La Haute-Loire Paysanne 19 décembre 2013 à 08h00 | Par Véronique GRUBER

Lentille Verte du Puy - Sécuriser les rendements et renforcer l’intérêt économique de la Lentille Verte du Puy

L’assemblée générale du groupement des producteurs de Lentille Verte du Puy du 13 décembre a permis de faire un point complet sur la culture et la filière.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le groupement des producteurs de Lentilles Vertes du Puy a encouragé les producteurs à semer des lentilles.
Le groupement des producteurs de Lentilles Vertes du Puy a encouragé les producteurs à semer des lentilles. - © HLP

«2013 est l’année où l’on a inversé la tendance baissière des emblavements depuis 2009. En effet cette année, les déclarations de semis ont augmenté d’environ 150 ha» a expliqué Laurent Beraud, président du groupement des producteurs de Lentilles Vertes du Puy réunis en assemblée générale le 13 décembre au Brignon.
Cette année environ 700 producteurs, dont 505 adhèrent au groupement, ont cultivé de la Lentille Verte du Puy sur une surface totale de 3 470 ha. Malgré des conditions météorologiques difficiles du printemps, le rendement moyen de l’année 2013 s’élève à 8,5 qx/ha (voir carte des rendements ci-dessous).
Le groupement des producteurs, qui suit de près toutes les avancées techniques réalisées autour de la culture, a consacré une large place aux travaux conduits en 2013 par la commission technique de l’ODG.
Franck Rocher, président de cette commission et Bernard Daudet en charge du suivi technique de la Lentille Verte du Puy au sein de l’ODG, ont présenté les différentes missions de la commission technique qui se traduisent en 5 objectifs de travail : la performance technique et économique, le traitement des semences, la création variétale, la recherche de nouvelles spécialités pour le désherbage, les méthodes alternatives aux traitements phytosanitaires.
En matière de performance technique, un guide a été édité sur la culture de la Lentille Verte du Puy au printemps 2013 ; «distribué à l’ensemble des producteurs, ce document a été apprécié» signale Bernard Daudet.
Sur le plan des performances économiques, la commission a poursuivi son travail d’analyse et de comparaison des marges brutes de Lentilles Vertes du Puy avec les cultures de Ray Grass, de maïs et de blé.

Une culture qui génère une marge brute intéressante
Verdict : une Lentille Verte du Puy dont le rendement moyen s’élève à 9 qx/ha (moyenne des 10 dernières années) génère une marge brute de 1033 e. «Pour obtenir une marge équivalente en Ray Grass, il faut produire 17 tonnes de matière sèche (or, lorsque l’on atteint 8T de MS c’est déjà une performance !). En maïs, il faudrait produire 13 T de MS (une production qui peut être obtenue sur maïs irrigué) et en blé, il nous faut un rendement de 77 qx de blé pour obtenir une marge identique à une lentille à 9 qx/ha» a indiqué Bernard Daudet.
Tous ces comparatifs ont montré aux producteurs que la Lentille Verte du Puy à 9 qx/ha reste une culture très intéressante qu’il ne faut pas laisser tomber.

(...)

Véronique Gruber

 

La suite de l'article est à lire dans la Haute-Loire Paysanne du vendredi 20 décembre 2013.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui