La Haute-Loire Paysanne 11 octobre 2013 à 08h00 | Par Sophie Châtenet et Suzanne Marion

Sommet de l'élevage - Hollande fait de l’élevage un investissement d’avenir

Au Sommet de l’élevage, le président de la République a annoncé, mercredi, les choix de la France dans le cadre de la mise en œuvre de la PAC. Des choix «pro élevage».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
François Hollande aura passé pas moins de 2h30 à déambuler dans les allées d’un Sommet, plein à craquer, ici aux côtés des éleveurs de salers.
François Hollande aura passé pas moins de 2h30 à déambuler dans les allées d’un Sommet, plein à craquer, ici aux côtés des éleveurs de salers. - © Sophie Chatenet

Les vidéos du Sommet de l'élevage sont disponibles sur notre site dans la vignette prévue à cet effet et également sur le site de l'Auvergne Agricole. D'autres réactions sont aussi à découvrir dans la pages de la Haute-Loire Paysanne de ce vendredi 11 octobre.

 

Dans une grande Halle surchauffée par la chaleur extérieure et la foule venue en masse en ce premier jour de Sommet, le président de la République, accompagné des ministres de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et du Commerce, s’est livré à un véritable marathon, mercredi dernier. Un peu chahuté dans le Hall bovins lait, par une poignée d’éleveurs et de visiteurs, François Hollande aura finalement clôturé sa visite par une série d’annonces favorables à l’économie de l’élevage, dans le cadre de la mise en œuvre de la PAC.
Retour sur une après-midi pas comme les autres. Attendu par une nuée de journalistes, pas moins de 90 avaient été accrédités pour suivre l’évènement, et par un nombre impressionnant d’élus politiques et professionnels, François Hollande est arrivé vers 14h30 au Sommet de l’élevage. Il a quitté les lieux aux alentours de 18 heures.
Autant dire que le Chef de l’Etat n’a pas été avare d’échanges, de pauses sur un parcours de visites qui l’a mené du Hall 1, aux Hall bovins lait, en passant par le plateau d’expositions machinisme sans oublier le Hall bovins viande. Première escale sur le stand JA, où il a soufflé les bougies des quarante ans de la DJA, puis direction la FNSEA, où le président de la FRSEA Massif central, Jacques Chazalet, lui a remis les appels de Tulle.

(...)

Sophie Chatenet

 

Retrouvez l'article complet et l'intégralité des réactions des professionnels dans le journal la Haute-Loire Paysanne du vendredi 11 octobre 2013.

Après le discours du Président Hollande, nous avons recueilli à chaud les réactions des responsables du  département.


G.Guignand : «La bonne nouvelle, c’est le plan de modernisation»

 

«Si les annonces sont globalement bonnes pour nous, il ne faut pas crier victoire trop tôt.Nous aurons encore beaucoup de travail d’ici la fin de l’année, pour que rien ne nous échappe» lance Gilbert Guignand président de la Chambre Régionale d’Agriculture. Il a reçu ces annonces comme «une vraie orientation pour sauver l’élevage» mais «il faut que ça se concrétise». Et pour cela, le président précise qu’il ne faudra pas se relâcher et veiller à ce que ces annonces soient suivies d’effets.
Pour Gilbert Guignand, la bonne nouvelle, c’est le plan de modernisation des bâtiments dont l’enveloppe est reconduite avec une augmentation de 15 % par rapport à ces dernières années.«J’espère que la région apportera aussi sa pierre» puisque ce plan est cofinancé par l’Europe, l’État et la Région.

(...) Retrouvez la suite dans la Haute-Loire Paysanne du vendredi 11 octobre 2013.

Suzanne Marion

Y. Fialip : «Le travail syndical mené depuis 2 ans a payé»

«Le travail syndical mené depuis 2 ans, a porté ses fruits.Les éleveurs des zones de montagne ont été entendus» affirme Yannick Fialip président de la FDSEA, le lendemain des annonces faites par François Hollande. «À travers ces orientations, le Président a souhaité aider les territoires comme les nôtres à garder une économie agricole forte, base de toute l’économie de nos communes» Globalement, d’après ses premiers calculs, plus de 25 millions d’euros reviendraient, de manière progressive, en Haute-Loire sur 2014/2019, soit une moyenne de 1 500 à 2 000 € par an et par exploitation professionnelle (3 500 sur le département) sur l’ensemble des mesures.
«Il est un peu tôt pour entrer dans le détail» reconnait Yannick Fialip, mais néanmoins il revient sur les quelques points importants pour nos zones. Sur l’ICHN, «on a doublé le budget ce qui n’est pas loin des objectifs que nous nous étions fixés».Concernant les aides couplées, elles ont été «sauvegardées et renforcées», sur les vaches allaitantes, les ovins et pour le lait de montagne.
Autre mesure favorable à notre agriculture, c’est la «surprime aux premiers hectares qui va conforter les exploitations familiales.Enfin la dernière annonce particulièrement attendue, c’est la plan d’investissement bâtiment qui sera «doublé et financé au niveau national».Cela donne des perspectives de pouvoir investir accompagnés par l’État et l’Europe».

Suzanne Marion

(...) Retrouvez la suite dans la Haute-Loire Paysanne du vendredi 11 octobre 2013.

M.Vacher : «Un message fort vers l’installation dans nos zones»


Le président des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire, note, dans le discours de François Hollande, une «réelle volonté de rééquilibrage vers l’élevage», et également «un message fort vers l’installation dans nos zones de montagne».Il lance même : «on va pouvoir parler de l’installation au niveau européen». Il souligne 3 points essentiels pour les jeunes, à savoir la «revalorisation des DPB(droits à paiement de base, ex DPU) sur les 5 premières années», la reconduction du plan bâtiment avec une enveloppe supplémentaire : «c’était une vraie inquiétude pour nous, et c’est pourquoi en Haute-Loire nous avions porté un message fort auprès des élus et du Préfet», et enfin l’ensemble des aides en faveur de l’élevage.

Suzanne Marion

(...) Retrouvez la suite dans la Haute-Loire Paysanne du vendredi 11 octobre 2013.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui