La Haute-Loire Paysanne 27 septembre 2013 à 08h00 | Par Suzanne MARION

Maïs - La chrysomèle du maïs détectée à Bas-en-Basset est sous surveillance

Dans le cadre du réseau de surveillance des territoires, la chrysomèle du maïs a été détectée sur une parcelle à Bas-en-Basset.Des mesures de précaution sont en place.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La chrysomèle est un petit coléoptère qui s’attaque aux racines de maïs.
La chrysomèle est un petit coléoptère qui s’attaque aux racines de maïs. - © ©diabrotica-Benoît CAILLERET-FREDON Rhône Alpes

Dans cet article vous pouvez télécharger le communiqué de la Préfecture de Haute-Loire : voir en bas de page.

 

Pas d’affolement… La chrysomèle du maïs a été détectée récemment en Haute-Loire sur une parcelle de maïs de la commune de Bas-en-Basset.Cette détection a eu lieu dans le cadre du réseau de surveillance du territoire mis en place depuis 1999 afin de déceler toute intrusion du parasite.Selon les informations de la Direction Départementale des Territoire, un seul piège a capturé 2 insectes. La surveillance est en place et les mesures de lutte sont appliquées.
Dans ce contexte, le préfet de Haute Loire (comme celui de l'Allier où la chrysomèle a aussi été détectée) a été amené à prendre un arrêté afin d'organiser la lutte ; arrêté signé le 13 septembre qui sera notifié aux maires et fera l’objet d’un courrier à l’attention des agriculteurs concernés par les zones focus et de sécurité.
Les 6 ou 7 exploitations voisines de cette parcelle ont déjà été averties directement afin de prendre toutes les précautions pour éviter les déplacements de l’insecte ou pire de ses larves.
«Deux zones sont définies (voir encadré) où les mesures imposées sont d'autant plus contraignantes que l'on se trouve près du foyer, la mesure principale étant la rotation des cultures. Dans la troisième zone, plus large, des préconisations, non contraignantes, sont édictées» signale la DDT.
La chrysomèle est un petit coléoptère qui s’attaque aux racines du maïs.Pas dangeureux pour l’homme, cet insecte peut causer d’importants dégâts sur les maïs, aux conséquences économiques lourdes.C’est pourquoi, il est reconnu comme nuisible et fait l’objet d’une lutte obligatoire en France.
Ces mesures obligatoires visent à empêcher l'exportation d’œufs et de larves en dehors de la zone via les mouvements de terre, à empêcher l'exportation de l'adulte via les matières végétales, et à contrer la génération d'insectes à venir en imposant une rotation des cultures et/ou (selon les zones) un traitement des semences.
Pour ce qui est de la situation, elle n’a rien d’alarmant.Nous sommes dans une région où il se fait peu de maïs, c’est du maïs ensilage et non du grain, et souvent tête de rotation, on fait rarement maïs sur maïs.Il est donc probable qu’en restant vigilant, la chrysomèle sera rapidement éradiquée en Haute-Loire.Néanmoins, des règles de précaution sont en vigueur, il convient à chacun, selon la zone dans laquelle se trouve son exploitation, de les respecter pour le bien de tous.


Suzanne Marion


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui