La Haute-Loire Paysanne 27 décembre 2012 à 16h45 | Par La MSA

Matériel agricole - Un entretien régulier et soigné du matériel agricole

Un matériel bien entretenu, c’est un travail de qualité, une économie de temps et d’argent et surtout moins d’accidents ! Quelques conseils de la MSA.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’exploitant doit connaître les règles d’entretien de son matériel et les appliquer.
L’exploitant doit connaître les règles d’entretien de son matériel et les appliquer. - © M.PORTIER/Réussir SA
Les nouvelles machines proposées aux agriculteurs, simplifient certaines opérations. De plus en plus sophistiquées, elles nécessitent néanmoins toujours un entretien régulier et soigné. L’exploitant doit connaître les règles d’entretien et les appliquer.
Chaque matériel a sa notice d’utilisation en français. Elle précise le mode d’utilisation, conseille sur l’entretien nécessaire, signale les dangers potentiels… Elle est à lire attentivement !
Avant la reprise des travaux, certains matériels nécessitent des interventions particulières : c’est la remise en route.
Pendant la période d’utilisation du matériel, il faut réaliser certaines opérations tous les jours ; d’autres interventions doivent être effectuées à échéances moins rapprochées mais très précises : c’est l’entretien journalier et périodique.

En fin de campagne, le remisage du matériel ne peut se faire sans opérations de protection car, bien que non utilisé, un matériel s’use parfois autant que celui qui travaille. Pendant la morte saison, il faut aussi réaliser la remise en état et l’entretien préventif du matériel : c’est l’entretien de fin de campagne.
L’entretien préventif doit être réalisé de manière méthodique. En effet, il est difficile de se rappeler d’une campagne à l’autre ce qui a été fait ou ce qu’il reste à faire. Pour cela, il est indispensable de noter, sur un registre spécial, les opérations effectuées pour chacun des matériels, au fur et à mesure de leur réalisation.
Tous les mécanismes en mouvement sont dangereux. Avant toute intervention :
- déposer les équipements suspendus au sol, ou si nécessaire les bloquer en position,
- si une intervention mécanique est prévue sous la charge, penser à bien la caler,
- arrêter le moteur,
- mettre les commandes de transmission et les distributeurs au neutre,
- immobiliser, si nécessaire, l’ensemble du matériel, par un calage efficace.
Un matériel entretenu régulièrement et soigneusement tombe rarement, ou plus rarement 
en panne.
Un matériel entretenu régulièrement et soigneusement tombe rarement, ou plus rarement en panne. - © JC GUTNER/Réussir SA

 

Vérifications avant toute utilisation
Un matériel acheté neuf ou d’occasion doit faire l’objet d’une vérification lors de la livraison.  Il doit correspondre à la demande, notamment au regard des points essentiels liés à la sécurité.
Les vérifications quotidiennes sont à effectuer les jours où le matériel est utilisé, avant la mise en service ou après démontage et remontage du matériel. Le contrôle consiste par exemple : à vérifier l’état des flexibles, des niveaux d’huile, des pneumatiques, la présence des goupilles de sécurité sur les attelages…. Si des réparations sont à effectuer, une nouvelle vérification devra être faite,  d’autres doivent être effectuées chaque jour, avant chaque utilisation. Dans certains cas par exemple, la législation impose l’essai de freinage pour le chariot élévateur.
Les vérifications périodiques sont obligatoires et doivent être enregistrées dans un registre de sécurité et les travaux exécutés si nécessaire.
Sont concernés par ces mesures tous les employeurs de main-d’œuvre ou exploitants agricoles accueillant, même temporairement, du personnel sur leur exploitation (stagiaires, apprentis, salariés et main-d'œuvre occasionnelle) ou mettant à disposition du matériel.
Certaines sont fixées par la législation, d’autres par le chef d’entreprise ou des recommandations du constructeur, du fabricant ou de l’installateur.
Exemples : Les protecteurs d’arbre à cardan doivent être vérifiés tous les ans, les appareils de levage des marchandises tous les 6 mois, tout comme les appareils de levage chariots élévateurs ou télescopiques et les grues de chargement.


Les vérifications de fin de campagne :
- nettoyer avec soin l’ensemble du matériel (enlever toute trace de rouille et protéger les parties métalliques à nu avec un produit adapté ou effectuer des retouches de peinture),
- garer le matériel sur un sol propre et dans un local fermé, à l’abri des intempéries,
- caler le matériel, sur un sol plat, ferme, sec et sur une surface équivalente à la base d’appui de l’outil. La cale ne doit pas s’enfoncer et risquer de déstabiliser l’outil.

Les vérifications demandées par l’inspection du travail :
Suite à un accident du travail ou à une simple visite, l’inspection du travail peut demander au chef d’entreprise de faire vérifier par des organismes accrédités, l’état de conformité de ses matériels et installations.
Un matériel entretenu régulièrement et soigneusement tombe rarement, ou plus rarement en panne.
L’entreprise a tout à y gagner : un travail de qualité, une économie de temps et d’argent et surtout moins d’accidents !


La MSA

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes