La Haute-Loire Paysanne 09 janvier 2009 à 15h06 | Par Le GDS

Les vaccins sérotypes 1 et 8 sont disponibles

La vaccination contre la FCO sérotypes 1 et 8 a débuté dès la fin de 2008. Le GDS fait le point complet sur le dossier FCO : échanges d'animaux, prophylaxie, aides mortalités, coût de la vaccination

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La situation début janvier 2009.
La situation début janvier 2009. - © HLP

La vaccination contre les sérotypes 1 et 8 a débuté en Haute-Loire cette fin d’année 2008 avec notamment les broutards destinés à l’Italie. La vaccination des cheptels d’ovins doit suivre rapidement.

Rappel : faites vacciner vos broutards avant le 15 janvier 2009

L’accord franco-italien permet d’alléger les conditions d’expédition des animaux de plus de 90 jours (broutards) pendant la période d’inactivité vectorielle en Italie.
La période d’inactivité vectorielle en Italie s’étend du 8 décembre 2008 au 28 février 2009 inclus. Pendant cette période les expéditions de broutards sont possibles après vaccination contre les 2 sérotypes 1 et 8 de la FCO (deux vaccins sont nécessaires). Les animaux de plus de 90 jours peuvent être expédiés sans délai après les deuxièmes injections de sérotype 1 et 8 si les deuxièmes injections ont été réalisées avant le 5 février 2008.
Compte tenu du délai nécessaire entre les 2 injections, il faut que les broutards, à exporter avant le 28 février 2009, reçoivent leurs premières injections de vaccin sérotypes 1 et 8 avant le 15 janvier 2009.
Le département a reçu un quota de vaccin permettant de vacciner 7500 broutards de plus de 3 mois destinés à l’export présents dans les exploitations de Haute-Loire. Les vaccins ont été remis fin d’année 2008 aux vétérinaires selon l’importance de leur clientèle allaitante. Les éleveurs concernés doivent contacter immédiatement leur vétérinaire afin de programmer avec lui la vaccination des broutards.
Tout broutard non vacciné avant le 5 février 2009 ne pourra être introduit en Italie avant 60 jours après les deuxièmes injections. Faites tamponner vos passeports par le vétérinaire pour attester de la vaccination.

Export de petits veaux : pas d’évolution

Les petits veaux sont exportables vers l’Italie dans les mêmes conditions qu’auparavant à  savoir :
- confinement depuis la naissance,
- désinsectisation 14 jours avant la prise de sang,
- prélèvement dans les 7 jours précédant l’export avec analyse virologique négative.

Echanges nationaux

Les arrivées d’animaux dans notre département depuis les zones infectées sérotype 1 et 8 restent soumises à des restrictions. En effet, les animaux issus de cette zone réglementée 1-8 (sud-ouest de la France : zone grise sur la carte) doivent être vaccinés contre les deux sérotypes depuis plus de 60 jours (après la deuxième injection). Les animaux issus d’une zone vaccinée mais non infectée de sérotype 1 (zone rose sur la carte) peuvent rejoindre la Haute-Loire même s’ils ne sont pas vaccinés.

La campagne de vaccination démarre

La vaccination du cheptel de souche contre les sérotypes 1 et 8 de la FCO s’étalera de début janvier 2009 à fin avril 2009 selon le calendrier de livraison des vaccins.
La vaccination contre les sérotypes 1 et 8 est obligatoire en 2009 pour les ovins et les bovins. Par contre, il n’y a pas pour l’instant l’obligation de vacciner les caprins. Le vétérinaire sanitaire devra réaliser, autant que possible, cette vaccination avec les autres interventions de prophylaxie et notamment les prises de sang des cheptels allaitants et ovins.
Les dérogations possibles à cette vaccination sont :
- les animaux destinés à être abattus en France avant l’âge de 10 mois,
- les animaux destinés à l’abattage, après une période d’engraissement dans un bâtiment fermé et traités régulièrement contre les insectes.

Quand débutera la vaccination ?

La vaccination des broutards est déjà engagée.
Pour les ovins : 125 000 doses sont d’ores et déjà disponibles pour la Haute-Loire ce qui représente la quasi-totalité de l’effectif départemental. L’objectif fixé est de vacciner le maximum de troupeaux avant début mars 2009 afin d’éviter les interventions pendant les luttes.
Pour le cheptel de souche bovin, le calendrier prévoit un étalement des livraisons des vaccins jusqu’à fin mars. Près de 50 % des doses sera d’ailleurs livré en mars. En fonction de ces éléments, il a été défini des priorités : 1. les vaches allaitantes. 2. les vaches laitières.

Tarifs de vaccination définis le 15 décembre dernier

Les tarifs de la vaccination ont été définis en commission bipartite le 15 décembre 2008.
Bovins :
- Visite : 32.03 € HT ou 12.81 € HT si la vaccination est réalisée en même temps que la prophylaxie
- Pour 1 injection par animal lors de la même  visite : 1.80 € HT
- Pour 2 injections par animal (sérotype 1 + sérotype 8) : 2.10 € HT
Une aide de l’Etat de 2 € par animal vacciné quel que soit le nombre d’injections nécessaires vient se déduire à la facture globale.
Ovins (et caprins si l’éleveur veut faire vacciner ses animaux)
- Effectif inférieur à 100 animaux : 38.43 € HT la visite + 0.9 € pour 1 injection + 1 € pour 2 injections
- Effectif compris entre 101 et 400 brebis : 25.62 € HT la visite + 0.8 € pour 1 injection + 0.85 € pour 2 injections
- Effectif supérieur à 400 animaux : 12.81 € HT la visite + 0.65 € pour 1 injection + 0.85 € pour 2 injections
Une aide de l’Etat de 0.75 € par animal vacciné quel que soit le nombre d’injections nécessaires vient se déduire à la facture globale.
En plus de l’intervention vétérinaire, le vaccin vous sera facturé par le vétérinaire à un tarif fixé au niveau national :
- Bovins : 1 dose de sérotype 8 : 0.29 € HT. 1 dose de sérotype 1 : 0.40 € HT.

- Ovins : 1 dose de sérotype 8 : 0.10 € HT. 1 dose de sérotype 1 : 0.10 € HT.Aides mortalité

Les aides de l’Etat aux mortalités et euthanasies dues à l’épisode 2008 de FCO sont arrêtées à partir du 17 décembre 2008. Au delà de cette date, plus aucune mortalité imputable à la FCO ne sera prise en charge par la DSV et la DDA.
Pour les mortalités avant le 17 décembre 2008, merci aux éleveurs concernés de finaliser et de faire passer rapidement leur dossier mortalité au GDS.

Vaccination FCO des ovins

Les cabinets vétérinaires ont reçu les doses

Les éleveurs de moutons sont actuellement contactés par les cabinets vétérinaires pour réaliser rapidement cette vaccination contre les deux sérotypes 1 et 8 nécessitant des injections différentes. Dans la mesure du possible, et en accord avec le vétérinaire sanitaire, cette vaccination se fera en même temps que la prophylaxie de la brucellose quand elle est prévue (contrôle triennal des cheptels du département). Il est rappelé que cette vaccination est obligatoire pour les ovins de plus de 3 mois qui doivent être impérativement identifiés préalablement à cette vaccination. La vaccination des ovins contre le sérotype 1 nécessite deux injections à 3 semaines d’intervalle. Le coût de cette vaccination sera payé directement au vétérinaire sanitaire au moment de l’intervention, déduction faite de l’aide de l’État qui prend en charge 50% des coûts dans la limite de 0,75 euro par ovin valablement vacciné contre les sérotypes 1 et 8 de la FCO. Cette vaccination prioritaire après celle des broutards sera suivie de celle des troupeaux bovins qui interviendra au fur et à mesure de la disponibilité du vaccin. La vaccination des caprins n’est pas obligatoire compte tenu de la sensibilité moindre de cette espèce, elle est laissée à l’appréciation de l’éleveur en concertation avec son vétérinaire sanitaire.

Communiqué de la DSV 43

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,