La Haute-Loire Paysanne 27 juin 2013 à 11h30 | Par Véronique GRUBER

Préfecture - Le nouveau Préfet de Haute-Loire, Denis Labbé, a pris ses fonctions

Denis Labbé, le nouveau Préfet de Haute-Loire a pris ses fonctions le 24 juin. Le lendemain, il recevait la presse.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Denis Labbé, le nouveau Préfet de Haute-Loire.
Denis Labbé, le nouveau Préfet de Haute-Loire. - © HLP

Après le départ du Préfet Denis Conus pour le département du Lot et Garonne, la Haute-Loire vient d’accueillir un nouveau Préfet, Denis Labbé.
En poste depuis lundi 24 juin dans notre département, ce nouveau représentant de l’Etat nous vient de Guyane, où il occupait les fonctions de Préfet de région et du département d’outre-mer.
Le lendemain de sa prise de fonction, le nouveau Préfet a tenu à rencontrer la presse locale pour se présenter.
En arrivant en Haute-Loire, Denis Labbé a confié son impression de «passer d’un monde à un autre». Le climat, la structure départementale et les sujets d’actualité sont en effet très différents  en Haute-Loire...
Le nouveau Préfet est entré en phase d’apprentissage. «Je dois m’approprier les dossiers en un temps très rapide. Je suis à l’heure actuelle en phase d’observation et d’instruction» explique-t-il. Pour ce faire, Denis Labbé a commencé à rencontrer les élus et les parlementaires de Haute-Loire. Il doit également échanger avec le président du Conseil Général, les maires et le Préfet de Région.
Denis Labbé a identifié quelques sujets brûlants comme le devenir de l’entreprise Preciturn de Monistrol-sur-Loire ou encore le plan de modernisation des itinéraires en Haute-Loire.
«J’aborde les sujets avec beaucoup de volontarisme et beaucoup d’humilité» nous a-t-il confié.
Denis Labbé connaît la Haute-Loire : «Je suis venu ici, pour faire du tourisme, il y a 25 ans, pour découvrir le Puy et La Chaise-Dieu».
Le nouveau Préfet a signalé qu’il devait «se plonger dans les problèmes agricoles». Au cours de sa carrière, il a été en contact avec le milieu agricole notamment lorsqu’il était en Bretagne, mais il s’est toujours trouvé dans la partie maritime.
A peine arrivé dans notre département, Denis Labbé a déjà une idée assez précise des grandes problématiques de notre agriculture : «La question de l’élevage laitier et de la disparition des quotas laitiers l’an prochain sont importants. Je pense aussi aux difficultés de l’agriculture de montagne  (coûts supérieurs liés au prix de l’aliment du bétail plus élevé en raison des coûts de transport). En montagne, les bâtiments sont plus chers à la réalisation, car ils doivent présenter une résistance à la neige, et les exploitations sont plus petites».
Mélomane, Denis Labbé (marié, 4 enfants) fréquentera le festival de La Chaise Dieu avec beaucoup de plaisir. Il apprécie également la lecture, le cinéma, l’aquarelle et pratique le sport en salle.


Véronique Gruber

 

Vois le curriculum vitae de Denis Labbé dans nos éditions du 28 juin 2013.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui