La Haute-Loire Paysanne 27 mai 2014 à 16h22 | Par Suzanne MARION

Productions Végétales - Production de céréales et fourrages, pas de panique, rien n'est joué

Avec les techniciens spécialisés de la Chambre d'Agriculture, faisons un petit tour des productions de céréales et de fourrages.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les premières coupes donnent des résultats moyens.
Les premières coupes donnent des résultats moyens. - © REUSSIR/BRUNO COMPAGNON

a et là dans les campagnes, on commence a entendre parler de «secheresse». Les premieres recoltes de fourrages ont ete realisees, les cereales sont arrives ou arrivent a floraison, les maïs sont sortis de terre... et selon les secteurs les conditions climatiques sont plus ou moins favorables. Pour se faire une idee plus precise de la situation a ce jour, nous avons demander l’avis d’experts de la Chambre d’Agriculture, Emmanuel Gsell pour les cultures, et Patrice Mounier et Regine Tendille pour les fourrages. Tous les 3, etant regulierement amenes a se rendre sur le terrain et ce sur l’ensemble du departement, nous livrent leur sentiment sur la situation.

Commençons par regarder du cote du ciel et des precipitations. Nous noterons tout d’abord une certaine heterogeneïte des precipitations sur le departement depuis le debut de campagne (soit depuis septembre 2013 jusqu’a avril 2014 inclus). Emmanuel Gsell souligne «globalement peu de manque d’eau mais une mauvaise repartition des precipitations mois par mois : beaucoup d’eau en debut 2014 jusque mi-mars puis robinet ferme depuis fin mars avec vraiment peu de pluie». Selon son avis et celui de certains agriculteurs, Brioude et Langeac sont des secteurs secs depuis plus d’un mois, le Bassin du Puy depuis 15 a 20 jours et le Plateau volcanique depuis une dizaine de jours.

A cette pluviometrie variable, il convient de rajouter d’autres elements meteorologiques qui viennent gener le developpement des plantes. Un gel tardif a toute altitude qui a amplifie le dessechement (-4°c certains matins de debut mai, meme du gel sur Brioude), des temperatures mensuelles plus elevees que la normale (de 1 a 2°c de plus tous les mois), des cultures qui «pompent» fortement actuellement, et du vent qui desseche egalement... voila qui vient aussi perturber la pousse.

(...)

SUZANNE MARION


Retrouvez la suite de l'article dans la Haute-Loire Paysanne du vendredi 30 mai 2014.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui