La Haute-Loire Paysanne 18 juin 2020 à 17h00 | Par Eloïse Gerenton

Les lentilles sont en terre !

La saison 2020 a plutôt bien commencé. Elles seront au rendez-vous dans vos assiettes en septembre 2020.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Cette année, plus de 3000 hectares ont été ensemencés.
Cette année, plus de 3000 hectares ont été ensemencés. - © ODG Lentille Verte du Puy

Les célèbres lentilles ponotes ont été ensemencées en plein confinement, en  mars-avril. Retour sur les premiers aperçus de ce début de saison avec Phillipe Boyer, président de l'ODG Lentille Verte du Puy.
Combien d’hectares ont-ils été ensemencés l’année dernière et cette année ?
« L’année dernière, plus de 3400 hectares avaient été ensemencés. Cette année, ce sont plus de 3000 hectares qui sont ensemencés. Quelques hectares ont été supprimés, car moins de producteurs cultivent les lentilles du Puy cette année. En 2019, ils étaient au nombre de 680 contre 670 en 2020. Cette année certains producteurs ont préféré privilégier des hectares pour les fourrages afin de combler un manque. Il faut savoir que la lentille n’est pas une culture principale, il revient donc à chaque producteur d’adapter sa surface ».  
Les cultures de la saison 2020 seront-elles en mesure de répondre à la demande ?
« Peu importe les années, la demande est souvent supérieure à l’offre. Il faut savoir que la Lentille Verte du Puy est un produit vendu à l’international et donc particulièrement sollicité ; il est donc parfois difficile de satisfaire tout le monde ».
En ce début de saison, les conditions climatiques sont-elles favorables à la croissance de la culture de lentilles ?
« Jusqu’à présent, les conditions climatiques ont plus ou moins été favorables. Le temps s’est montré plutôt sec et aujourd’hui, les lentilles commencent à fleurir. Après, on n’est jamais à l’abri de mauvaises surprises. C’est-à-dire qu’on ne sait pas dans les mois qui viennent si oui, ou non il y aura beaucoup de pluie. Même si le temps a été idéal jusqu’à maintenant, des épisodes pluvieux peuvent bouleverser les cultures de lentilles. Les lentilles sont très sensibles aux excès d’eau ».
Quels sont les problèmes de culture rencontrés jusqu’à présent ?
« Il n’y a pas eu de problèmes particuliers rencontrés. Les lentilles du Puy sont suivies régulièrement et on tient les producteurs au courant ».
Quelles sont les difficultés rencontrées dans le secteur avec le covid-19 ?
« Notre secteur n’a pas été impacté par le covid-19. Epidémie ou non, les saisons défilent et la culture de lentille continuent de se développer. En terme de commercialisation, là encore, nous n’avons pas rencontré de problème ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui