer ce genre de pratiques frauduleuses : «Dans le cadre de nos contrôles, si un arrêt de travail abusif est détecté, la CPAM pourra interrompre le paiement des IJ et même récupérer les sommes perçues ; elle n’hésitera pas à lancer des actions pénales» a précisé Odile Pinéro.
Les arrêts de travail coûtent cher aux régimes de sécurité sociale et à la société toute entière.
Du côté de la MSA de Haute-Loire, les résultats sont un peu meilleurs en 2008. Au 30 septembre, le nombre d’IJ a baissé de 5,2%.
Jocelyne Michaux, responsable de la gestion du risque et de la prévention à la MSA Auvergne, a toutefois signalé une hausse significative des arrêts de travail au titre des accidents de travail. «Il faut toutefois noter que ces résultats reposent sur des petits nombres et que les fluctuations en pourcentage peuvent être importantes».
Le docteur bayle de la msa a indiqué qu’un travailleur sur huit est en accident du travail ; «certes les accidents sont soudains mais dans bien des cas, si la personne avait davantage réfléchi à la pratique de son métier, cela éviterait bien des accidents».

Renforcement des contrôles

Pour tenter de réduire cette tendance à la hausse des arrêts de travail et lutter contre les arrêts abusifs, les 3 organismes de sécurité sociale, ont pris la décision de renforcer une nouvelle fois les mesures de contrôles.
La CPAM de Haute-Loire a recruté un deuxième agent enquêteur assermenté, ce qui permettra de multiplier par deux les contrôles de présence à domicile des assurés.
La CPAM entend également conduire une nouvelle campagne de sensibilisation du public avec notamment la diffusion de spots radio accompagnée d’une campagne d’affichage au niveau régional en 2009.
La MSA a elle aussi renforcé son contrôle médical et ne compte pas réduire sa vigilance.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui