La Haute-Loire Paysanne 11 août 2014 à 08h00 | Par Véronique GRUBER

LENTILLE VERTE DU PUY : La Lentille Verte du Puy attend soleil et temps sec durables

Le 30 juillet, l’ODG organisait une visite de parcelles proches de la récolte. Le point sur la culture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’état sanitaire de la Lentille Verte du Puy se dégrade suite à l’excès de pluie.
L’état sanitaire de la Lentille Verte du Puy se dégrade suite à l’excès de pluie. - © B.Daudet

Les visites de parcelles organisees par l’ODG (Organisme de Defense et de Gestion) de la Lentille Verte du Puy le 30 juillet dernier ont attire plus de 80 producteurs sur les 3 sites de visite proposes : a Siaugues chez Franck Rocher, Landos chez Guy Menabe et St Martin de Fugeres chez Phillipe Gire.

Ce temps d’echanges sur le terrain visait a dresser un bilan de campagne avant la recolte imminente selon les lieux, et notamment a evoquer l’etat sanitaire de la culture et la gestion des adventices. Les donnees meteorologiques de ce mois de juillet traduisent une pluviometrie exedentaire de 300% environ par rapport a la normale ; en annee normale, la pluviometrie du mois de juillet avoisine les 60 - 70 mm/m2 contre 180 a 200 mm/m2 cette annee. Notons que certains lieux ont reçu plus de 200 mm d’eau, notamment dans le secteur de Siaugues. Cet exces de pluie n’a pas ete sans consequence sur la Lentille Verte du Puy. «Jusqu’a fin juin, l’etat sanitaire et le developpement de la Lentille etaient bons. Suite a ces pluies, des maladies ont fait leur apparition» explique Bernard Daudet, conseiller Chambre d’Agriculture mis a disposition de l’ODG.

L’anthracnose, la pourriture grise et le botrytis sevissent
La Lentille Verte du Puy est touchee par l’anthracnose, une maladie cryptogamique qui s’attaque a la base de la tige ; la circulation de la seve est perturbee, la plante s’affaiblit et la gousse ne se remplit pas completement. Et lorsque le plan est verse au sol, des pourritures grises et du botrytis se developpent un peu partout sur la plante. Voila les 3 maladies qui sevissent a l’heure actuelle. Or, la presence de ces maladies menace directement le rendement de la culture : «on risque de subir des pertes consequentes» indique Bernard Daudet.

Levee d’adventices a la faveur de la pluie
En matiere d’adventices, cette forte pluviometrie et humidite ambiante a provoque la levee de mauvaises graines et des adventices se developpent a l’heure actuelle dans les parcelles. Le salissement des parcelles risque donc de perturber les recoltes. Cette visite de terrain a egalement permis d’evoquer l’efficacite des traitements chimiques sur la culture. «Les produits phytosanitaires nous permettent de maitriser correctement les adventices. En parallele, on travaille aussi sur des methodes de lutte alternative qui donnent de bons resultats sur bleuets entre autres» a indique Franck Rocher, responsable de la commission technique au sein de l’ODG.

«Un gros travail est conduit sur la recherche de nouvelles molecules actives sur les adventices. Toutefois, les traitements realises sont toujours raisonnes et appliques a des doses tres faibles» ajoute-t-il. «A St Martin de Fugeres, sur une parcelle conduite en agriculture biologique, nous avons observe un melange de lentille et de cameline qui semble prometteur» ajoute Franck Rocher. A present, la Lentille aurait besoin d’un temps sec et de chaleur. Souhaitons que le temps evolue dans le bon sens !



VERONIQUE GRUBER

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui