La Haute-Loire Paysanne 11 mars 2015 à 08h00 | Par Florence augere / Fdsea 43

Profession : Lutter efficacement contre la délinquance rurale

Les représentants de la profession agricole ont visité le centre opérationnel de la gendarmerie du Puy.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La visite du service de renseignements et du centre d’appel du 17 fut très instructive.
La visite du service de renseignements et du centre d’appel du 17 fut très instructive. - © Groupement de Gendarmerie

Le 26 février dernier, les Présidents de la FDSEA, des JA et de la Chambre d’agriculture étaient invités à visiter le Centre Opérationnel et de Renseignements du groupement de gendarmerie, à la caserne Romeuf au Puy-en-Velay.

Partenariat depuis novembre 2014
Cette invitation s’inscrivait dans le cadre de la convention de partenariat signée le 28 novembre 2014, et dans laquelle il est prévu, non seulement la mise en place du dispositif Alerte SMS (actuellement en cours de finalisation), mais aussi des échanges entre les organismes signataires, pour mieux connaître le fonctionnement et les attentes de chacun.
Au cours de la rencontre, ont ainsi été présentés l’organisation et le rôle des différents services de gendarmerie, les chiffres de la délinquance en Haute-Loire, avec un zoom sur les faits commis dans le monde agricole, et les principales mesures de prévention à mettre en place pour lutter contre les vols. La visite s’est terminée par la présentation du service de renseignements et du centre d’appel du 17, ainsi que du camion équipé pour faire des relevés d’empreintes, d’indices et d’ADN sur les lieux des crimes et délits.

Mise en place d’un référent agricole
Les représentants de la Profession, Maurice Imbert, Claire Souveton et Florence Augère pour la FDSEA, Anthony Fayolle pour les JA et Laurent Duplomb pour la Chambre d’Agriculture, ont été chaleureusement accueillis par les principaux responsables du groupement de gendarmerie départementale, dont le Lieutenant-colonel Patoux en personne. Ces derniers ont exprimé une véritable volonté de se rapprocher des acteurs du monde agricole, et plus généralement des agriculteurs, pour lutter contre la délinquance rurale, largement en hausse sur l’année 2014.
Il a notamment été mis en place dans chaque brigade locale un «référent agricole» qu’il ne faut pas hésiter à solliciter pour demander des conseils en matière de prévention.
D’autres rencontres, à l’occasion de réunions départementales ou locales, seront très certainement organisées dans les mois à venir.


Florence augere / Fdsea 43

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,