La Haute-Loire Paysanne 29 mars 2017 à 08h00 | Par Suzanne MARION

Le Service de Remplacement de Haute-Loire recherche des salariés

Les 3 structures, AIDE AGRI, ADGEA et Service de Remplacement de Haute-Loire étaient en assemblées générales, lundi 27 mars dernier, au Domaine de la Planche à Solignac sur Loire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les 3 structures SR43, ADGEA et Aide Agri en assemblées générales.
Les 3 structures SR43, ADGEA et Aide Agri en assemblées générales. - © HLP

Travailler sur la promotion des métiers de l’agriculture et en particulier sur le salariat, tel est l’objectif du Service de Remplacement Haute-Loire, d’Aide Agri 43 et de l’Association des Groupements d’Employeurs Agricoles de Haute-Loire qui tenaient leurs assemblées générales ce lundi 27 mars à Solignac/Loire.
Le constat est simple, ces structures manquent de personnels pour répondre aux attentes de plus en plus nombreuses des agriculteurs. Depuis de très nombreuses années maintenant, le SR43 au sens général du terme, est en perpétuelle expansion. Le nombre de journées de remplacements augmente chaque année, mais les responsables se heurtent désormais à un frein, le manque de salariés.

Ne jamais dire Non…
Lors des 3 AG, l’accent a été mis sur cette problématique. «On avait pour politique de ne jamais dire Non à une demande de remplacement. Mais aujourd’hui, on est malheureusement obligé de dire Non, bien sûr quand ça ne met pas en péril l’exploitation» reconnaît Frédéric Pélisse président de SR43. «Nous continuons à toujours trouver une solution pour les cas de maladies ou accidents. Mais parfois nous ne pouvons pas assurer les compléments de main d’oeuvre…».
La situation est sérieuse : «si demain on n’a pas de salariés sur nos exploitations, ça risque de poser des problèmes» insiste-t-il. Et Anthony Fayolle président des JA43 et de l’ADGEA explique :  «nous sommes aujourd’hui face à 2 défis : répondre aux besoins de main d’oeuvre pour les exploitations qui s’agrandissent et pour celles qui se diversifient». L’une comme l’autre sont de plus en plus demandeuses de main d’oeuvre.
Le manque de salariés au SR se fait cruellement sentir en ce moment alors que les arrêts maladie ont augmenté avec des durées importantes entre 80 et 140 jours. Ce qui fait dire à Frédéric Pélisse : «on va gérer les urgences en 2017… mais ça ne pourra pas durer».
Alors oui pour 2017, l’objectif est de sensibiliser les jeunes, et moins jeunes, à ces métiers. Pour cela, «il va falloir aller les chercher dans les collèges, les lycées…» précise le président Pélisse, mais aussi avec l’appui des missions locales, des pôles emploi ou à l’occasion de forums emploi.
Le SR a donc choisi de positiver sur le métier en mettant en avant ses atouts. Être agent de remplacement au SR ou salarié dans un Groupement d’Employeurs, c’est une très bonne école pour apprendre tous les métiers de l’agriculture, pour savoir s’adapter en toutes circonstances, pour acquérir de l’autonomie tout en profitant de formations spécifiques. C’est aussi l’occasion d’un temps de réflexion pour mûrir un projet d’installation. Mais cela peut aussi être un véritable choix professionnel pour une carrière ou pour une fin de carrière… Bref différents profils existent.
Christian Gouy vice-président de SR43 et président de Aide Agri 43 et du Pôle Emploi Agricole de Haute-Loire insiste aussi sur le devoir de chacun de positiver sur le métier d’agriculteur : «à nous d’être optimistes sur notre métier pour donner envie à des jeunes de s’intéresser à l’agriculture».
D’un autre côté, les responsables du SR continuent à travailler pour améliorer le service et pour le rendre plus accessible encore. Ainsi les partenariats avec Groupama pour les options de contrat d’adhésion, avec la MSA pour les aides aux jeunes installés ou pour une aide au répit pour les agriculteurs en situation d’épuisement professionnel… sont autant d’avancées pour optimiser le service aux agriculteurs.

Zoom sur…
• ADGEA
Président : Anthony Fayolle.
Rôle : fédérer les 28 groupements d’employeurs sur le départements soit 88 agriculteurs adhérents, qui emploient 42 salariés (9 nouveaux en 2016), et faciliter l’apprentissage (17 apprentis sur 15 exploitations).
• AIDE AGRI 43
Président : Christian Gouy.
Le nombre de journées continue à progresser avec 7 770 en 2016 contre 7 367 en 2015 et 6 857 en 2014, tous métiers confondus (scieries, ETA, boucherie, parage, paysagistes, porchers…). Sur les exploitations agricoles, on compte 2 687 jounrées de complément de main d’oeuvre en 2016.soit 60% d’augmentation par rapport à 2015. Le nombre de salariés en ETP est de 32,77 pour 26,79 en 2015 soit + 22%.
• Service Remplacement 43
Président : Frédéric Pélisse.
Le SR 43 emploie 141 salariés soit 69,10 ETP. Le service compte 1 915 adhérents (- 1% par rapport à 2015). 60 % des adhérents ont utilisé le SR : 216 pour maladie-accident, 102 pour formation, 44 pour actions de développement, 686 pour congés, 34 pour congés maternité et 68 pour aide. En 2016, le SR totalise presque 22 000 journées de remplacement contre 21 070 en 2015 (+ 46% en maladie, + 3% en accident).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui