La Haute-Loire Paysanne 03 juin 2015 à 08h00 | Par Véronique GRUBER

Sécurité > Agriculteurs et gendarmes : partenaires dans la lutte contre les vols en exploitations

Le dispositif «Alerte Agri 43» est activé depuis janvier 2015 en Haute-Loire. Dès qu’un vol conséquent est commis dans une exploitation, les agriculteurs sont prévenus par SMS.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le dispositif «Alerte Agri 43» est en action depuis janvier 2015.
Le dispositif «Alerte Agri 43» est en action depuis janvier 2015. - © P. Le DOUARIN/RéussirSA

Depuis 2014, le nombre de vols dans les exploitations agricoles augmente sur l’ensemble du territoire national. «Ces méfaits sont généralement commis par des groupes organisés qui interviennent dans plusieurs départements» souligne Claude Pupunat, officier en prévention et partenariats du groupement de la gendarmerie de Haute-Loire.
Suite à cette explosion d’actes de délinquance dans les fermes, une convention a été signée au niveau national entre la FNSEA et l’APCA (Assemblée Permanente des Chambres d’agriculture) en 2014. Cette convention a été déclinée dans le département de la Haute-Loire le 27 novembre 2014. Signée par la FDSEA 43, les JA 43, la Chambre d’agriculture et le groupement de gendarmerie de Haute-Loire, cette convention a été complétée par un système d’alerte SMS «Alerte Agri 43».

Dispositif Alerte Agri 43
«Alerte Agri 43» consiste en la diffusion d’alertes SMS auprès des agriculteurs en cas de vols, de cambriolages commis dans les exploitations agricoles.
L’officier Claude Pupunat explique le fonctionnement de ce dispositif : «Dès qu’un vol important (Ndlr : en valeur ou en volume) est constaté dans une  ferme, nous alertons les agriculteurs du canton ou de l’arrondissement concerné. Il peut s’agir de vols d’animaux, de matériels, d’outillages, de produits agricoles comme des fromages...». Ces SMS visent à faire en sorte que les agriculteurs soient au courant des vols commis à l’encontre de leurs collègues, qu’ils soient ainsi sur leurs gardes et qu’ils mettent à l’abri tout ce qui est susceptible d’être volé.

3 alertes SMS envoyées
«Suite à l’envoi d’un SMS, les agriculteurs peuvent garder un oeil attentif, en détectant par exemple une présence suspecte..., et ainsi alerter les services de la gendarmerie en composant le 17.
Attention, les SMS ne sont pas lancés systématiquement dès qu’un vol nous est signalé ; l’alerte est déclenchée en cas de plusieurs faits perpétrés ou bien un seul fait mais induisant un fort préjudice» ajoute le major Stéphane Lac, référent sûreté du groupement de gendarmerie Haute-Loire. Depuis la mise en place d’Alerte Agri 43 en janvier 2015, la gendarmerie a envoyé 3 alertes SMS. La première alerte était un simple test sans qu’aucun méfait n’ait été signalé. Par contre les deux autres alertes ont été consécutives à des vols importants, un vol de 130 poules en février dernier dans le brivadois et des vols de fromages (préjudices de plusieurs milliers d’euros) perpétrés mi-mai  dans les secteurs de Craponne et de Monistrol/Loire.

Composez le 17 : un acte de civisme
Les deux gendarmes insistent sur l’importance de composer le 17 que ce soit pour signaler un délit, un comportement suspect... et que cela se déroule chez soi ou chez l’un de ses voisins : «Un appel déclenche le déplacement d’une patrouille sur les lieux. Les appels sont très importants pour nous et nous permettent parfois d’avancer sur d’autres enquêtes. Faire le 17, c’est du civisme !».


Véronique Gruber

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui