La Haute-Loire Paysanne 21 mai 2014 à 15h44 | Par Mélodie Comte

Ovin - La modernisation des exploitations indispensable pour la filière

La coopérative Copagno a tenu son assemblée générale annuelle durant laquelle elle a exposé des résultats satisfaisants pour 2013, malgré une baisse du nombre d’ovins dans la région.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les adhérents de la coopérative Copagno avaient rendez-vous à Saint-Beauzire en Haute-Loire pour suivre l’assemblée générale.
Les adhérents de la coopérative Copagno avaient rendez-vous à Saint-Beauzire en Haute-Loire pour suivre l’assemblée générale. - © M.Comte

Lisez l'article entier dans la Haute-Loire Paysanne du vendredi 23 mai 2014.

 

La coopérative Copagno a tenu son assemblée générale le 14 mai dernier dans son fief de Saint-Beauzire en Haute-Loire. Cette réunion annuelle permet à l’ensemble des adhérents et partenaires de la structure de prendre connaissance des résultats de l’année passée. L’activité de la coopérative est encore une fois encourageante, malgré la diminution du nombre de troupeaux en région Auvergne. Le secteur est en mal de vocations alors que l’heure n’a jamais été aussi propice à la production ovine.

Des chiffres en hausse
Le bilan d’activité de Copagno est positif pour la seconde année consécutive. En 2013, environ 94 600 agneaux ont été collectés dont 53% sous un signe officiel de qualité (Label Rouge pays d’Oc, Tendre agneau, Origine et Qualité Carrefour et Biologique). Le prix moyen de l’agneau durant l’année a été de 110,84€ sous signe de qualité et 77,51€ pour les agnelets. Des prix en hausse par rapport à 2012 et qui, pour 2014, semblent vouloir conserver leur avance. Une situation qui, d’après Paul Bony, président de Copagno, encourage les éleveurs à croire en l’avenir malgré la crise de vocation. « Le bon résultat économique de la coopérative nous encourage à ne pas nous résigner et à continuer notre travail pour les adhérents. Par ailleurs, notre entrée dans le groupe FEDER* nous permet aujourd’hui de réaliser des économies d’échelle que nous n’aurions pas pu réaliser seuls. C’est la bonne rémunération des animaux qui permet à tous de se projeter plus sereinement dans l’avenir et de retrouver des niveaux de production plus constants dans les élevages.» Malheureusement, la coopérative ne constate que trop bien la baisse progressive du nombre de producteurs.  En 2013, Copagno comptait 353 adhérents et 97 000 brebis contre 328 adhérents et 94 000 brebis pour l’année en cours. Au total ce sont donc plus de 46 éleveurs qui ont quitté la coopérative dont 11 pour cause de retraite et 18 de cessation d’activité. « Nous ne devons pas relâcher nos efforts avec nos partenaires de la filière et les divers intervenants de l’installation, pour promouvoir l’élevage ovin. Il y a de l’avenir dans cette production. La récente réforme de la PAC est favorable à notre production, nos outils se sont modernisés et perfectionnés pour obtenir plus de productivité. Aujourd’hui, il est possible de vivre de l’élevage ovin. »

(...)


Mélodie Comte

* Union de coopératives ovines et bovines de la région Centre-

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui