La Haute-Loire Paysanne 05 février 2020 à 12h00 | Par Véronique Gruber

Maud Fontenoy en conférence à Vals-Près-Le Puy le 11 février

Mardi 11 février, Maud Fontenoy, navigatrice et femme politique, animera une conférence sur le thème de l’écologie raisonnable et modérée avant l’ouverture d’une table ronde avec plusieurs acteurs économiques de notre département.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Anthony Fayolle, Jean-Luc Dolléans et Serge Vidal ont présenté ensemble leur soirée du 11 février.
Anthony Fayolle, Jean-Luc Dolléans et Serge Vidal ont présenté ensemble leur soirée du 11 février. - © HLP

“Et si rentable pouvait rimer avec durable ? Economie avec écologie ? Et si le développement durable était la solution pour sortir de la crise ?” indique Maud Fontenoy. Cette célèbre navigatrice française investie dans la vie politique, s’engage depuis plus de 15 ans pour une écologie raisonnable et modérée. Un combat qui séduit entièrement les 3 chambres consulaires de Haute-Loire, Chambre d’agriculture, CCI et chambre de métiers, qui ont convié cette personnalité à Vals-près-Le Puy, le 11 février.
“Comment concilier économie et écologie raisonnée ?”, tel est le thème de la conférence que donnera Maud Fontenoy ce jour-là dès 19h. À quelques jours de cet évenement ouvert à tous, les responsables des 3 chambres consulaires ont présenté l’événement à la presse.


L’environnement : un sujet commun aux 3 chambres consulaires

“Nous sommes soucieux de notre environnement. C’est un sujet commun à nos 3 structures. Mais sur ce sujet-là , on peut tout dire et rien dire... Et on peut tout critiquer... C’est pourquoi il faut savoir remettre les choses à leur place” a expliqué Jean-Luc Dolléans, président de la CCI.
“Bien souvent, en matière d’environnement, nous n’avons qu’un seul son de cloche : ce que l’on fait, ce n’est pas bien ! Or, on sait que le monde économique est capable de s’adapter” souligne Serge Vidal, président de la CMA Haute-Loire. Du côté de la Chambre d’agriculture, le secrétaire général, Anthony Fayolle, parle “d’aborder l’écologie autrement. Il s’agit de poser le débat ensemble et d’arrêter de dire que tout ce que l’on fait est une erreur. À présent, il s’agit de réconcilier le progrès avec  le bien produire et le bon produit avec l’économie”.
Pour évoquer cette épineuse question qui concerne aussi bien les acteurs économiques que le grand public, les 3 chambres consulaires veulent s’appuyer sur le discours de Maud Fontenoy, “une personne assez mesurée en matière d’écologie et qui propose des solutions” dira Jean-Luc Dolléans. 
Les acteurs économiques de notre territoire sont depuis déjà longtemps engagés dans une démarche de développement économique durable “ et en leur nom, nous nous devons d’expliquer afin d‘éviter toute position primaire et idéologique telle que l’agribashing, le plasticbashing ou le foodbashing” ont indiqué les représentants des 3 chambres.
“On prend l’environnement en coup de masse et on passe à côté de l’économie agricole. L’idée c’est de renverser la vapeur. L’écologie peut-être une force à condition que l’on s’adapte et que l’on nous aide à avancer” signale Anthony Fayolle. Quant aux attaques dont font l’objet les acteurs économiques  du territoire, il conseille de les “oublier et d’avancer dans le sens que l’on croît le meilleur”.
Jean-Luc Dolléans a évoqué la problématique actuelle du “plastique”  : “les industriels de Haute-Loire savent faire du plastique souple bio et bientôt ce sera un plastique 100% recyclable. Mais il faut laisser le temps à la filière de s’adapter !” dit-il en référence à la loi sur la transition écologique.


La décroissance : une bêtise
Ce dernier déplore par ailleurs que certains élus prônent la décroissance dans les domaines agricole, artisanal et industriel, alors que la population de notre planète augmente.
Autre point de mécontentement du président de la CCI : “la plasturgie et le textile génèrent 6000 emplois qui ne sont pas entièrement pourvus à cause d’une image négative en matière d’environnement alors que ces entreprises ont une vraie démarche sociétale et environnementale”.
La conférence de Maud Fontenoy sera suivie d’une table ronde qui permettra à plusieurs chefs d’entreprises du département de témoigner de leur engagement dans le développement durable (voir encadré).
Pour participer à cette soirée du 11 février, inscrivez-vous sur internet : www.hauteloire.cci.fr/maud

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui