La Haute-Loire Paysanne 15 juin 2012 à 12h08 | Par S.GIRAUD

Plan bâtiment - "Soutenir la modernisation des exploitations"

Le président de la FRSEA Auvergne, Patrick Escure, croit à l’efficacité d’un plan de modernisation des bâtiments d’élevage ambitieux. Il répond à nos questions.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Patrick Escure, président de la FRSEA Auvergne.
Patrick Escure, président de la FRSEA Auvergne. - © S.GIRAUD

Pourquoi l’Auvergne était-elle en retard au niveau de la modernisation ?
Patrick Escure : Dans les années 90, alors que des grands programmes de modernisation des exploitations, liés notamment à la mise aux normes et à la gestion des effluents d’élevage, voyaient le jour ici et là, les fermes auvergnates en ont très peu bénéficié. La région Auvergne n’était pas prioritaire par rapport aux régions de l’Ouest. C’est pourquoi nous avons milité pour bénéficier d’un plan de modernisation important. Il a fallu attendre la seconde moitié des années 2000 pour que ce plan de modernisation des bâtiments d’élevage (PMBE) voit le jour. Les éleveurs auvergnats ont ainsi pu être accompagnés, comme il se doit, dans leurs investissements.

Quel bilan peut-on faire de ce PMBE ?
P.E. : Le PMBE (Plan de Modernisation des Bâtiments d’Elevage) a permis la construction ou l’aménagement de près de 3.000 bâtiments agricoles en Auvergne.
Si les éleveurs supportent une part financière importante de ces investissements bâtiments, ces travaux n’auraient jamais pu voir le jour sans le soutien ciblé de la puissance publique.

Quel est l’enjeu aujourd’hui ?
P.E. : Il s’agit de continuer à soutenir les efforts de modernisation. Pour répondre aux attentes de la société civile, en matière de souveraineté alimentaire, d’autonomie énergétique, de maîtrise des effluents, pour contribuer au développement économique et à la croissance, les éleveurs auvergnats veulent continuer d’investir. Ils sont persuadés que leur métier a de l’avenir. Pour ne pas hypothéquer cet avenir, ils ont besoin du soutien de l’Etat, de l’Europe et des collectivités territoriales. L’ensemble des agriculteurs doit pouvoir bénéficier d’un plan bâtiment ambitieux.

Communiqué

Accompagner TOUS les projets bâtiments

Exclus des grands programmes de modernisation des exploitations agricoles dans les années 90, les éleveurs auvergnats n’ont été accompagnés dans leurs investissements qu’à partir de la seconde moitié des années 2000.
Le PMBE (Plan de Modernisation des Bâtiments d’Elevage) a, dès lors, permis la construction ou l’aménagement de près de 3.000 bâtiments agricoles en Auvergne.
Si les éleveurs supportent une part financière importante de ces investissements bâtiments, ces travaux n’auraient jamais pu voir le jour sans le soutien ciblé de la puissance publique.
Les éleveurs auvergnats souhaitent continuer d’investir pour répondre aux attentes de la société civile (souveraineté alimentaire, autonomie énergétique, maîtrise des effluents, contribution au développement économique et à la croissance…) et aux exigences des mises aux normes.
Mais aussi et surtout car ils sont persuadés que leur métier a de l’avenir.
Face à ces enjeux, la FNSEA Auvergne et les JA Auvergne appellent l’Etat, l’Europe et les collectivités territoriales à soutenir la modernisation des exploitations, à travers la poursuite d’un plan bâtiment ambitieux qui bénéficie à l’ensemble des agriculteurs.

La FNSEA Auvergne
Les JA Auvergne

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui