La Haute-Loire Paysanne 20 février 2019 à 16h00 | Par Sophie Chatenet

La région Auvergne-Rhône-Alpes se positionne en leader au SIA

Faire d’Auvergne-Rhône-Alpes, la première région agricole de France est l’objectif affiché par le Président de Région avec un budget consolidé.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La région Auvergne-Rhône-Alpes fera encore la part belle aux dégustations de produits du terroir dans le hall 3 du SIA.
La région Auvergne-Rhône-Alpes fera encore la part belle aux dégustations de produits du terroir dans le hall 3 du SIA. - © S.C.

Une fois n’est pas coutume, les agriculteurs d’Auvergne-Rhône-Alpes convergeront en masse Porte de Versailles, dès le 23 février, date d’ouverture du salon international de l’agriculture (SIA). Au cœur de la plus grande ferme de France, qui cloue au pilori tous les salons en matière de fréquentation journalière, les Régions rivalisent d’ingéniosité pour être vues. Côté Auvergne-Rhône-Alpes, c’est avec l’étendard étrenné, il y a deux ans «La Région du Goût», que le territoire et ses produits seront mis en avant. Aujourd’hui, 700 producteurs sont inscrits dans la démarche la Région du Goût, et 3 000 produits sont référencés, contre 1 000 l’an dernier. «Cette marque est là pour mettre en avant les produits régionaux et assurer une traçabilité pour le consommateur. On cherche à créer un réflexe d’achat, c’est une graine que l’on plante, et ce n’est pas une récolte dans l’année. C’est un travail de long terme qui n’est pas encore au stade où cela tire les prix vers le haut pour l’agriculteur. L’objectif est d’installer la marque, que demain le consommateur la cherche et qu’ensuite cela permette d’assurer un bon retour pour les agriculteurs», détaille Laurent Wauquiez Président de Région.


L’agriculture, un pilier
Un président qui considère l’agriculture comme un pilier de l’économie, et qui à ce titre, mérite un budget ambitieux : «Notre message est très simple, la grande région agricole de France, c’est Auvergne-Rhône-Alpes, c’est celle où il y a tous les produits de l’agriculture, où il y a la qualité et la montagne. La définition de l’identité de notre région se fait y compris par son identité agricole. Nous mettons les moyens pour communiquer auprès du grand public avec un budget mobilisé pour le SIA d’un peu plus de 695 000 euros». Outre le village régional, dans le pavillon numéro 3, qui regroupe plus d’une cinquantaine d’exposants, Auvergne-Rhône-Alpes revient dans le hall 1, sous les traits d’une ferme auberge… Tous les jours, les visiteurs pourront, comme sur une ferme-auberge, observer les animaux, découvrir l’histoire et la fabrication des produits et goûter les préparations concoctées par de jeunes cuisiniers en formation dans les établissements de la région : Lycée des métiers de Chamalières (Puy-de-Dôme), Institut de Formation Professionnelle et Permanente du Cantal, Lycée hôtelier de Thonon-les-Bains (Haute-Savoie), et Maison Familiale et Rurale des Baronnies (Drôme). Chaque jour, un ou deux produits seront successivement à l’honneur (voir par ailleurs).

Races ovines des Massifs, toujours au rendez-vous
De plus, en alternance avec les animations autour des produits, auront lieu quotidiennement des rendez-vous «inf’ovins» sur des sujets liés à l’élevage ovin : la reproduction (état corporel, effet bélier…), l’alimentation (besoins des animaux, transhumance, allaitement…), les soins aux animaux (parage onglons, tonte…), la sélection et la génétique, les Ovins en France (géographie, taille des troupeaux, le loup…). Ces brèves explications pédagogiques, assurées par les techniciens de Races ovines des Massifs sélection, permettront de présenter les ovins présents sur le stand et la diversité des races des massifs. Enfin, des démonstrations autour du travail de la laine auront lieu le samedi 2 mars avec l’association Seraphita. Concours bovins, ovins, équins… seront aussi l’occasion de mettre en avant le savoir-faire des éleveurs. Enfin, une journée Auvergne-Rhône-Alpes ponctuée de visites officielles des stands de la Région est prévue le lundi 25 février.

Neuf jours pour promouvoir les produits

Samedi 23 février : Cantal AOP au lait de vache Salers
Dimanche 24 février : Agneau de Sisteron Label Rouge IGP
Lundi 25 février : Salers tradition le matin et Bleu du Vercors Sassenage l’après-midi
Mardi 26 février : la viande de Bœuf Salers Label Rouge, et Lentille blonde de St-Flour.
Mercredi 27 février : Deux fromages AOP à l’honneur : Saint-
nectaire le matin et Bleu du Vercors Sassenage l’après-midi
Jeudi 28 février : Fromages de Savoie le matin Agneau des Volcans l’après-midi
Vendredi 1er mars : Bœuf fermier Aubrac Label Rouge
Samedi 2 mars : Agneau de Lozère IGP
Dimanche 3 mars : Viande de veau issue de la race Villard de Lans et Châtaigne de l’Ardèche AOP.
Notons que le samedi 2 mars, c’est la journée de la Haute-Loire avec la participation des Confrérie du département derrière l’emblématique AOP Lentille Verte du Puy.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui