La Haute-Loire Paysanne 16 avril 2020 à 09h00 | Par Véronique Gruber

Préférez les produits locaux

Pour inciter les altiligériens à se tourner vers des produits locaux pour leur alimentation, la FDSEA, les JA, le comité de promotion et la Chambre d’agriculture lancent le challenge «Croquez la Haute-Loire». Le point avec Claire Souveton.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © HLP

Comment le projet « Croquez la Haute-Loire » a-t-il émergé  ?
Claire Souveton, présidente du Comité de promotion des produits agricoles de Haute-Loire : Dans un contexte de confinement général des Français et de difficultés pour les producteurs locaux à écouler leur produits alors que la plupart des marchés ont fermé dès le début du confinement, 4 OPA du département, la FDSEA, les JA, le comité de promotion des produits agricoles et la Chambre d’agriculture, ont décidé d’agir pour que les marchés puissent continuer à se tenir en totalité ou au moins partiellement. Et leur travail a payé puisque les marchés se sont peu à peu ré-ouverts dans le respect des gestes barrières à l’égard du Covid-19. Cette situation de confinement a même généré la création de nouveaux marchés à l’initiative des mairies, c’est notamment le cas à Cussac sur Loire et dans d’autres communes.
C’est dans ce contexte-là que les 4 OPA ont eu l’idée de lancer le projet «Croquez la Haute-Loire».


Quel est l’objectif du challenge «Croquez la Haute-Loire» ?
Claire Souveton : En premier lieu l’objectif était de faire en sorte qu’en cette période de Pâques, le consommateur n’oublie pas de manger de l’agneau et du bœuf élevés en Haute-Loire et surtout qu’il pense à aller acheter sa viande directement auprès des producteurs qui se situent tout près de chez lui. Certes cette année, les repas de famille élargie n’auront pas lieu, mais le confinement permet aux familles de consacrer davantage de temps à la cuisine ; alors dans ce cas, autant qu’elles fassent appel aux produits locaux !


En quoi consiste le projet «Croquez la Haute-Loire ?» et sur quelles actions s’appuie-t-il exactement ?
Claire Souveton : Notre idée est de communiquer à travers un visuel (voir ci-dessus) associé à un slogan accrocheur : «Faites-vous plaisir, mangez des produits locaux issus des producteurs et des entreprises agroalimentaires de Haute-Loire» , sans oublier le  #Mangezlocal puisque nous avons décidé d’orienter notre communication sur les réseaux sociaux (facebook, twitter, sites internet des 4 OPA).
Il revient à présent à la FDSEA, aux JA, au comité de promotion des produits agricoles et à la Chambre d’agriculture, de relayer le visuel à travers leur réseau respectif.
Comment atteindre au mieux le consommateur en ces temps de confinement ?
Claire Souveton : Depuis le début du confinement, les Français fréquentent beaucoup les réseaux sociaux. C’est pour cette raison que nous avons choisi de communiquer sur ces supports-là. Nous espérons que les consommateurs vont prendre conscience que des producteurs travaillent à côté de chez eux et peuvent les fournir en produits de qualité.
Cette malheureuse crise sanitaire aura permis de mettre en avant les producteurs locaux et nous espérons que les consommateurs garderont l’habitude de consommer local après le confinement.


Qu’adviendra-t-il de «Croquez la Haute-Loire» une fois le confinement et la crise sanitaire passés ?
Claire Souveton : Je pense que l’on va réflechir à ce que l’on pourrait faire ensemble avec tous les producteurs fermiers. Toujours dans l’objectif de les faire connaître auprès du grand public, on pourrait ouvrir une association, un drive ou même un magasin ? Nous y travaillerons ultérieurement.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui