La Haute-Loire Paysanne 22 octobre 2010 à 15h59 | Par S.Marion

La force du collectif dans des projets d'installations photovoltaïques

Agréole Développement est un cabinet de conseils créé par les agriculteurs pour les agriculteurs. Marie Pouilhe chef de projet présente l'intérêt pour les agriculteurs d'entrer dans une démarche collective, spécificité de cette société.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Marie Pouilhe est chef de projet à Agréole Développement.
Marie Pouilhe est chef de projet à Agréole Développement. - © HLP

Les tarifs de rachat de l’électricité par EDF ont baissé. Néanmoins, les projets d’installation de panneaux photovoltaïques restent rentables. Agréole Développement cabinet de conseils spécialisé sur les projets autour des énergies renouvelables, et en particulier le photovoltaïque, est là pour accompagner les agriculteurs dans leur projet du début jusqu’à sa réalisation.
Marie Pouilhe, chef de projet à Agréole Développement, précise que cette société a été créée “par les agriculteurs pour les agriculteurs”. Elle est en effet à l’initiative de la profession : FDSEA43, JA43, UDSEA63, FRSEA Auvergne et FRSEA Massif-Central.
Agréole Développement apporte ses compétences aux porteurs de projets sur les études techniques, économiques, juridiques, fiscales. Elle s’occupe également des démarches administratives notamment les relations avec EDF et ERDF. Enfin, elle aide les agriculteurs dans leurs choix des prestataires qui vont réaliser les installations. S’il est vrai que les prix de rachat de l’électricité par EDF ont chuté, par ailleurs les matériaux sont eux aussi moins chers.

La force des projets collectifs

La spécificité d’Agréole Développement, c’est le collectif.  Actuellement, 3 projets collectifs sont en cours et 3 autres dossiers sont en phase de démarrage.
Ces projets collectifs regroupent des agriculteurs qui proposent des toitures, des apporteurs de capitaux qui peuvent être ces même agriculteurs, mais pas obligatoirement. Des investisseurs privés qui n’ont pas de toit à proposer ou dont le projet n’est pas techniquement ou économiquement réalisable, peuvent entrer dans la démarche en tant qu’apporteurs de capital.
“La force d’un projet collectif, nous explique Marie Pouilhe, c’est outre une mutualisation des moyens et des risques, une meilleure capacité de négociation auprès des banques mais aussi auprès des fournisseurs de matériels”. Plusieurs agriculteurs ne se seraient peut-être pas lancés seuls dans un tel projet. Dans un groupe, c’est parfois plus facile.
En plus de ces réalisations collectives, Agréole Développement suit des dossiers individuels. Ils sont actuellement une quarantaine en cours.
Outre le photovoltaïque, Agréole Développement se lance maintenant sur une autre source d’énergie renouvelable, la méthanisation. Pour Marie Pouilhe, “c’est l’avenir”. De plus c’est une source d’énergie intégrée à l’exploitation. Les agriculteurs sont de plus en plus demandeurs sur ce créneau, Agréole Développement répond présent.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,