La Haute-Loire Paysanne 12 décembre 2018 à 15h00 | Par Véronique Gruber

Renforcer les liens entre administrateurs et collaborateurs de Cerfrance Haute-Loire

La 56e assemblée générale de l’association de gestion et de comptabilité s’est déroulée le 7 décembre à St Germain Laprade.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Gilles Boyer et Emmanuel Duban face aux adhérents et invités de Cerfrance Haute-Loire.
Gilles Boyer et Emmanuel Duban face aux adhérents et invités de Cerfrance Haute-Loire. - © HLP

Cerfrance Haute-Loire termine son exercice 2017-2018 avec un chiffre d’affaires en croissance (près de 7,5 millions d’€ contre 7 millions  lors de l’exercice précédent) qui s’explique selon le président Gilles Boyer par «la mise en place de prestations supplémentaires (dans le domaine administratif), un surcroît ponctuel d’activité dans le domaine juridique et l’arrivée de nouveaux adhérents-clients (Artisans - Commerçants - Services)».
Cerfrance Haute-Loire réunit 3 918 adhérents dont 2 518 chefs d'exploitation, 833 ACS (Artisans Commerçants Services Professionnels de santé TPE ...) et 567 intervenant sur d’autres marchés.
Suite à la future cessation d’activité d’un cabinet d’expertise basé à St Etienne et qui intervenait sur les secteurs du Chambon sur Lignon et Tence, le  1er décembre 2018, l’association a repris l’ensemble de la clientèle altiligérienne de cette structure (soit 40 clients) ainsi que son comptable.
Au cours de l’exercice, Cerfrance Haute-Loire a réalisé 2 500 rencontres Conseil, 2 900 déclarations de revenus, 1 049 déclarations des bénéficiaires effectifs et 850 déclarations DémaTIC.

Des valeurs qui se perpétuent
Le rapport d’orientation confirme que la structure ne changera pas de cap à l’avenir. «Nous continuons à affirmer nos valeurs (respect, dévoleppement des hommes et des territoires, indépendance et objectivité, sens de l’intérêt collectif) traduites en 5 axes (Ndlr : voir encadré) en cultivant nos racines (le conseil et la maîtrise économique)» ont indiqué  le président Gilles Boyer et le directeur Emmanuel Duban qui confirment que le nouveau projet d’entreprise qui débutera en 2020 s’appuiera  sur l’ensemble de ces valeurs.
Au cours de l’année 2018, le conseil d’administration a émis le souhait de renforcer les liens entre administrateurs et collaborateurs. Pour atteindre cet objectif plusieurs commissions mixtes ont été mises en place.
L’assemblée générale a été l’occasion de faire jour sur le travail conduit à l’échelle de ces commissions de réflexion. Ces dernières ont travaillé sur différentes thématiques : le réglement intérieur de l’association, le développement agricole, le site internet pour le conseil d’administration, développement des Artisans Commerçants Services (ACS), bâtiment.
Cerfrance Hte-Loire prend soin d’informer ses adhérents via 7 réunions de secteurs qui démarreront dès le mois de février 2019 pour les adhérents agriculteurs et en mars 2019 pour les ACS.
Cerfrance Haute-Loire entend développer des expertises au plus près des besoins de ses adhérents en professionnalisant le management des ressources humaines. À l’écoute de ses adhérents, la structure conduit en ce moment même une enquête “Conseil Agri” à l’issue de chaque rencontre avec des exploitants agricoles . Une forme d’enquête de satisfaction «pour répondre au plus près de vos besoins» a souligné Gilles Boyer en direction des agriculteurs présents le 7 décembre.
Pour aider ses adhérents à préparer l’avenir et à s’adapter, l’association propose un large panel de formations ouvertes aux adhérents, aux salariés comme administrateurs et innove cette année avec une formation spécifique aux nouveaux collaborateurs. Cette nouvelle formation, qui s’appuie sur un stage réalisé en exploitations agricoles, permet aux nouveaux conseillers de se trouver au coeur des préoccupations de leurs adhérent-clients agriculteurs.
En deuxième partie d’assemblée générale, Cerfrance Haute-Loire a évoqué un thème d’actualité qui nous concerne tous : «le climat, énergies, quelles opportunités pour nos entreprises ?».

Les 5 axes du Projet d'entreprise
1- Développer notre activité auprès des artisans, commerçants, professions libérales et autres acteurs du marché
2- Valoriser la forme associative et continuer à fidéliser nos adhérents
3- Développer des expertises au plus près des besoins de nos adhérents en professionnsalisant le management des RH
4- Développer synergies, partenariats et alliances
5- Garantir notre indépendance et notre pérennité

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui