La Haute-Loire Paysanne 18 avril 2018 à 13h00 | Par Suzanne MARION

Prosper Chany a été «le créateur du syndicalisme moderne en Haute-Loire»

Gilbert Bros ancien responsable professionel en Haute-Loire retrace le parcours de Prosper Chany, décédé la semaine dernière.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Prosper Chany, au côté de Gilbert Bros, avait participé au Congrès de la FDSEA en 2016 pour fêter les 70 ans du syndicat.
Prosper Chany, au côté de Gilbert Bros, avait participé au Congrès de la FDSEA en 2016 pour fêter les 70 ans du syndicat. - © HLP

Prosper Chany ancien agriculteur à La Besseyre Ste Marie, ancien responsable professionnel et élu municipal et cantonal… nous a quittés la semaine dernière.
Laissons la plume de Gilbert Bros qui l’a cotoyé de nombreuses années dans le cadre de leurs responsabilités professionnelles respectives, nous retracer son parcours.
«Prosper était agriculteur à Sept Sols sur la commune de La Besseyre Sainte Marie dans une zone difficile de la Margeride. Très tôt, il a compris que l’agriculture devait évoluer pour avoir un avenir, et il s’est engagé au Groupement de vulgarisation agricole (GVA) de Saugues pour évoluer techniquement, se moderniser.
Il s’est aussi engagé dans le syndicalisme pour défendre et faire reconnaître l’agriculture de montagne et la nécessaire compensation des handicaps naturels. En 1977, il devient président de la FDSEA de Haute-Loire et embauche un nouveau directeur, Georges Assezat. Rapidement, il impulse une évolution du syndicalisme et élargit les préoccupations syndicales à tous les problèmes des agriculteurs. Il est le créateur du syndicalisme moderne en Haute-Loire.
Prosper était ausssi maire de sa commune de la Besseyre, puis a été élu conseiller général de Pinols. Il était fort apprécié de ses collègues conseillers généraux et de Jacques Barrot, alors président du Conseil Général. Son engagement politique l’amène à laisser la présidence de la FDSEA en 1983. Suite à des divisions syndicales à propos des élections Chambre d’Agriculture, son remplaçant se met rapidement aux abonnés absents, et avec Jean-Louis Petit, Yves Jouve, Albert Boyer et moi-même aidés par Georges Assezat, et bien sûr Prosper, nous formâmes rapidement une équipe de 6 amis qui assura le travail syndical pendant 3 ans. Depuis ce temps-là, cette équipe de 6 se réunit tous les ans en toute convivialité.
Ensuite, après 1986, les choses s’étant remises en ordre, Prosper s’éloigna un peu des affaires agricoles puis de son engagement politique et devint très actif, avec son épouse Monique, dans un groupe folklorique.
Prosper a marqué notre syndicalisme départemental et régional, et a su faire partager ses valeurs de bon sens, de rassembleur, de dévouement au service des autres, d’honneteté exemplaire. Il savait à qui accorder sa confiance et était fidèle en amitié. C’était un travailleur infatigable qui a construit sa maison en pierres de granit qu’il a lui-même taillées.
Nous avons perdu un ami, un grand défenseur de l’agriculture et de la Margeride. Que sa famille soit assurée de toute notre reconnaissance et de notre sympathie».
G. Bros

La FDSEA 43 et La Haute-Loire Paysanne présentent leurs condoléances à la famille de Prosper, et gardent de lui le souvenir d’un responsable professionnel et d’un élu engagé, intègre et tourné vers l’avenir.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui