La Haute-Loire Paysanne 07 janvier 2015 à 08h00 | Par Suzanne MARION

Statistiques : 233 488 altiligériens en 2012 soit une progression de 2,12 % en 5 ans

Les chiffres officiels du recencement de 2012 viennent de tomber.Ils sont publiés par l’INSEE (Institut National de la Statistique et des Études Économiques).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Hausse de la démographie à tous les échelons : + 2,6 % en France, + 1,1 % en Auvergne, et + 2,12 % en Haute-Loire.
Hausse de la démographie à tous les échelons : + 2,6 % en France, + 1,1 % en Auvergne, et + 2,12 % en Haute-Loire. - © Fotolia

En 5 ans la population de la Haute-Loire a augmenté de 2,12 % entre 2012 et 2007, soit 4 856 habitants de plus. Nous sommes désormais 233 488 altiligériens, contre  228 632 en 2007.
Les nouveaux chiffres officiels publiés par l’INSEE sont en effet disponibles. «Détaillés par échelon territorial, ils entrent en vigueur au 1er janvier 2015 et font référence dans plus de 350 dispositions législatives ou réglementaires qui organisent la vie locale» explique l’INSEE.
Si l’on compare à nos voisins auvergnats, la Haute-Loire tire très bien son épingle du jeu, devant le Puy de Dôme et ses 1,65 % d’augmentation. L’Allier perd 200 habitants tandis que le Cantal en perd 1 550 soit 1 % de moins qu’en 2007. Puisque nous serons bientôt réunis avec Rhône-Alpes, intéressons nous aussi à elle, d’autant qu’elle affiche une très forte augmentation de 4,5 % pour atteindre 6 341 160 personnes, soit 275 000 de plus en 5 ans. Notons que les ardèchois sont presque 3 % de plus soit + 9 000 habitants.
La démographie en France est elle aussi sur une pente montante avec + 2,6 % atteignant au 1er janvier 2012, 65 241 241 (63 600 690 pour la métropole seule).

28 communes au dessus de 2 000 habitants
Entrons maintenant dans le détail des chiffres au niveau des cantons (voir tableau) et des communes. C’est l’arrondissement de l’yssingelais qui a connu la plus forte progression alors que le secteur de Brioude reste stable.
Prenons d’abord le top 4 des grandes villes. La préfecture, Le Puy-en-Velay passe sous la barre des 20 000 habitants et compte 19 734 ponots soit une baisse de 320 individus. La deuxième ville du département est Monistrol/Loire avec 9 269 habitants (9 005 en 2007) suivie par Yssingeaux à 7 612 (7 328 en 2007) puis Brioude à 6 982 (7 097 en 2007).
Outre ces 4 villes, la Haute-Loire compte 61 communes de plus de 1 000 habitants dont 24 au-dessus de 2 000 comme Ste Sigolène à 6 107, Aurec/Loire à 5 920, Brives à 4 492, Bas-en-Basset à 4 378 ou encore St Just Malmont à 4 239. Langeac est juste sous les 4 000.
Si l’on bascule vers l’autre extrême, on compte encore de nombreuses communes en dessous de 100 habitants avec le reccord pour Le Vernet et ses 22 âmes ; palme volée à Arlet qui est passée de 21 habitants en 2007 à 24 aujourd’hui. Sur les 260 communes que compte la Haute-Loire, 15 % ont moins de 100 habitants (10 communes ont moins de 50 habitants et 29 en ont entre 50 et 100).
Si la moyenne est de 898 habitants par commune, on note une très grande disparité démographique sur notre département avec les 3/4 de la population sur 1/4 du territoire.


Suzanne marion

Pour en savoir plus, et pour avoir tous les chiffres par commune, lire  : Populations légales 2012 publié le 29 décembre 2014 sur www.insee.fr
La semaine prochaine, nous reviendrons sur une analyse des chiffres en Auvergne.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui