La Haute-Loire Paysanne 28 janvier 2011 à 11h48 | Par Patricia OLIVIERI

Le gazole non routier obligatoire au 1er novembre 2011 pour les tracteurs

Les engins non routiers vont devoir passer au gazole non routier au 1er mai 2011, selon un arrêté interministériel. Les tracteurs agricoles devront eux, y passer d'ici le 1er novembre 2011. Faisons le point sur tout ce qu'il faut savoir en terme de calendrier, coût, contraintes de stockage, tenue au froid…

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Finis le fioul ordinaire (Fod) et le fioul ordinaire de qualité, place au gazole non routier (GNR) EN590.
Finis le fioul ordinaire (Fod) et le fioul ordinaire de qualité, place au gazole non routier (GNR) EN590. - © D. Lucas

Finis le fioul ordinaire (Fod) et le fioul ordinaire de qualité, place au gazole non routier (GNR) EN 590. Conformément à la directive européenne 2009/30/CE destinée à limiter la pollution atmosphérique, l’utilisation de ce gazole à très faible teneur en soufre permettant le développement de dispositifs de traitement des gaz d’échappement et la réduction des émissions de ces véhicules, sera bientôt obligatoire pour les engins mobiles non routiers (engins de travaux publics, tracteurs agricoles et forestiers, bateaux de navigation intérieure et de plaisance lorsqu’ils ne sont pas en mer. Il s’agit en outre de préserver les pots catalytiques des futurs moteurs Tier 4.

Quel calendrier ?
Concrètement un arrêté interministériel publié le 10 décembre 2010 au Journal officiel fixe au 1er mai 2011 la date de bascule réglementaire pour les engins à destination des travaux publics (équipements de construction, d’entretien des routes, chasses-neige, balayeuses...) et les machines agricoles automotrices. Les tracteurs agricoles et forestiers seront eux concernés au 1er novembre 2011.

Un carburant plus propre
Comme son nom l’indique ce gazole répondra à la norme EN 590 et sera de fait équivalent au gazole blanc utilisé pour les véhicules routiers. De couleur rouge pour le distinguer du gazole routier, il sera soumis aux règles fiscales s’appliquant actuellement au fioul à usage agricole (soit un taux de TIC de 5,66 euros/hl).
Cela dit, le gazole non routier présente des avantages à plusieurs titres :
- en matière environnementale : avec une teneur en souffre 100 fois inférieure (10 mg/kg au lieu de 1 000),
- en termes de performance : l’indice de cétane plus élevé (51 contre 40 pour du fioul de qualité supérieure ou 40 pour du fioul domestique) aura pour conséquence d’améliorer la combustion, le démarrage à froid, de réduire le bruit du moteur ainsi que l’émission de polluants.

Quel coût ?
Selon le groupe Total, le surcoût de la mise en place du gazole non routier serait de l’ordre de 2 % (soit 1 centime d’euro par litre).
Se préparer au changement
Les propriétés tensioactives des esters susceptibles d’être contenus dans le gazole non routier ayant tendance à déplacer et mettre en suspension des dépôts accumulés sur les parois, il est recommandé de procéder au nettoyage des cuves ayant préalablement servi au stockage du fioul domestique. En cas d’installations vétustes, la question du changement de la cuve et de la mise aux normes peut se poser. Pour les mêmes raisons, il est conseillé de procéder à des remplacements accélérés des filtres carburant sur les canalisations de transport et les circuits carburants des moteurs.

Contraintes de stockage
Il est également recommandé d’éviter le stockage prolongé (plus de six mois) du GNR. En effet ce gazole sera plus sensible à l’oxydation et ce malgré l’incorporation d’additif anti-oxydant lors de sa production. Il est ainsi fortement conseillé d’introduire une nouvelle quantité d’additif anti-oxydant (après quatre-cinq mois) de façon à préserver le produit (se faire conseiller par les distributeurs). Enfin, avant leur période de remisage, il est conseillé de vidanger les réservoirs des engins utilisés annuellement.

Tenue au froid
Le GNR comme le gazole routier possède des caractéristiques de tenue au froid adaptées aux conditions saisonnières.  D’avril à octobre, il y aura un «GNR été» avec une tenue à froid de 0°C et de novembe à mars un «GNR hiver» d’une teneur à froid de
- 15°C. Il sera donc important de bien évaluer les quantités nécessaires pour son approvisionnement selon les saisons en privilégiant le remplissage avec du gazole hiver (si vous remplissez avec du gazole été, il sera néanmoins possible d’en améliorer les performances pendant les périodes de froid en y ajoutant un additif.

Quid des tracteurs ancienne génération ?
Le GNR peut être utilisé sans problème par le parc existant. La réduction du taux de soufre assurant une bonne lubrification est compensée par l’huile des biocarburants.


Et dans ma chaudière ?
Le GNR n’est pas prévu pour remplacer le fioul domestique dans tous ses usages. Cependant, pour certains moteurs fixes ou certaines chaudières (condensation), son usage peut être possible.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui