La Haute-Loire Paysanne 11 novembre 2011 à 14h19 | Par S.Marion

Tracteurs - Industriels et distributeurs retrouvent le moral

L’année 2011 devrait se terminer par une nette reprise des ventes de matériel agricole. Les industriels estiment que le marché devrait progresser de 30 % et atteindre un Chiffre d'affaires de 4,2 milliards d’euros. Cette croissance trouve son origine dans la reprise de la production et l'augmentation des importations.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La reprise concerne surtout les tracteurs de plus de 100 CV.
La reprise concerne surtout les tracteurs de plus de 100 CV. - © L.Vimond

Les craintes liées à la sécheresse de printemps qui aurait pu compromettre les ventes de matériel agricole sont derrière nous. Pour le premier semestre 2011, le marché français des agroéquipements affiche une hausse de 38,6 %. Une croissance qui trouve son origine à la fois dans la reprise de la production et l’augmentation des importations, respectivement de +40,4 % et 21,6 % par rapport au premier semestre 2010, nos fournisseurs principaux restant l’Allemagne, l’Italie et les États-Unis. Les exportations sont également soutenues avec une croissance de 19,6 % sensiblement équivalente à celle des importations, nos principaux clients étant l’Allemagne, le Royaume-Uni et les États-Unis.

Hausse de la fabrication de tracteurs : + 46%
La reprise de l’industrie française s’illustre en particulier par une hausse importante de la fabrication des tracteurs, de +46 % au premier semestre 2011. De leur coté les immatriculations ont enregistré une hausse de 20,9 % à la fin juin et elles devraient atteindre 35100 unités sur 2011 en hausse de 10 à 11 % sur l’ensemble de l’année par rapport à 2010. La reprise concerne surtout les tracteurs de plus de 100 CV (+70 %), alors que les puissances inférieures plutôt destinées à l’élevage sont en recul de l’ordre de 25 %. La remontée du cours des céréales, de bonnes perspectives en betterave et l’amélioration de la conjoncture laitière ont suscité une reprise des investissements dans ces secteurs, alors que la sécheresse combinée à la crise de la viande bovine a pesé sur les décisions d’investissements des éleveurs. Reprise également des tracteurs spécialisés en vignes et en vergers qui enregistrent une progression de 28 % sur les huit premiers mois de l’année, une nouvelle tendance à mettre en relation avec l’amélioration de la conjoncture viticole.

Dans le sillage des tracteurs
La plupart des matériels agricoles sont dans le sillage des tracteurs. Il en est ainsi des moissonneuses batteuses qui ont terminé la campagne avec une hausse de 22,7 % à plus de 2000 unités vendues. Idem pour les ensileuses automotrices dont les ventes devraient atteindre plus de 300 unités contre 240 en 2010. Délais de livraison Le marché des faucheuses conditionneuses s’est également retourné en 2010 avec le rétablissement des prix du lait avant de se ralentir au printemps à cause de la sécheresse. Néanmoins les ventes devraient progresser de quelque 25 % sur l’ensemble de la campagne, du moins pour les balles rondes. Bonnes perspectives également pour les matériels du travail du sol, de semis et de fertilisation pour lesquels les carnets de commande avaient augmenté de 20 à 50 % à la fin septembre. Le matériel de protection des cultures se trouve sur la même tendance avec une reprise des ventes en fin de saison, après un début de campagne incertain à cause de la sécheresse.
Enfin, pour ce qui est du matériel d’élevage dans son ensemble, les ventes de matériel de traite ont été soutenues au premier semestre 2011. En revanche, la reprise est plutôt attendue dans les mois qui viennent pour les équipements liés à l’élevage bovin dont les cours sont désormais mieux orientés.

Optimisme prudent
Pour 2012, les distributeurs et les industriels du machinisme affichent un optimisme prudent. L’environnement économique et la crise financière qui frappent certains pays ne sont pas très porteurs. La période électorale qui s’annonce n’est pas non plus favorable aux projets d’investissements. Sur le plan strictement agricole l’instabilité des prix et le manque de lisibilité des marchés à moyen et long terme incitent les distributeurs à gérer leurs stocks de matériel au plus prés. Certes la tendance actuelle laisse entrevoir une activité stable voire en légère croissance pour 2012. Mais la disponibilité de différents composants et la hausse de matières premières industrielles restent préoccupantes pour les mois à venir. Si bien que les délais de livraisons vont certainement s’allonger.
Actuagri

Dans notre édition papier du vendredi 11 novembre, retrouvez des focus sur quelques nouveautés chez Valtra, Zetor, Massey-Ferguson, New Holland ou encore Claas.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui