La Haute-Loire Paysanne 20 septembre 2018 à 15h00 | Par Suzanne MARION

Les JAde Haute-Loire en éclaireurs pour préparer la Nationale de labour 2019

Une vingtaine de JA43 se sont rendus en Ille-et-Vilaine pour assister à la Finale nationale du Championnat de France de Labour et préparer l’édition 2019 en Haute-Loire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’équipe altiligérienne d’éclaireurs autour de leur présidente Laurine Rousset et de la mascotte Jim Bataille.
L’équipe altiligérienne d’éclaireurs autour de leur présidente Laurine Rousset et de la mascotte Jim Bataille. - © JA43

Dans un an, la manifestation «Terres de Jim», auparavant appelée Finale Nationale du Championnat de France de Labour, organisée par Jeunes Agriculteurs se déroulera en Haute-Loire. Afin de s’immerger au coeur de l’organisation d’un tel évènement, une vingtaine de jeunes agriculteurs de Haute-Loire s’est déplacée le week-end dernier à Javené, près de Fougères en Ille-et-Vilaine. L’objectif : recueillir le maximum d’informations pour appréhender toute la logistique à mettre en place, la main d’oeuvre sur laquelle s’appuyer, les étapes à planifier, la communication à prévoir… Bref les JA43 se sont rapprochés de leurs homologues bretons pour essayer d’y voir plus clair, noter les points positifs et négatifs et anticiper donc la Finale 2019 qui se déroulera, on le rappelle, sur les terres volcaniques du plateau de Cayres-Pradelles.
L’équipe, autour de la présidente du Comité de pilotage Laurine Rousset, du Président des JA43 Anthony Fayolle, de quelques responsables déjà engagés dans le projet et des deux animatrices Alison et Léonie, s’est dispersée sur le vaste terrain pour prendre des notes, nouer des contacts et s’imprégner de ce que représente une telle manifestation nationale.
Se souvenant de la dernière en date sur les terres altiligériennes en 2006 sous la houlette du président de l’époque Laurent Duplomb, l’équipe en place veut égaler cette réussite, voire la dépasser, et c’est tout le mal qu’on lui souhaite.

Jérémy, motivé et engagé
Jérémy Chaussinand, 20 ans, sort de l’école avec son BTS Acse en poche. Avant de s’installer dans quelques années en production laitière, il se donne le temps de la réflexion. Du secteur de Cayres, il a fait partie des éclaireurs envoyés à Javené. C’était une première pour lui et il en est revenu avec des images plein la tête. «C’était vraiment grand… nous confie-t-il. C’était une belle manifestation». Jérémy a été impressionné par «la très bonne organisation» orchestrée par les JA bretons, et par les très nombreux bénévoles investis au côté des organisateurs. Il a noté la bonne ambiance tout au long du week-end et l’ouverture des gens qui n’hésitaient pas à venir à la rencontre des JA43 avec leur tee-shirt estampillé pour demander pourquoi ils étaient là et leur proposer leur aide. ; l’esprit JA, diront certains. Au delà du labour, ce jeune a également apprécié les animations proposées cette année avec notamment le Moiss’Bat Cross très apprécié du public ou encore les concours autour du bûcheronnage avec la Fédération nationale des Sports ruraux… Des idées à mûrir.
Jérémy Chaussinand a fait un premier pas dans l’organisation de Terres de Jim 2019 dans le cadre de ce déplacement. Et il semblerait qu’il y ait pris goût. «Je filerai un coup de main c’est sûr» nous dit-il, et très vite il ajoute qu’il pourrait bien se laisser convaincre d’entrer dans le Comité d’organisation avec pourquoi pas, une responsablité autour du Pôle végétal…

Coup de projecteur sur l’élevage altiligérien
Guillaume Redon était lui aussi du voyage. Impliqué dans le comité d’organisation, il a été nommé au poste de responsable du Pôle animal. Il a donc mis à profit son week-end pour rechercher des idées à transcrire pour l’édition 2019, même si ce pôle n’était pas le plus important en Ille-et-Villaine. Des comices des 2 races laitières Prim’Holstein et Normande, des démonstrations de robot de traite et nouvelles technologies autour de la production laitière, une mini-ferme… étaient les principales attractions de cet espace, toutefois moins important que l’immense Pôle végétal.
Guillaume, comme Jérémy, a lui-aussi pris des informations pour peaufiner avec son équipe la préparation d’un Pôle Élevage d’envergure en 2019 en Haute-Loire. L’élevage est prédominant chez nous, les JA43 veulent donc le mettre en avant. «Nous allons créer un pôle élevage avec toute la diversité que l’on trouve chez nous : des vaches laitières des bovins viande, des ovins viande et lait, des chèvres, des porcs, des équins, des volailles… Nous voulons montrer au grand public une vitrine de nos pratiques en élevage et des produits de qualité qui en sont issus». Guillaume Redon n’entrera pas dans le détail… Même si des réunions ont déjà eu lieu pour commencer à travailler, il faut attendre le début de cet hiver pour caler un peu les choses et déterminer comment faire de ce pôle élevage un  espace attractif, dynamique informatif, et tourné vers le grand public. À suivre…
Boostés par leur déplacement, conscients de l’ampleur d’une telle organisation, les JA43 sont prêts à relever le défi. Et déjà, ils vous donnent rendez-vous samedi prochain 22 septembre, pour saluer l’arrivée sur le territoire altiligérien, de Jim Bataille la mascotte de l’évènement national «Terres de Jim». Jim sera au départ, en tout début d’après-midi, de la Vellav’Extrême, course d’obstacles dans la boue et le fun, à St Paulien.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui