La Haute-Loire Paysanne 18 octobre 2017 à 08h00 | Par Suzanne Marion

Le nouveau Préfet visite une exploitation qui fait du lait et des Lentilles

Hervé Vidal et François Bécamel du Gaec de l’Aérodrome à Chaspuzac ont reçu le nouveau Préfet sur leur exploitation.Une discussion ouverte…

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Discussion ouverte autour de l’agriculture de Haute-Loire en général, de la production de Lentilles en particulier, et des problématiques du Gaec de l’Aérodrome.
Discussion ouverte autour de l’agriculture de Haute-Loire en général, de la production de Lentilles en particulier, et des problématiques du Gaec de l’Aérodrome. - © HLP

Installé depuis un mois au poste de Préfet de Haute-Loire, Yves Rousset s’est rendu mercredi dernier sur l’exploitation du Gaec de l’Aérodrome à Chaspuzac. Les deux associés lui ont présenté leur exploitation avec son élevage de montbéliardes et sa production de Lentilles Vertes du Puy ; une exploitation assez représentative du département.
C’est dans une ambiance très détendue que le nouveau préfet accompagné notamment de Richard Delabre chef de service adjoint à l’économie agricole à la DDT, (Hubert Goglins n’est toujours pas remplacé au poste de Directeur de la DDT) a librement discuté avec Hervé Vidal et François Bécamel, leurs voisins agriculteurs et Franck Rocher et Laurent Beraud responsables pro- fessionnels de l’ODG Lentille et du Groupement de producteurs.

Mieux connaître la Lentille Verte du Puy
C’est bien, en effet, pour en savoir un peu plus sur cette production fleuron du département, que cette exploitation a été choisie. Yves Rousset s’est intéressé à la culture de la lentille avec ses contraintes (rendements aléatoires, problèmes d’adventices et de ravageurs…) et ses intérêts (tête de rotation, prix de vente intéressant…), mais aussi à la filière dans son ensemble.
Les agriculteurs ont ensuite présenté leur élevage laitier avec 49 montbéliardes. Ils ont insisté sur la conduite de leur troupeau, avec des vêlages échelonnés sur l’année pour optimiser le bâtiment, avec un important travail sur la génétique (semences sexées, implantation d’embryons…). Monsieur le Préfet s’est montré très intéressé face à des jeunes agriculteurs motivés et passionnés par leur métier.
Plus globalement, les discussions se sont ouvertes sur divers points. Ainsi, les 2 associés ont expliqué leurs difficultés face à un parcellaire (95 ha) très morcelé, parfois éloigné du siège d’exploitation et surtout proche du village, soulignant le grignotage incessant de quelques hectares par an au profit de l’urbanisation, sans par ailleurs pouvoir trouver d’autres terrains. Ils ont ajouté qu’un tel parcellaire rend le passage en bio difficile voire impossible, quand bien même ce serait leur souhait. Ils ont aussi évoqué les difficultés de pâturage avec la recrudescence de vols de batterie électrique ou d’incivilité, conduisant à des divagations de troupeaux dangereuses sur les routes très fréquentées de ce secteur. Le Préfet s’est dit informé de ce problème, et la gendarmerie sensibilisée.
Au cours de ces échanges, les jeunes agriculteurs ont présenté leur parcours. Hervé Vidal s’est d’abord installé en 1996, avec sa mère sur une exploitation classique dans des bâtiments anciens. Puis au départ en retraite de cette dernière en 2011, il a été rejoint par François Bécamel, qui après diverses expériences professionnelles comme bouviers, pareurs… a souhaité lui aussi devenir agriculteur. Et ce binôme semble bien fonctionner. Les 2 associés se sont partagés les tâches tout en restant polyvalents ; ils prennent un week-end chacun en commençant le vendredi soir et deux semaines de congés par an.
Hervé Vidal insiste sur le parcours de son associé avant installation, «un gage d’ouverture ; trop peu de jeunes vont voir ailleurs avant de s’installer» reconnait-il.
Ce mercredi après-midi, Yves Rousset a pu échanger, sans langue de bois, avec des agriculteurs qui aiment leur métier, qui souhaitent aller de l’avant, mais qui se heurtent à des contraintes parfois difficiles à dépasser. Un message simple et direct que le nouveau Préfet a entendu…

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes