La Haute-Loire Paysanne 13 janvier 2016 à 08h00 | Par Suzanne MARION

Pôle emploi agricole : Apprendre à réaliser son Document Unique d'Evaluation des Risques

3 journées de formations sont proposées aux agriculteurs pour réaliser leur DUERavec le logociel SYSTERA.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour éviter de se blesser, Jean-François Portalier a installé une grille au sol en lieu et place d'un «trou».
Pour éviter de se blesser, Jean-François Portalier a installé une grille au sol en lieu et place d'un «trou». - © Pole Emploi agricole

Pour accompagner les agriculteurs dans la rédaction de leur Document Unique d'Évaluation des Risques professionnels (DUER) sur leur exploitation, le Pôle Emploi Agricole de Haute-Loire propose ses services. Rappelons que ce document obligatoire vise à identifier les risques encourus par vous, ou tout ceux qui travaillent ou passent sur l'exploitation, et à tendre à y remédier.Un logiciel, SYSTERA, conçu par la profession agricole, FNSEA,  et hébergé sur Internet, permet à chacun d'élaborer son DUER à partir de fiches d'expositions aux risques. C'est simple, il suffit de se créer un droit d'accès avec identifiant et mot de passe, de rentrer les données de l'entreprise en terme de structures, de personnel et de productions. Au fil de la création du dossier, le logiciel vous propose des pages pré-remplies avec un certain nombre de risques identifiés en fonction de la production et de la configuration de l'exploitation. Il reste néanmoins la possibilité d'ajouter d'autres risques et donc d'autres mesures de prévention. Ce logiciel a en effet été élaboré à partir de situations existantes et de problématiques mises en évidence sur plusieurs exploitations, et répertorie donc un large panel de situations rencontrées sur le terrain. Magali van Delft du Pôle Emploi Agricole 43 donne en exemple : «des risques de chute liés à un garde-corps manquant, des tuyaux laissés à même le sol, des échelles mal fixées...».Une fois ce travail de mise en évidence réalisé, les risques identifiés sont évalués en fonction de la gravité et de la probabilité et sont alors considérés comme mineurs, modérés, substantiels ou intolérables. De ce classement dépendra comment et quand agir pour remédier à cette situation. Notons que ce logiciel permet aux exploitants de revenir sur leur DUER à tout moment pour le modifier en fonction de l'évolution de leur exploitation et des améliorations qu'ils ont apportées.


Se former pour utiliser SYSTERA

Pour permettre aux exploitants qui le souhaitent de prendre ce logiciel SYSTERA en main et de créer leur DUER, en tenant compte de toutes les problématiques liées à leur exploitation, le Pôle Emploi Agricole de Haute-Loire organise 3 formations en février et mars prochains (voir encadré ci-dessus).Ces journées se dérouleront en 2 temps. Le matin, les stagiaires verront les principes de prévention en milieu du travail et comment évaluer les risques, sous forme d'apport théorique et juridique avec mise en pratique par des exercices concrets. L'après-midi, les participants seront invités à prendre en main le logiciel SYSTERA, tout en faisant leur propre DUER. Après cette formation, les stagiaires seront autonomes pour réaliser les modifications et mises à jour annuelles de leur Document Unique.Soulignons que le droit d'accès à ce logiciel est de 90 EUR et qu'il est réservé aux agriculteurs qui auront suivi une de ces formations ; formations par ailleurs gratuites, et pour lesquelles il est conseillé de s'inscrire au préalable, auprès du Pôle Emploi Agricole.Magali van Delft précise que pour ceux qui le souhaite, elle peut apporter un service individuel en aidant l'exploitant à créer son DUER en direct sur l'exploitation, comme elle l'a fait chez Jean-François Portalier qui témoigne dans l'encadré ci-dessous. Comme lors de la formation, elle se place en tant que guide avec un oeil extérieur à l'exploitation.


Suzanne Marion

Il a dit...


«On ne voit pas ou plus les risques...»


Jean-François Portalier, agriculteur à Seneujols a réalisé son DUER avec l'appui du Pôle Emploi Agricole 43. Il témoigne : «Il y a un an environ, j'ai pris une apprentie sur mon exploitation, et sur les conseils de Magali van Delft du Pôle Emploi Agricole, j'ai décidé de me mettre en règle et de réaliser mon DUER. Elle est venue sur l'exploitation et nous avons fait le tour de tous les points rouges ou noirs, qu'elle m'a aidé à identifier. Pour certains, je savais... comme par exemple l'échelle pour monter sur le silo qui n'était pas fixée, ou quelques rallonges électriques qui traînaient... Ou encore une dalle cassée que j'enjambais tous les jours... maintenant j'ai mis une grille. Souvent c'était des petits problèmes. On fait les mêmes gestes tous les jours, et on ne voit pas, ou plus, les risques...On n'est pas des casse-cou, on est sensibilisé à la sécurité, mais on a quand même mis le doigt sur quelques trucs en plus...».


Propos recueillis par S. Marion

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui