La Haute-Loire Paysanne 15 octobre 2014 à 08h00 | Par Sophie Giraud-Châtenet

Services de remplacement : Une structuration régionale pour gagner en cohérence

La fédération des SR d’Auvergne veut offrir aux agriculteurs des 4 départements les mêmes conditions de remplacement.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La fédération régionale des services de remplacement a été lancée officiellement dans le cadre du Sommet de l’élevage.
La fédération régionale des services de remplacement a été lancée officiellement dans le cadre du Sommet de l’élevage. - © C.ROLLE

En 2013, les services de remplacement en Auvergne comptaient plus de 5 000 adhérents (soit 21% des exploitations de la région). 320 131 heures de remplacement ont été réalisées dans la région auprès de 3666 utilisateurs. Les remplacements pour «maladie, accident et décès» et «congés, évènements familiaux» couvrent 66 % des heures de remplacement effectuées.
Les missions de remplacement en 2013 ont mobilisé 622 salariés (dont 6 apprentis) pour 220 équivalent temps plein (ETP).
Deux types de structuration départementale existent dans la région : le service départementalisé pour trois départements (Cantal, Haute-Loire, Puy-de-Dôme) et une fédération départementale de services locaux pour l’Allier. Ce type de structuration se retrouve dans toute la France.

«Bonnes pratiques» à promouvoir
Dans le cas des services départementaux, le service de la Haute-Loire fonctionne avec une centralisation de toutes les démarches au siège. Pour le Cantal et le Puy-de-Dôme, l’affectation des salariés pour les missions de remplacement (gestion planning) se fait par des agriculteurs bénévoles et /ou administrateurs, les autres tâches sont réalisées par des agents au siège. Dans le Cantal, on compte huit sections, vingt dans le Puy-de-Dôme. Pour l’Allier, la fédération départementale «SR Allier», fédère six services de remplacement. Elle est l’interlocuteur des différents partenaires (financier, social…). Les missions relatives au remplacement (gestion planning, facturation…) sont réalisées par les services locaux. L’idée de fédérer l’ensemble des structures au niveau régional poursuit trois objectifs, comme le rappelle, Frédéric Pelisse, président du service de remplacement de Haute-Loire et de la fédération régionale : «cette nouvelle organisation doit permettre d’homogénéiser les “bonnes pratiques“ sur les quatre départements afin que l’ensemble de nos agriculteurs adhérents bénéficient des mêmes conditions de remplacement. Par ailleurs, nous souhaitons promouvoir le métier de salarié agricole tout en accélérant et en accentuant leur formation».


Sophie Chatenet-Giraud

Les membres de la fédération régionale
Président : Frédéric Pelisse, président  SR 43, exploitant agricole en Haute-Loire
Vice-président : Marc Crespin, président SR 15, exploitant agricole dans le Cantal
Trésorier : Christophe Ferret, trésorier du SR 63, exploitant agricole dans le Puy-de-Dôme
Secrétaire : Pierre Lampaert, trésorier SR 03, exploitant agricole dans l’Allier.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui