La Haute-Loire Paysanne 13 mai 2015 à 08h00 | Par Michel Portier

Sécurité : Quand les normes anti pollution et sécuritaires guident l’innovation

Les normes européennes encadrant les émissions polluantes et la sécurité des utilitaires imposent l’adoption des mêmes technologies innovantes que pour les véhicules de tourisme.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les assistances électroniques d’aide à la conduite apparaissent au catalogue des options de certains utilitaires.
Les assistances électroniques d’aide à la conduite apparaissent au catalogue des options de certains utilitaires. - © Volkswagen

L’arrivée des normes Euro 6 impose de nouvelles contraintes en termes de réduction des émissions polluantes impactant plus spécialement les véhicules diesel. En effet, après les particules, ce sont cette fois les oxydes d’azote (NOx) qui sont au centre des préoccupations. Leur réduction impose le recours à des dispositifs de post-traitement complémentaires aux filtres à particules et catalyseurs d’oxydation qui ont été généralisés pour passer les normes précédentes. Deux technologies sont employées par les constructeurs : le piège à NOx et la réduction catalytique sélective (SCR). Cette dernière, déjà largement répandue dans les secteurs du poids lourd et agricole semble avoir la cote chez plusieurs constructeurs d’utilitaires, malgré la contrainte de gérer un fluide supplémentaire avec l’AdBlue. Volkswagen a adopté le SCR pour le moteur 2 l TDI du nouveau Caddy. Tandis que PSA monte son 1,6 l BlueHDI utilisant également un SCR, sur les Citroën Berlingo et Peugeot Partner. Sur ces derniers, le SCR s’accompagne d’un réservoir supplémentaire d’Adblue de 17 litres, dont le plein sera théoriquement effectué lors des entretiens périodiques.

Les équipements de sécurité envahissent les utilitaires
Parallèlement, l’Europe impose une réduction drastique des émissions de CO2 aux utilitaires légers. De 203 g/km aujourd’hui, la moyenne devra passer à
175 g/km d’ici à 2017 et 147 g/km en 2020. Pour y arriver, les constructeurs vont devoir encore faire preuve d’ingéniosité. Outre la réduction du poids des véhicules et l’optimisation des moteurs, le développement de modèles hybrides diesel sera indispensable.
La réglementation européenne vise également la sécurité des utilisateurs. Depuis la fin 2014, tous les utilitaires légers neufs doivent disposer d’un correcteur de trajectoire ESP. Ce nouvel équipement donne l’occasion aux constructeurs d’améliorer la capacité de traction de leurs utilitaires en proposant des assistances à la traction en conditions d’adhérence limitée.
D’autres équipements de sécurité réservés jusqu’ici aux voitures de tourisme font leur apparition sur des utilitaires. Le récent Volkswagen Caddy peut ainsi recevoir le freinage automatique en ville, l’alerte anti-collision, le régulateur adaptatif, les feux de route adaptatifs, le détecteur de fatigue…


Michel Portier

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui