La Haute-Loire Paysanne 10 décembre 2010 à 11h21 | Par Sophie GIRAUD

Le Milan royal, rapace emblématique dans le Massif-Central

Considéré comme cl'un des plus beaux rapaces d'Europe, le Milan Royal fait actuellement l'objet d'un programme de préservation. Selon les hivers, entre 1000 et 2000 individus sont présents dans le Massif-Central. Allons à la rencontre de ce bel oiseau avec la LPO Auvergne (Ligue de protection des oiseaux).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La France accueille la deuxième population mondiale de Milan royal.
La France accueille la deuxième population mondiale de Milan royal. - © Fabrice Cahez

Avec sa longue queue fourchue, son plumage roux vif et la large fenêtre blanche qui orne le dessous de son aile, le Milan royal est l’un des deux seuls rapaces endémiques d’Europe. Les zones d’herbage comme celles du Massif central sont son terrain de prédilection, il y plane à la recherche des campagnols et autres invertébrés. Après l’Allemagne, la France accueille la deuxième plus importante population nicheuse de Milan royal. Le Massif central, et particulièrement l’Auvergne, concentre 40% de cette population nicheuse nationale, et près de 30% des effectifs hivernants français. Selon les hivers, entre 1 000  et 2 000  individus sont présents sur le Massif central. « En 2010, suite à des conditions météorologiques rigoureuses, on estime que près de 600 oiseaux ont quitté cette zone pour des cieux plus cléments, probablement en direction du sud-ouest vers les Pyrénées ou l’Espagne », explique Romain Riols, coordinateur à la LPO Auvergne (Ligue de protection des oiseaux).
Suivre les populations nicheuses et hivernantes pour mieux comprendre leur comportement, tel est l’un des objectifs de programme de conservation du Milan royal, piloté par la LPO.

Cinq régions concernées
Cinq régions sont aujourd’hui concernées par ce programme, qui s’articule autour de trois volets : l’identification, la conservation et la promotion. Le suivi des populations se déroule, tous les ans, de mars à juillet, et porte sur 16 zones couvrant près de 2 000 km². Environ 15% de la population nicheuse est recensée.
A la mi-janvier, des dizaines d’ornithologues parcourent le Massif central pour participer au dénombrement des milans royaux hivernants. En effet c’est durant cette période que l’espèce se rassemble en dortoirs pour passer la nuit dans des bosquets. Enfin, en juin démarrent des opérations de marquage des plus jeunes.
« Le Milan royal est une espèce protégée en France depuis 1976. Elle est quasi-menacée en Europe et vulnérable en France. Ses populations ont diminué de presque 20% sur la décennie 1990-2000 », résume Jean-Christophe Gigault, directeur de la LPO Auvergne.
Une multitude de facteurs sont en cause, parmi lesquels la dégradation de l’habitat, des empoissonnements. La mission « vigilance poison » devrait permettre de mieux appréhender et de hiérarchiser les causes de mortalité.

A voir absolument…

Un film de 26 minutes

«Le Milan royal, histoire d’une sauvegarde», tel est le titre d’un film de 26 minutes consacré au rapace emblématique du Massif central et présenté par la LPO. Un des objectifs de cette production est de faire prendre conscience aux différents acteurs du territoire (élus, décideurs locaux, agriculteurs, grand public…) de l’importance du rôle à jouer pour protéger le Milan royal.
• 24 mois de réalisation (C.Bouchardy & L. Charbonnier)
• 8 départements : Ardèche, Aveyron, Cantal, Corrèze, Haute-Loire, Loire, Lozère et Puy-de-Dôme
• 5 régions : Auvergne, Languedoc-Roussillon, Limousin, Midi-Pyrénées et Rhône-Alpes

VENEZ VOIR LE FILM « MILAN ROYAL : HISTOIRE D’UNE SAUVEGARDE »
LE 14 DECEMBRE 2010 A 20 H A L’HOTEL DU DEPARTEMENT

Le Conseil Général de la Haute-Loire et la LPO Auvergne présentent en avant première dans notre département, ce film entièrement dédié à un rapace emblématique du massif central : Le Milan royal.

Un atlas sur l’avifaune d’Auvergne

Après 7 ans et 30 000 heures d’analyses, de recensements, d’observations, d’études… la LPO et les éditions Delachaux et Niestlé, sortent «l’Atlas des oiseaux nicheurs d’Auvergne». Plus de 300 observateurs et ornithologues bénévoles ont participé à l’élaboration de ce premier ouvrage présentant les 185 espèces d’oiseaux qui ont niché régulièrement, ou de façon occasionnelle, dans la région Auvergne.
Ouvrage de 576 pages, distribué à la FNAC et dans les librairies au prix de 45 euros.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes