La Haute-Loire Paysanne 11 juillet 2019 à 16h00 | Par Suzanne MARION

Pour une reconnaissance de nos territoires et de nos races locales

Mardi 9 juillet avaient lieu les assemblées générales ordinaire et extraordinaire de l’association ROMSélection, à Chaudeyrolles, avec une scéance de travail sur le thème de la mise en application du Règlement Zootechnique Européen.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Président de ROMSélection, Jean-Luc Chauvel assure d’autres présidences toujours dans ce milieu de l’élevage ovin : Fedatest, Races de France, Geneval, CORAMet Interprofession génétique
Président de ROMSélection, Jean-Luc Chauvel assure d’autres présidences toujours dans ce milieu de l’élevage ovin : Fedatest, Races de France, Geneval, CORAMet Interprofession génétique - © HLP

La mise en application du Règlement Zootechnique Européen applicable depuis le 1er novembre 2018 oblige à une réorganisation des organismes de sélection tels ROM Sélection (Races Ovines des Massifs Sélection) dont l’assemblée générale avait lieu ce mardi 9 juillet à Chaudeyrolles.
Jean-Luc Chauvel président devait d’abord réaffirmer les objectifs de ROM Sélection, à savoir «conforter les bases de sélections des 6 races locales» dont l’association a la charge : Bizet, Blanche du Massif-Central, Noire du Velay, Limousine, Grivette et Rava. Il s’agit aussi de «faire en sorte que les orientations génétiques soient en adéquation avec notre objectif ; objectif qui répond aux attentes des éleveurs, de la société et des filières, et en terme d’environnement». Enfin ROM Sélection vise à fournir ou créer des «animaux fonctionnels et économiques», c’est à dire «adaptés à leur milieu, rustiques, autonomes, ayant la capacité à aller chercher leur alimentation, environnementalement compatibles, et répondant à la demande des filières et des consommateurs».
Et tout cela s’inscrit dans une continuité avec les nouvelles technologies d’évaluation des reproducteurs, qui passent par l’expérimentation  et la génomique. Exemple en Noire du Velay, Grivette ou encore Blanche du Massif-Central, des races sur lesquelles l’association travaille sur la lignée paternelle ou sur la maîtrise de la prolificité. En résumé, nous explique Jean-Luc Chauvel, ROM Sélection travaille en concertation avec les opérateurs qui concourrent à l’amélioration des races dont elle a l’agrément, veille à la diffusion du progrès génétique, assure la promotion génétique de ces races…
Promouvoir les races locales du Massif, c’est aussi pour l’association «définir et faire reconnaître les systèmes d’élevage présents sur ce secteur, basé sur l’herbe et les prairies naturelles dans des zones difficiles».

Réglement zootechnique européen à mettre en place
Mais aujourd’hui, le dossier qui préoccupe l’association, c’est le RZE  qui consiste au plan national à adapter le Code Rural français pour coller aux nouvelles directives européennes, et localement à une réorganisation du qui fait quoi.
Avec ce règlement, «l’OS devient responsable du Contrôle de Performances, auparavant assuré par les Chambres d’Agriculture. Nous travaillons sur une formule de délégation avec les opérateurs historiques pour qu’il y ait continuité des missions» explique le président qui note que ce travail est en cours et qu’il se passe plutôt bien dans les départements. Et de signifier que l’important est de veiller à ce que «tout éleveur où qu’il soit sur le territoire, doit pouvoir avoir accès à l’évaluation de son cheptel et à l’acquisition génétique». C’est pourquoi ROM Sélection s’efforce de trouver des solutions intelligentes et cohérentes pour tous.
Ce nouveau réglement européen «nous contraint à passer d’une organisation régalienne à des missions partagées» précise Jean-Luc Chauvel qui craint un désengagement de l’État comme par exemple sur l’indexation jusqu’alors confiée à l’INRA et qui ne coûtait rien à la profession.
Le président rappelle le soutien de la Région et de la DATAR «pour accompagner nos activités» ; un soutien qu’il estime «indispensable». Et ROM Sélection poursuit son travail pour faire reconnaître l’utilisation de ces territoires difficiles et de ces races locales adaptées. Et pour cela, l’association se lance dans la mise en place d’un SIEG (Service d’intérêt économique  général) pour obtenir une reconnaissance de l’utilisation de ces territoires et de ces races.

Zoom sur… l’association ROM Sélection

Présidée par Jean-Luc Chauvel, l’association loi 1901 Races Ovines des Massifs Sélection est agréée Organisme Entreprise de Sélection pour les races Bizet, Noire du Velay, Blanche du Massif-Central, Grivette, Limousine, Rava et Southdowm (missions déléguées à l’Ass des Éleveurs français de Southdown).
L’association est composée de 4 pôles :
. des éleveurs adhérents au titre de la création du progrès génétique,
. des entreprises de sélection et structures chargées du contrôle de performances,
. des organismes agricoles à vocation économique représentant les utilisateurs du progrès génétique,
. des structures en lien avec la race, bénéficiaires de l’action menée par les éleveurs qui utilisent la race.
ROM Sélection compte en 2018, 175 adhérents pour un effectif de 58 400 brebis environ. Et par race : BMC : 58 élevages pour 23 143 brebis ; Limousine : 35 élevages et 8 800 brebis ; Rava : 19 élevages et 9140 brebis ; Grivette : 28 élevages et 6 905 brebis ; Noire : 21 élevages et 6 828 brebis ; Bizet : 14 élevages et 3 579 brebis.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui