La Haute-Loire Paysanne 14 septembre 2016 à 08h00 | Par Suzanne MARION

Lait : Les leviers à actionner pour réduire sa production laitière et bénéficier de l’aide

Les techniciens Chambre d’Agriculture ont chiffré des solutions pour réduire sa production laitière dans le cadre de l’aide spécifique du plan européen.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Anticiper les réformes, faire des veaux de boucherie, réduire l’apport de concentrés… des solutions à étudier, pour réduire volontairement la 
production de lait.
Anticiper les réformes, faire des veaux de boucherie, réduire l’apport de concentrés… des solutions à étudier, pour réduire volontairement la production de lait. - © HLP

L’Europe a choisi d’inviter les producteurs de lait à réduire leur production, en accordant une aide spécifique dans le cadre d’un plan d’aide européen à l’agriculture ; ce qui devrait permettre à terme de rééquilibrer l’offre et la demande de lait et de voir les cours remonter. Le gouvernement français a décidé d’encourager cette réduction volontaire de 5% de la production, en doublant les crédits européens. Ces mesures sont pour le président de la section départementale laitière de la FDSEA43, Éric Richard, «un moyen de sortir plus rapidement de la crise», comme il l’a dit dans une interview parue dans nos colonnes la semaine dernière.Cette indemnisation va de 144.2 à 247.20 € par 1000 litres, soit  247.20 € pour les cinq premiers pourcents de réduction, et de 144.2 € pour les pourcentages suivants.La base est la différence de livraisons sur trimestres équivalents N (octobre 2016 à mars 2017) et N-1 (octobre 2015 à mars 2016).Pour prétendre à cette aide, la date limite de dépôt de candidature est fixée au 21 septembre 2016 pour la première période de réduction c’est à dire octobre-novembre-décembre 2016.

 

Étude au préalable

Avant de s’engager, il est de l’intérêt de l’éleveur de faire une prévision de ses livraisons mensuelles pour le dernier trimestre 2016 et le premier trimestre 2017, afin d’établir une différence avec les mêmes mois de N-1. Si une réduction des volumes livrés est constatée ou déjà mise en œuvre, la baisse est contractualisable.Étant donné le délai de réaction demandé, seuls des leviers de production de volumes à court terme sont mobilisables (baisse des apports de concentrés de production, anticipation des réformes, avancement des tarissements, production de veaux de boucherie…). Pas question de compromettre le potentiel de production au-delà d’un trimestre, voire deux trimestres. La vente de vaches en lait et de génisses prêtes à vêler aurait bien évidemment un impact réel mais très liée à un débouché rémunérateur, elle n’est pas envisageable en période de crise. Attention si vous êtes JA de livrer le lait contractualisé !Dans la recherche de plus d’efficience, il peut être judicieux de cumuler différents leviers, par exemple la réduction du concentré de production et l’anticipation des réformes. À chacun de faire ses calculs…Patrice Mounier et Claude Roche techniciens à la Chambre d’Agriculture ont chiffré les leviers qui sont susceptibles d’être intéressants pour les éleveurs.

Suzanne Marion

Source P. Mounier et C. Roche - Ch. Agriculture 43

4 leviers peuvent être actionnés pour bénéficier de l’aide à la réduction de production laitière :

1) Évolution naturelle à la baisse de la pro-duction entre l’automne-hiver 2015 et 2016

2) Réduction de l’apport de concentré de production sur les vaches à plus de4 mois de lactation

3) Anticipation des réformes

4) Produire des veaux de boucherie

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui