La Haute-Loire Paysanne 08 avril 2011 à 12h27 | Par Marc Martin

La Haute-Loire veut maintenir ses 3 abattoirs

Sur le territoire altiligérien, on compte 3 abattoirs à Brioude, Le Puy-Polignac et Yssingeaux. Avec 8200 tonnes de viande abattue (boeufs, porcs, veaux et agneaux) en moyenne chaque année, l'activité stagne. Néanmoins les professionnels sont unanimes pour dire que leur pérennité est liée à la pérennité des productions animales locales : porc notamment mais aussi niches de productions de qualité. Zoom sur cette activité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le boeuf représente 35 % de l’activité des abattoirs altiligériens.
Le boeuf représente 35 % de l’activité des abattoirs altiligériens. - © Marc Martin

Les 3 abattoirs altiligériens multi-espèces de Brioude, Le Puy-Polignac et Yssingeaux sont des abattoirs de proximité qui permettent aux agriculteurs, aux bouchers, aux coopératives, aux grossistes privés, aux entreprises agro alimentaires  de pouvoir abattre localement les animaux produits en Haute-Loire et approvisionner leurs débouchés commerciaux.

Des tonnages
qui stagnent : 8 200 t/an
Au cours des 10 dernières années, les tonnages abattus pour les 4 principales espèces (bœuf, veau, porc, ovin) sont de 8 200 tonnes annuelles.
Le Bœuf et le porc représentent chacun 35% des abattages, le veau 22% et les ovins 7%.
Depuis 2008 les abattages de bœuf augmentent légèrement, 5% par an, sans pour autant dépasser les 3 000 tonnes, comme entre 2002 et 2007, soit environ 9 300 têtes par an (poids moyen carcasse : 320 kilos).
L’abattage de bœuf représente presque la moitié de l’activité de l’abattoir de Brioude (44%).
En porc, on compte le même tonnage qu’en bœuf avec près de 2 900 tonnes soit 34 000 porcs abattus en 2010 (poids moyen carcasse : 85 kilos). Malgré la crise qui touche cette production, le tonnage abattu a augmenté entre 2007 et 2009 de 6% par an et baissé de 2,5% entre 2009 et 2010. Pour la première fois en 2009, les abattages de porcs avaient dépassé les abattages de bœufs. Une cinquantaine de producteurs de porcs charcutiers assurent l’essentiel de la production et des abattages. Le maintien des élevages de porcs de Haute-Loire conditionne donc directement le maintien des 3 abattoirs. Pour chacun d’entre eux le tonnage de porc représente plus de 30% de leur activité annuelle.
Le tonnage de viande de veau abattu en 2010 est de 1 821 tonnes soit 14 200 têtes par an (poids moyen carcasse : 128 kilos). Malgré une augmentation de 4% entre 2009 et 2010, les abattages sont tendancièrement en légère baisse depuis 2006. Un veau sur 2 est abattu à l’abattoir du Puy Polignac.
En 2010 près de 32 000 ovins ont été abattus en Haute-Loire pour 545 tonnes carcasse (poids moyen carcasse : 17 kilos) soit une augmentation de plus de 50% par rapport à 2009.
Après un doublement des abattages d’ovins en 2010, l’abattoir du Puy-Polignac traite 55% des tonnages départementaux. Les ovins représentent en 2010 près de 10% du tonnage du Puy-Polignac et seulement 4% du tonnage d’Yssingeaux plus spécialisé en bovins et porcs.

Retrouvez sur la version papier de La Haute-Loire Paysanne, les points de vue de :

  • Laurent Duplomb, présidnet du Comité de Promotion Chambre d'Agriculture.
  • Serge Thioulouse, présidnet du Syndicat de la Boucherie dee Haute-Loire.
  • Gérard Gros de la Com d'Agglo et Jacques Breysse directeur de l'battoir du Py.
  • Pierre Meley, directeur de l'abattoir d'Yssingeaux.
  • René Riol directeur de l'abattoir de Brioude.
  • Maurice Imbert présidnet de l'Ass Porc de Haute-Loire.
  • Philippe Lamat, présidnet de la section bovine de la FDSEA.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,