La Haute-Loire Paysanne 07 mai 2018 à 16h00 | Par Suzanne MARION

Manger mieux, local et bio, un projet porté par le Département

La semaine du Manger local et bio aura lieu du 14 au 18 mai dans les cantines de collèges, mais aussi à l'occasion d'un marché de producteurs et lors de conférences.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La Semaine du Manger mieux, local et bio aura lieu du 14 au 18 mai.
La Semaine du Manger mieux, local et bio aura lieu du 14 au 18 mai. - © HLP

La Semaine du manger local et bio, c’est du 14 au 18 mai prochain en Haute-Loire, dans la restauration collective et en particulier les collèges mais pas seulement. C’est en effet, une opération de sensibilisation, conduite par le Conseil départemental dans le cadre de son projet alimentaire de territoire. «La consommation de produits locaux et de  qualité est au coeur des projets portés par le département, qui en fait une des priorités de sa feuille de route» souligne-t-on du côté du Département.
Vendredi 4 mai, lors d’une conférence de presse Marie-Laure Mugnier conseillère départementale sur le Velay Volcanique, Jean-Pierre Vigier du Pays de Lafayette membre de la commission «agriculture environnement» et Madeleine Dubois du canton d’Yssingeaux membre de la commission «éducation» ont présenté les temps forts de cette semaine, pour sa deuxième édition. Marie-Laure Mugnier a tenu à souligner, en premier lieu, les partenariats avec le Conseil départemental car «seul on ne peut rien faire» dit-elle. Ainsi ce projet fait partie d’une démarche plus globale menée en collaboration avec la Chambre d’Agriculture, Haute-Loire Biologique, l’Inspection Académique, la Chambre de Commerce et d’Industrie, la Chambre des métiers, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, et la Préfecture.

Redonner du sens à l’alimentation
Ce projet répond à 3 objectifs : «soutenir l’agriculture locale, redonner du sens à l’alimentation, et favoriser l’accès à une alimentation de qualité pour tous».
Dans les collèges, l’objectif est d’arriver à atteindre 40% de produits locaux (on est aujourd’hui à 16%) et 20% de bio. Mais pour y arriver, le projet s’inscrit dans une globalité. Il faut en effet travailler sur l’approvisionnement avec les agriculteurs pour pouvoir proposer un panel de produits variés en quantité suffisante pour servir environ 850 000 repas par an dans les collèges. Notons que cette initiative doit aussi toucher toute la restauration collective comme par exemple les EHPAD.
Alors que le repas à la cantine coûte environ 2,80 €, on peut se poser la question de la rémunération du producteur local ou bio, et donc s’interroger sur l’évolution de ce prix du repas. À cette question, Marie-Laure Mugnier répond qu’il faut revoir la restauration collective dans sa globalité. Ainsi, en collaboration avec les cuisiniers et l’intendance des collèges, le projet invite à réfléchir sur la cuisson des produits pour intégrer dans les menus, des produits moins habituels des cantines, moins chers… et surtout il faut lutter contre le gaspillage. Madeleine Dubois donne l’exemple d’un collège de l’yssingelais qui s’est penché sur la problématique du pain et a ainsi significativement réduit son gaspillage. «Il faut revoir tout de A à Z» lance Marie-Laure Mugnier. Et Jean-Pierre Vigier de souligner que «ce projet s’inscrit parfaitement dans le Projet Agricole Départemental élaboré par la profession».

Menus locaux et bio
Cette semaine du Manger local et bio, n’est qu’une étape dans le projet global porté par le Conseil Départemental. Mais son programme à destination des collègiens, des professionnels de la restauration collective, s’ouvre aussi au grand public.
Durant cette semaine des repas locaux et bio seront servis dans 14 collèges publics et 3 collèges privés de Haute-Loire qui se sont engagés dans cette démarche. Certains collèges ont été accompagnés par le Département pour élaborer ces repas, et pour mener des actions éducatives sur l’intérêt de manger des produits locaux de qualité. Parmi ces collèges, 9 ont été labellisés par le Département pour leur engagement dans une démarche d’alimentation durable.

Au programme


Mardi 15 mai, de 18h à 19h30 à l’Hôtel du Département : conférence à destination des parents d’élèves et ouverte à tous sur les besoins nutritionnels des adolescents par Amélie Chamblas diététicienne au Centre hospitalier Emile Roux.
Mercredi 16 mai :
. de 13h à 18h à côté de l’Hôtel du Département dans les Jardins de la Visitation aura lieu un forum de rencontres entre producteurs/transformateurs et acheteurs de la restauration collective : un temps d’échanges et l’occasion de créer des liens commerciaux.
. de 13h à 18h, marché de producteurs altiligériens ouvert à tous.
. à 14 h : Une conférence «Introduire des produits locaux et bio en restauration collective : des enjeux à la pratique», animée par Lisa Gauvrit de la société Ecozept, sera ouverte aux professionnels.
. à 18h, conférence ouverte à tous sur le thème «agriculture, alimentation et Europe» par Marc Dufumier professeur émérite à AgroParis Tech et expert consultant auprès des nations Unies et de la Banque mondiale.
Voir programme complet sur www.hauteloire.fr

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui