La Haute-Loire Paysanne 14 janvier 2015 à 08h00 | Par Suzanne MARION

MSA : «Le délégué doit se tenir informé pour, à son tour, informer»

Christian Gouy est représentant des employeurs à la MSAAuvergne et candidat sur ce même collège aux élections 2015.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Christian Gouy, candidat aux élections.
Christian Gouy, candidat aux élections. - © HLP

Quel est selon vous l’enjeu des élections MSA (Mutualité Sociale Agricole) qui se déroulent actuellement du 12 au 27 janvier 2015 ?
Christain Gouy : Pour le collège dans lequel je suis inscrit, le collège employeurs, il est très important d’être représentés à la MSA, pour faire remonter tous les problèmes liés à l’emploi, pour informer les employeurs sur tout ce qui les concerne, sur les procédures à suivre, les déclarations à faire, les cotisations… et pour faire redescendre les informations. La MSA est une grosse machine, c’est pourquoi il importe de maintenir une proximité par rapport au centre de décisions ; il faut donc s’investir et être actif. C’est là un des enjeux de ces élections.

Qui sont les employeurs dans le secteur agricole ?
C.G. : Des employeurs, il y en a beaucoup : des agriculteurs, des GAEC, des EARL, des Groupements d’employeurs, le Service de Remplacement, des scieries, des groupements forestiers, des OPA… tous ceux qui emploient quelqu’un à temps plein pendant un an au moins…

Quels sont les domaines ou les actions, sur lesquels la MSA travaille et qui concernent directement les employeurs ?
C.G. : De nombreux dossiers suivis par la MSA concernent les employeurs. Mais je pense notamment à la mise en place de la cellule employeurs qui vise à faciliter les démarches et les relations entre eux et la caisse, avec entre autres un numéro d’appel spécifique pour un service plus direct. La MSA souhaite ainsi arriver à rappocher ses services à travers un seul interlocuteur et ainsi renforcer la notion de proximité.
Je citerai aussi les formations à la fois pour les salariés et pour les employeurs, sur le thème de la sécurité au travail. Sont abordés le document unique, la contention des animaux… La MSA étudie des problématiques rencontrées sur le terrain pour orienter et conseiller au mieux ses ressortissants.
La MSA est aussi présente pour soutenir en cas de situation difficile, soit par une aide financière ou par l’appui de conseiller(ère) social(e).

À travers toutes ces actions, quel est le rôle des élus, délégués MSA ? Et quel poids peuvent-ils avoir dans les décisions prises par la caisse régionale ?
C.G. : La mission de l’élu, c’est de faire remonter les problématiques, les informations du terrain et en retour d’informer les ressortissants. Et c’est pour moi une de mes principales priorités. Communiquer plus et mieux, c’est un objectif qui me tient à coeur. Car trop souvent les ressortissants ne sont pas, ou plutôt mal, informés sur les services proposés par la MSA. J’insiste, il ne faut pas hésiter à demander… Les + aux familles, les + aux retraités… sont autant de services trop souvent méconnus.
Un des rôles des délégués pour le collège employeurs, c’est de veiller à maintenir des cotisations à un taux abordable.
En clair, le délégué, c’est en quelque sorte une charnière entre le terrain et la MSA. Il doit être à l’écoute, se tenir informé pour à son tour informer. Et bien sûr qu’il peut peser dans les décisions de la caisse puisqu’il est au coeur des réalités des ressortissants et en contact direct avec eux.


Propos recueillis par Suzanne Marion

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui