La Haute-Loire Paysanne 23 mars 2015 à 08h00 | Par Suzanne MARION

Lentille Verte du Puy : Changement à l'ODG de la Lentille, Franck Rocher nouveau président

Vendredi 6 mars, le conseil d'administration de l'ODG s'est réuni pour élire son nouveau bureau, suite à l'assemblée générale du 12 février.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Franck Rocher, le nouveau président de l'ODG Lentille Verte du Puy, est producteur de céréales, maïs et bien sûr Lentille, avec en plus une unité de méthanisation, sur la commune de Siaugues Ste Marie.
Franck Rocher, le nouveau président de l'ODG Lentille Verte du Puy, est producteur de céréales, maïs et bien sûr Lentille, avec en plus une unité de méthanisation, sur la commune de Siaugues Ste Marie. - © HLP

Comme annoncé en assemblée générale le 12 février dernier, un nouveau président a été élu à la tête de l'Organisme de Défense et de Gestion de la Lentille Verte du Puy. Un producteur Franck Rocher remplace donc Antoine Wassner conditionneur pour une durée de 3 ans. Le bureau a un peu changé (voir encadré) avec notamment l'entrée de Didier Chapel qui prend le poste de président de la Commission technique alors occupé par Franck Rocher. Tous ces changements se font dans la «continuité du travail engagé» sous l'ancienne présidence souligne Franck Rocher. Agriculteur à Siaugues Ste Marie, ce producteur de céréales et maïs, ayant développé depuis quelques années une unité de méthanisation, est bien sûr producteur de Lentille Verte du Puy. Il ensemence environ 40 ha chaque année depuis 5 ans -une production dans la famille depuis 3 générations- pour un rendement moyen de 9 quintaux avec de très grosses variations d'une année sur l'autre.


La technique d'abord

«La technique, c'est ce qui me plaît» nous confie-t-il, et c'est sans doute pour cela qu'il est entré au Groupement de producteurs dès 2000 pendant la crise de surproduction, puis au conseil d'administration de Cilverpuy, avant de rejoindre l'ODG à sa création en 2008. Et logiquement il a accepté la présidence de la Commission technique en 2012 et jusqu'à aujourd'hui. La présidence de l'ODG revenait statutairement à un producteur (alternance entre un représentant des producteurs et un représentant des conditionneurs). Il a été sollicité et a répondu favorablement pour poursuivre le travail entrepris au sein de la commission technique notamment, sans oublier bien sûr tous les autres axes de travail de cet organisme garant et protecteur de l'AOP, sur lesquels il va aussi s'investir. On l'a bien compris, le «cheval de bataille» de Franck Rocher «c'est la technique et tout ce qui s'y rapporte pour pérenniser ce fleuron local et sécuriser la culture». À travers le travail de terrain engagé depuis notamment ces 3 dernières années, la commission technique a avancé, et a trouvé des solutions qui restent encore aujourd'hui à valider puisque les conditions météorologiques de la dernière campagne n'ont pas permis de mettre en avant les résultats obtenus. Franck Rocher entend continuer sur cette voie en ouvrant le champ d'action au niveau national.


Union nationale

Nous travaillons actuellement pour créer une section réunissant toutes les lentilles de France au sein de l'UNIP (Union Nationale Interprofessionnelle des plantes riches en Protéines). Les objectifs sont d'abord d'avoir «une meilleure représentativité pour une production dite mineure en France», mais aussi «de faire valider tout notre travail. La Lentille Verte du Puy est la filière la plus organisée et la plus structurée et nous avons fournit un important travail depuis longtemps et qui a bénéficié à tous. Aujourd'hui nous souhaitons mutualiser ce travail et nos moyens». La lentille produite en France couvre 50 % de la consommation nationale, le reste étant importé en majorité du Canada avec des modes de culture différents... Dans un objectif à plus long terme, le président de l'ODG nous explique qu'il souhaite, avec ses alliés dans le cadre de cette union, «travailler sur la communication pour arriver à concurrencer la lentille d'importation, mais il faut pour cela, produire plus». Et de préciser que «la Lentille étant entrée en SIE (Surface d'intérêt écologique) pour la PAC, des surfaces pourraient être emblavées en lentilles dans le cadre de l'obligation de 5 % de surfaces en SIE pour les céréaliers». Et quand on lui demande s'il ne craint pas cette concurrence des autres lentilles de France, Franck Rocher n'a pas d'inquiétude, puisque «la Lentille Verte du Puy reste un produit emblématique de France. On est sur du haut de gamme, il faut continuer à nous démarquer». Et sur les objectifs de l'ODG à courte échéance, le nouveau président invite les producteurs à faire toujours plus de Lentille. Il espère plus de surfaces et plus de producteurs, notamment parmi les jeunes agriculteurs. Son souhait pour 2015 : «arriver à 4 000 ha (3 860 ha en 2014) et passer les 40 000 qx de production... ». Et pour cela, Franck Rocher tient à remercier tous «les producteurs qui ont confiance dans notre Lentille Verte du Puy. C'est une production passionnante, qui apporte un vrai revenu sur l'exploitation ».

SUZANNE MARION

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui