La Haute-Loire Paysanne 02 décembre 2010 à 16h00 | Par Véronique GRUBER

Nouvelle organisation des services à la Chambre d'Agriculture de Haute-Loire

2011 s'inscrit d'ores et déjà comme une année de changement pour la Chambre d'Agriculture de Haute-Loire. Réunis en session, les élus ont pu appréhender la nouvelle organisation qui se profile. Les services internes répartis en 3 domaines, vont s'organiser autour de 9 pôles. Ces changements s'inscrivent dans une démarche qualité et font suite à la reprise des activités et missions de l'ADASEA par la Chambre. Explications

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les élus Chambre ont voté à l’unanimité «pour» le transfert
de l’ensemble des actions et missions de l’ADASEA à la Chambre d’Agriculture.
Les élus Chambre ont voté à l’unanimité «pour» le transfert de l’ensemble des actions et missions de l’ADASEA à la Chambre d’Agriculture. - © HLP

2011 sera synonyme de changements pour la Chambre d’Agriculture de Haute-Loire. En effet, dès le tout premier jour de la nouvelle année, elle accueillera 10 salariés supplémentaires (soit 9 équivalents temps pleins) dans ses services. Ce renfort de personnel provient de l’ADASEA, une structure amenée à disparaître dans les semaines qui viennent.

10 salariés supplémentaires
Lors de la dernière session de sa compagnie, le 29 novembre dernier, le président Gilbert Bros a fait état des décisions prises par la profession de notre département quant à l’avenir de l’ADASEA dont les missions se sont trouvées réduites par la LMA : «L’article 71 de la loi de modernisation de l’agriculture a confié aux Chambres d’Agriculture la réalisation des missions de service public relatives à l’information individuelle ou collective sur les questions d’installation en agriculture, la tenue du répertoire à l’installation et l’instruction des dossiers d’installation».
Suite à la parution de cet article, «l’ensemble des professionnels (Chambre, ADASEA, syndicalisme) ont décidé de transférer la totalité des actions et des missions de l’ADASEA à la Chambre d’Agriculture à compter du 1er janvier 2011».
Côté personnel, sur les 12 personnes en activité à l’ADASEA, 10 ont été reprises, une salariée prendra sa retraite en mars 2011 et une autre fera l’objet d’une rupture conventionnelle.
Les responsables de la Chambre d’Agriculture ont attesté que l’intégration de ces nouveaux salariés n’aura pas d’incidence négative sur les comptes de la Chambre d’Agriculture : «c’est grâce à la gestion conduite dans notre structure que nous avons pu reprendre ces 10 équivalents temps pleins» a expliqué le secrétaire général Laurent Duplomb. «En effet, depuis 2008, nous avons supprimé 8 postes par le biais de ruptures conventionnelles» a attesté Gilbert Bros.
Quant au président de l’ADASEA, Jean-Paul Sivard, ce dernier a confirmé que son organisme n’avait  jamais rencontré de problèmes financiers, ce qui a facilité sa reprise. Ce dernier a également remercié les salariés de l’ADASEA pour l’effort qu’ils ont fourni en terme de réduction de temps de travail afin qu’un maximum d’entre eux soient repris. Il a également salué le consensus professionnel (FDSEA - JA- Chambre) qui a permis à ce dossier d’aboutir dans de bonnes conditions.

3 services et 9 pôles
L’arrivée de 10 nouveaux salariés a conduit la Chambre d’Agriculture à revoir l’organisation interne de ses services. «Cet automne, nous avons décidé de créer des pôles assortis de programmes de financement» a expliqué le directeur de la Chambre d’Agriculture, Christian Buffière .
La Chambre se structurera autour de 3 services : services généraux, service développement et animation des filières, service développement et animation locale. Chacun de ces services dirigé par un administratif (respectivement Christian Buffière, Daniel Teissier et Jean-Paul Nicolas) regroupe plusieurs pôles eux-mêmes supervisés par des responsables professionnels (voir encadré ci-contre).

Une démarche qualité sur les rails
Une démarche qualité des services de la Chambre d’Agriculture est sur les rails ; elle se déploiera au cours de l’année 2011. «Les aides de l’Etat allouées à notre structure se réduisent d’année en année. De plus, en Haute-Loire, l'impôt (taxe additionnelle sur le foncier non bâti) représente 40% de notre budget contre 50% en moyenne dans les autres départements.Tout repose donc sur notre capacité à proposer de bons services pour dégager de l’autofinancement» a indiqué Gilbert Bros.
D’où la volonté de mettre en place une démarche qualité qui vise à satisfaire les clients (agriculteurs, acteurs des territoires et financeurs), à consolider, développer l’activité et assurer la reconnaissance de la Chambre d’Agriculture et enfin à renforcer le professionnalisme et le management de la structure.
Cette démarche démarrera dans un premier temps par la certification formation.

Un nouveau logo
Année du changement pour la Chambre d’Agriculture, c’est également au 1er janvier 2011 qu’elle se dotera d’une nouvelle identité visuelle.  Emanant du réseau national des Chambres d’Agriculture, «ce nouveau logo traduit la nouvelle réalité de notre organisme et son ouverture de plus en plus importante à des missions telles que l’aménagement du territoire. Ce qui explique la présence de la mention «Agricultures et territoires» sous le logo» ont souligné Gilbert Bros et Christian Buffière.
Et d’ajouter : «Nous ne sommes pas que des fournisseurs, nous ne sommes pas que des partenaires, nous ne sommes pas que des experts. Nous sommes un moteur de réussite (anticipation, mobilisation, innovation)».

Nouvelle organisation interne des services

• Services généraux dirigés par Christian Buffière
2 Pôles :
    - « Agriculteurs en difficulté » - : responsable professionnel (RP) : Gilbert Guignand
    - « Services administratifs » - RP : Gilbert Bros

• Service développement et animation des filières dirigé par Daniel Teissier
2 Pôles :
    - Elevage : filières et progrès génétique - RP : Michel Chouvier
    - Elevage : traçabilité (IPG) - RP : Michel Chouvier

• Service développement et animation locale dirigé par Jean-Paul Nicolas
5 pôles :
    - Installation-transmission formation - RP : Jean-Julien Deygas
    - Environnement - Forêt- Agro-équipement - Energies renouvelables - RP : Jean-Paul Sivard
    - Urbanisme - Foncier - Territoires - Leader - RP : Jérôme Veysseyre et Laurent Duplomb
    - Diversification - Promotion - Tourisme - Filières de qualité - Innovations - RP : Dominique Chalendard et Thérèse Boutarin
    - Appui aux entreprises agricoles - RP : Laurent Duplomb et Jean-Julien Deygas


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui