La Haute-Loire Paysanne 23 septembre 2011 à 10h26 | Par Chambre d'Agriculture et EIE 43

méthanisation - Une journée technique sur la «méthanisation agricole»

Jeudi 29 septembre à Siaugues Ste-Marie, la Chambre d’Agriculture, avec l’Espace Info Énergie et CERFrance Haute-Loire, organise une journée d’informations sur le terrain.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Rendez-vous le 29 septembre à Siaugues Ste-Marie.
Rendez-vous le 29 septembre à Siaugues Ste-Marie. - © Chambre d'Agriculture
L’Espace Info-Energie, en partenariat avec la Chambre d’Agriculture, CERFrance Haute-Loire et le constructeur Agrikomp, organisent jeudi 29 septembre à Siaugues Ste-Marie, une journée technique «méthanisation agricole», destinée aux agriculteurs et aux collectivités. Au cours de cette journée, seront notamment abordés les aspects techniques, réglementaires, juridiques et économiques des projets de méthanisation à la ferme. L’après-midi sera consacrée à la visite de l’une des deux unités agricoles du département, à Siaugues Ste-Marie. Ce GAEC méthanise des effluents bovins en mélange avec des co-substrats tels que des déchets de céréales. L’électricité produite est vendue à EDF et la chaleur à une entreprise attenante. Quant au « résidu » de fermentation, il est épandu sur les terres de l’exploitation ainsi que d’une dizaine d’exploitations partenaires.

Comment ça marche ?
La méthanisation consiste à faire fermenter des effluents de ferme associés ou non à d’autres déchets organiques (résidus de cultures, tontes d’espaces verts, déchets de fromagerie, graisse d’abattoir…). Le biogaz de fermentation, essentiellement composé de méthane, est valorisé par un moteur de co-génération. L’électricité produite est injectée sur le réseau électrique et vendue à EDF par le biais d’un contrat, à un tarif d’achat garanti sur 15 ans. La chaleur dissipée par le moteur est quant à elle utilisée pour chauffer des bâtiments, sécher du fourrage… Enfin, le digestat («résidu» de fermentation) présente un grand intérêt agronomique, il est donc  utilisé comme fertilisant.
On comprend que de tels projets engendrent souvent une coopération locale intéressante entre agriculteurs (fournisseurs d’effluents et preneurs de digestat), collectivités et entreprises (fournisseurs de déchets et acheteurs de chaleur potentiels).

Une filière qui décolle
Dans le cadre du Grenelle de l’Environnement, la France a légiféré afin d’atteindre 23% d’énergie renouvelable dans la consommation énergétique nationale totale. Dans cette optique, la filière méthanisation fait progressivement l’objet de dispositifs de soutien. Tout d’abord, la réglementation applicable aux installations a été clarifiée ; le tarif d’achat de l’électricité issue de la méthanisation a été récemment revu à la hausse ; et un soutien financier aux études et à l’investissement peut être proposé. Dans ces conditions, on peut espérer une évolution favorable de la filière.

Inscrivez-vous

N’hésitez pas à vous inscrire, de préférence par internet sur le site www.eie43.fr rubrique contact, ou si nécessaire par téléphone au 04 71 07 41 78. Les frais de repas, d’environ 15€, sont à la charge des participants.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui