La Haute-Loire Paysanne 27 mars 2019 à 14h00 | Par Suzanne MARION

Marine EJ du GAEC Élevage Jammes élue Miss 2019

Dimanche 24 mars à St Paulien avait lieu le concours départemental Miss Montbéliarde avec 80 vaches ou génisses présentes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Marine EJ, sacrée Miss 2019.
Marine EJ, sacrée Miss 2019. - © HLP

Fierté, passion, amour pour une race, dynamisme, esprit de compétition, convivialité... Miss Montbéliarde c'est un mélange de tout cela. Et l'édition 2019 ce dimanche 24 mars à St Paulien ne dérogeait pas à la règle, bien au contraire. Il était difficile entre 15h30 et 18h de se frayer un passage pour accéder au ring, au milieu d'une foule dense d'éleveurs et de leurs familles venus de toute la Haute-Loire admirer les plus belles montbéliardes du département.
Issues de 54 élevages, elles étaient 80 (en comptant les jeunes veaux) à concourir dans les différentes sections, pour espérer remporter le titre prestigieux de Miss Montbéliarde 2019. Et au bout d'un concours plein de suspense, c'est Marine EJ du Gaec Élevage Jammes à Chaspuzac qui est sacrée pour succéder à Lune de Miel du Gaec du Pivert à St Pal en Chalencon Miss 2018, parmi les 18 prétendantes issues des séries. Elle est accompagnée de ses dauphines :   1ère Macarena du Gaec de la Fayolle à St Pal en Chalencon, 2ème Madone du Gaec des Fourniaux à Chaspuzac, 3ème Magdaleine du Gaec Élevage Négron à Bains et 4ème Margeride du Gaec des Roc à Charraix. Une très belle brochette de montbéliardes altiligériennes... Outre la Miss qui monte sur la plus haute marche, soulignons que Magdaleine la 3ème Dauphine a aussi remporté le challenge Précocité, et Margeride la 4ème Dauphine a reçu le prix de Meilleure Mamelle.

Ursula la grand-mère de Marine EJ Miss 2007
Marine EJ provient d'un élevage qui a l'habitude des podiums, et de ce concours de Miss, puisqu'en 2007 la gagnante Ursula n'était autre que la grand-mère de la Miss 2019. Une lignée de très haute qualité...
Le juge Florent Duclos, éleveur de montbéliardes en Haute-Savoie, a souligné les qualité de Marine EJ «un animal d'exception, avec du chic et de l'élégance, des aplombs parfaits secs et fins, une mamelle avec de très bons éléments suspenseurs...». Habitué des concours départementaux, régionaux voire nationaux (au Space à Renne), Florent Duclos n'a pas caché son plaisir : «j'ai passé une super journée, a-t-il dit, j'ai vu des animaux de qualité hors normes et, plus exceptionnel, j'ai été impressionné par tout le monde autour,par l'engouement d'un public très nombreux et depuis le matin».
Jean-Claude Rolly s'est lui-aussi félicité de la réussite de cette édition, saluant «le travail et l'engagement des éleveurs», avec «une mention spéciale à tous les éleveurs qui participent pour la première fois». Au cours de la journée, il devait également mettre à l'honneur les femmes qui s'investissent dans l'élevage et contribuent au développement de cette race.
À leur tour, Jean-Julien Deygas président de Haute-Loire Conseil Élevage, le nouveau président de la Chambre d'Agriculture Yannick Fialip et le sénateur Laurent Duplomb, ont félicité les éleveurs et les organisateurs, soulignant l'intérêt de telles journées pour communiquer positivement sur le métier auprès du grand public.
Outre le concours de la Miss, d'autres temps forts ont marqué la journée, le concours des jeunes meneurs laissent entrevoir un bel avenir pour cette race et ses adeptes, et le défilé de l'avenir a, une fois de plus, conquis le public.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui